Monday Nov 17, 2008

Et votre stockage ?

Nombre de startups voient leurs besoins en stockage croître plus vite que leurs besoins en puissance de calcul.

Que ce soit votre cas ou pas, vous avez certainement commencé par stocker vos données sur un système de fichiers qui réside lui-même sur un disque local d'un de vos serveurs, un disque interne au serveur. Mais que faire quand le disque est plein ? Comment utiliser plusieurs disques en gardant un système de fichiers unique afin de ne pas modifier votre application ?

La possibilité de déployer un système de fichiers sur plusieurs disques a été à l'origine d'une industrie prospère, celle du Volume Management. Des éditeurs proposaient des logiciels propriétaires et payants : un ensemble de disques étaient dédiés à un volume au dessus duquel on pouvait créer un système de fichiers unique. Les disques alloués au volume ne pouvaient pas être partagés avec un autre système de fichiers. Si une partie des disques n'était pas utilisée, elle était perdue.

ZFS - le Zeta File System de Solaris - est open source et son utilisation est libre. ZFS vous permet de créer un pool de disques - l'équivalent d'un volume - sur lequel vous pouvez créer autant de systèmes de fichiers que vous le souhaité. Vous organisez votre pool comme bon vous semble  - par exemple en mode RAID ou en mirroring pour assurer la sécurité de vos données - et vous pouvez rajouter des disques à la volée, beaucoup de disques, vraiment beaucoup, car ZFS est le premier système de fichiers 128-bit et il peut donc adresser un espace de stockage quasiment illimité si on le ramène à la puissance de calcul des processeurs actuels. Si vous aimez les chiffres, l'espace de stockage est 18 milliards de milliards de fois plus grand qu'avec un système actuel à 64-bit, mais j'avoue que ça ne me parle pas beaucoup.

En outre, ZFS vous permet de compresser ou d'encrypter vos données à la volée. Quoi d'autre ?

ZFS vous permet de faire des snapshots - accessibles en lecture uniquement - et des clones - accessibles en lecture et écriture - de chacun des systèmes de fichiers que vous avez créés. Vous pouvez envoyer un snapshot sur une autre machine, pour sauvegarde. Oui, les snapshots peuvent être incrémentaux, et non ils ne consomment pas beaucoup d'espace disque : seules les parties modifiées entre le snapshot et le système de fichier original consomment de la place : tant que les données ne sont pas modifiées elles sont partagées entre le snapshot et son original.

Mais on ne met pas un nombre infini de disques à l'intérieur d'un serveur. Ce qu'il vous faudrait c'est pouvoir utiliser ZFS sur une baie de stockage.

Oui et non.

ZFS peut être utilisé sur une baie, mais il existe aussi des serveurs hybrides - disponibles dans la liste de prix de la communauté Startup Essentials - qui peuvent recevoir 48 disques pour offrir jusqu'à 48 téraoctets de stockage. Et comme ce serveur arrive aussi avec 2 processeurs quad-coeur, il y a de quoi faire tourner votre application. Ceci dit, vous pouvez en faire un serveur dédié au stockage si vous le souhaitez, et faire tourner votre application sur d'autres serveurs.

Pour ceux qui se sentent à l'étroit avec 48 téraoctets, il existe désormais la famille Sun Storage 7000 avec le modèle 7410 qui peut acceuillir jusqu'à 575 téraoctets de données. De plus, si vous êtes sensibles à la performance des disques, les modèles de la famille 7000 arrivent avec ça :

C'est un périphérique de stockage SSD (Solid State Drive) qui a les dimensions adaptées pour venir se loger dans l'emplacement d'un disque dur et le remplacer. Quant à la technologie SSD elle est comparable à celle utilisée pour la mémoire de votre téléphone portable ou de votre lecteur mp3.

En terme de performance, cette technologie exécute les opérations de lecture et d'écriture en quelques microsecondes, ce qui la place entre les disques dures (millisecondes) et la mémoire vive (nanosecondes), et le gain de performance sur les disques dures vient avec une réduction de la consommation électrique : au repos, la consommation d'un périphérique SSD représente 5% de celle de disque dure, et en activité elle représente 15%.

La bonne nouvelle - pour en revenir à ZFS -  c'est que son architecture "Hybrid Storage Pool" tire automatiquement parti de la technologie SSD puisque ses différents caches (ZIL, ARC) sont placés sur ce type de périphériques.

Il y a bien d'autres aspects innovants dans la famille 7000, puisque les systèmes de cette gamme arrivent avec une interface utilisateur et un système de monitoring dédiés qui facilitent l'utilisation et l'optimisation du stockage.

Il se pourrait bien que ZFS et la famille 7000 soient les meilleurs compagnons de la montée en charge de votre stockage.


Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous rejoindre le 16 décembre, lors du workshop que nous organisons sur la scalabilité. Ce workshop est dédié et réservé aux membres de la communauté Startup Essential, alors ne tardez pas à la rejoindre : l'inscription est gratuite !


Friday Oct 24, 2008

Cloud Computing Adoption Is Accelerating!


IDC just announced it in a press release.: "Cloud Computing is Poised to Capture IT Spending Growth Over the Next Five Years". And the reason is that "The cloud model offers a much cheaper way for businesses to acquire and use IT".

I'll stop here about the explanations since IDC does a great job at explaining the advantages of Cloud Computing, but now, what can Sun do for you about this?

We have a complete portfolio of technologies that define the foundation for a cloud. As you know virtualization is the key paradigm for cloud computing, and Sun's technologies allow you to virtualize your complete data center: you can virtualize the compute power (i.e. CPU & RAM) with xVM server or Solaris containers, the storage with ZFS and the Open Storage  initiative, the network and bandwidth with the soon-to-be-released Crossbow project.

Right, but what does it take to evaluate these technologies, and how to check whether your application runs properly on a cloud? Will it scale without failure?

Well, I have good news for you and it's named EZstack.

EZstack is a free online offering that enables you to deploy and test your AMP application on a cloud implemented with the technologies listed above. No need for you to spend time on configuration and installation. The AMP stack is already here, up and running. You install your application and populate MySQL easily with the EZstak web interface, and within a few clicks you test the scalability of the cloud and of your application. Here is a diagram of the infrastrucure that is at your disposal:


If you want to go a step further, the EZstack cook book helps you to deploy the same infrastructure in your own lab, and for those of you prefer to be hosted by a partner, we are working with some web hosters that will offer hosting services for production that are compatible with EZstack. Stay tune...

So, how to get an account on EZstack? Simply become a member of the Startup Essentials community - registration is free - and send an email to asksun-ezstack@sun.com !

Tuesday Oct 21, 2008

Workshop Startup Essentials: Virtualisation

Je sors du deuxième workshop de la communauté Startup Essentials où nous avons pu comprendre comment la virtualisation permet d'adresser les problèmatiques de montée en charge et de haute disponibilité pour des applications Web ou SaaS dans une optique cloud computing.

Avec des technologies telles que Crossbow et le Zeta File System (ZFS) le cloud computing ne se limite plus à dédier de la mémoire vive et de la puissance de calcul à une application ou un client donné : ZFS permet de virtualiser le stockage et Crossbow - aujourd'hui en version beta - permettra de virtualiser le réseau et la bande passante. Quant à la virtualisation elle permet une monté en charge ultra rapide via le déploiement de machines virtuelles sur plusieurs serveurs. En outre, les machines virtuelles permettent d'isoler les utilisateurs les uns des autres puisqu'elles ne communiquent entre elles qu'à travers le réseaux.

Les contraintes d'une infrastructure de type cloud computing sur le code d'une application sont bien réelles. Certaines applications pourront être déployées sans difficulté, d'autres devront être préalablement modifiées, et il n'est pas toujours évident de savoir si le code d'une application est "cloud computing ready", c'est à dire si les requêtes http  - ou d'un autre type - venant d'un client unique peuvent être ventilées  sur plusieurs instances d'un serveur comme Apache ou Glassfish.

C'est pour cette raison qu'avec l'aide de Planet-Work nous avons mis au point l'offre EZstack qui permet aux startups de la communauté Startup Essentials de conduire des tests fonctionnels de leur application AMP dans un environnement de type cloud computing: avec cette offre en ligne, vous déployez votre application dans des machines virtuelles où Apache et MySQL sont pré-installés et pré-configurés, vous simulez une monté en charge sur le cloud d'EZstack, et vous testez le comportement de votre application.

EZstack est donc une véritable offre d'évaluation et de tests et nous continuons à collaborer avec Planet-Work pour compléter cette offre avec une offre d'hébergement pour votre passage en production. Restez en ligne...

Ci-dessous un schéma de l'infrastructure qu'EZstack met à votre disposition:


EZstack est une offre gratuite pour les membres de la communauté  Startup Essentials, et si vous n'êtes pas encore membre... l'instription elle-même est gratuite, alors pourquoi s'en priver ?

Une fois inscrit, il vous suffit d'envoyer un mail à asksun-ezstack@sun.com

Ci-joint  la présentation du workshop.

Ah, j'oubliais ! Planet-Work est noté 99,62 par 01net quand la moyenne des hébergeurs dans sa catégorie est à 99,22.


About

Connecting the Startup Essentials community with all the events, information and resources required for them to grow and scale.

Search

Archives
« April 2014
SunMonTueWedThuFriSat
  
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
   
       
Today