X

Informations d’actualité sur les cas clients, les tendances et les meilleures pratiques du marché de la distribution,...

Recent Posts

En première ligne dans la guerre du talent

Les contextes de vente au détail deviennent de plus en plus compétitifs quand il s’agit d’attirer et retenir les talents. Dans un article écrit en collaboration avec MarTech Advisor, je partage mes réflexions sur le rôle du directeur marketing (CMO) dans ce processus et le rôle que la technologie a dans tout le magasin, surtout pour ce qui concerne les entrées et l’expérience globale des employés. Ci de suite vous trouverez un extrait de l’article : Les vendeurs représentent un des éléments fondamentaux que les clients ont pour toute marque. Quand les acheteurs visitent un magasin, ils choisissent les produits et ils paient, les vendeurs sont prêts à tout pour saisir l’occasion d’augmenter les ventes et de renforcer la relation du distributeur avec le client. Ayant un rôle si important, il est clair que les distributeurs doivent se concentrer sur l’attraction et la retenue des talents, mais dans le marché des talents d’aujourd’hui et dans les complexes organisations de la vente au détail, il est plus facile à dire qu’à faire. Entre les ressources humaines et les responsables de départements, le directeur opérationnel (COO) et le directeur marketing (CMO) une collaboration est en train de se développer, afin d’embaucher des vendeurs capables d’établir des relations personnalisées, amplifier les défenseurs du client et transformer les fidèles en évangélistes. N’étant plus focalisé sur le maintien de la marque, aujourd’hui le Directeur Marketing se focalise sur le client et sur chaque aspect qui l’entoure. Cet aspect s’étend à la définition et à la rétention des meilleurs talents en qualité d’ambassadeurs de la marque en leur offrant la possibilité de travailler comme ils vivent, avec la technologie à portée de main. Grâce à la technologie, comme les applications mobiles et les systèmes intelligents tels que les point de vente (PDV), les distributeurs peuvent avoir un impact considérable sur l’expérience des employés du magasin et, en échange, du calibre des talents qu’ils embauchent. Ne vous laissez pas berner, le système PDV n’est pas fait seulement pour les « ventes par téléphone ». Un système PDV intelligent sert aussi de portail sur lequel dépendent les vendeurs afin d’obtenir des informations telles que les programmes de fidélisation, les profils client et tout autre donnée relative à le parcours du client. A travers le portail PDV, les vendeurs peuvent effectuer plus rapidement les modifications sur les préférences du client et, finalement, créer une réelle expérience client omnicanal. Etant donné l’ampleur de l’impact que cette technologie a sur tout le parcours du client, il est impératif que cette décision soit menée en priorité. Avez-vous besoin d’autre chose ? Avec la concentration des distributeurs tournée vers le client mis au centre de leur univers et avec l’objectif de développer des relations personnalisées, d’amplifier les soutiens au client et de transformer les fidèles en évangélistes, le rôle du Directeur Marketing dans la vente au détail moderne atteint l’ensemble de l’activité. Découvrez comment évoluent les KPIs, à partir su coût d’acquisition de la clientèle au score d’engagement du client et essayez de faire clarté dans le chaos. Continuer à lire l’article complet en collaboration avec MarTech Advisor    

Les contextes de vente au détail deviennent de plus en plus compétitifs quand il s’agit d’attirer et retenir les talents. Dans un article écrit en collaboration avec MarTech Advisor, je partage mes...

Cas clients

Spécialiste du Bricolage Construit de Meilleures Expériences Client Avec Oracle

SINSA, basé au Nicaragua, utilise Oracle Retail pour mieux comprendre le comportement de ses clients et pour contrôler ses stocks SINSA, le plus grand détaillant d'articles ménagers au Nicaragua, a fait d’Oracle Retail le fondement d’une expérience client exceptionnelle et d’une croissance soutenue. En affaires depuis près de 30 ans, ce détaillant à gestion familial exploite 24 magasins de vente au détail et propriétés de vente en gros, offrant +65 000 SKU dans 15 catégories de produits et services de rénovation résidentielle pour les industries du remodelage, de la construction, de la décoration et de l'électricité. En adoptant la technologie Oracle Retail, le spécialiste du bricolage peut désormais fournir un service client amélioré grâce à un meilleur contrôle des stocks. L'innovation est au cœur de notre ADN et SINSA cherche constamment à améliorer ses opérations », a déclaré Roger Vargas, responsable de l'amélioration continue chez SINSA. «Notre objectif est de mieux servir le client avec un contrôle des stocks amélioré et une transition de tous les processus vers le numérique, ce qui est essentiel pour gagner en agilité dans l'environnement de vente au détail moderne. Le projet Oracle Retail a été transformateur. Nous concrétisons notre vision pour devenir plus agiles et satisfaire les besoins de nos clients grâce à un processus de transformation numérique qui commence par l’analyse de nos processus, en effectuant des ajustements et en adoptant une plate-forme moderne qui peut nous aider à réduire les risques et à garantir l’évolutivité de nos unités d’affaires à mesure de notre croissance. " SINSA compte quatre divisions, qui représentent 75% des ventes au détail, suivies des services de projets et d’ingénierie, de la vente en gros et de la distribution de batterie de voitures. Le magasin SINSA a un style unique dans lequel les clients peuvent négocier le coût des produits avec le vendeur. Dans une fourchette spécifique, l’associé peut offrir un rabais, ce qui contribue à offrir une expérience de magasinage encore plus excitante et dynamique. Le client peut choisir entre la collecte au point de vente, la collecte dans un centre de distribution (CD), ainsi que la possibilité de créer des offres et révenir plus tard pour traiter cette offre en ventes. Par conséquent, , il est essentiel de fournir aux associés les dernières informations sur leurs acheteurs et sur les stocks. «Les détaillants doivent aller au-delà de la vente de leurs achats et concevoir des processus d’entreprise qui prennent en compte chaque attribut associé aux articles, aux commandes, aux stocks et aux clients. Lorsque les données sont réparties sur différentes systèmes, les profils des clients sont incomplets. Les détaillants doivent créer des flux de travail contenant des informations provenant de l'analyse des acheteurs pour créer des profils des clients complets . Oracle propose une plate-forme pour la vente au détail moderne qui informe et exécute; fournissant aux entreprises telles que SINSA l'agilité dont elles ont besoin pour suivre l'évolution des besoins de leur entreprise », a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d'Oracle Retail. Alors que le projet en est encore à ses débuts, SINSA est déjà en mesure d’indiquer des améliorations opérationnelles. Par exemple, le nombre accru de détails au niveau des articles contribue à améliorer l'efficacité du réapprovisionnement en magasin. SINSA a également réduit de 33% le temps d'attente dans les magasins grâce aux systèmes modernes de point de vente, ce qui a eu un impact positif sur la satisfaction de la clientèle. Grâce à un CRM conçu pour le commerce de détail, SINSA dispose désormais d'une vue détaillée des besoins de la clientèle et peut fournir une expérience d'achat personnalisée. «La technologie doit prendre en charge cet environnement dynamique au niveau des magasins et notre système interne a nécessité une modernisation. Avec Oracle Retail, tous les collaborateurs peuvent accéder aux transactions n'importe où, même depuis leur ordinateur ou leur téléphone mobile», a déclaré Edwin Gonzalez Mendoza, responsable informatique. «Nous avons adapté les options de paiement et le processus opérationnel du magasin à notre modèle de service client. La nouvelle infrastructure hybride sur site et dans le nuage nous a apporté la bonne combinaison pour atteindre la rapidité et l’agilité dont notre entreprise a besoin. " SINSA a implémenté Oracle Retail Merchandising System, Oracle Retail Merchandise Financial Planning, Oracle Retail Xstore Point-of-Service, Oracle Retail Customer Engagement, Oracle Retail Order Broker, et Oracle ERP Cloud avec l'aide de SkillNet, partenaire Platinum SkillNet de l’Oracle PartnerNetwork. SkillNet a fourni aux ressources locales, des compétences linguistiques, une connaissance approfondie du secteur de la vente au détail et une expertise des solutions Oracle Retail.

SINSA, basé au Nicaragua, utilise Oracle Retail pour mieux comprendre le comportement de ses clients et pour contrôler ses stocks SINSA, le plus grand détaillant d'articles ménagers au Nicaragua, a...

Cas clients

Apparel Group Maintient Une Trajectoire de Croissance Encroyable Avec Oracle

Le détaillant mondial de la mode et du style de vie rationalise ses opérations pour obtenir une vision unique de la vérité, des stocks aux finances Le détaillant multinational de vêtements Apparel Group a sélectionné Oracle pour aider à atteindre ses objectifs stratégiques, financiers et opérationnels à long terme. Avec un portefeuille croissant de plus de 75 marques, qui servent des millions de clients dans ses 1 750 magasins, Apparel Group utilisera la technologie Oracle pour rationaliser ses processus, lancer de nouvelles marques et s'étendre à différentes régions géographiques. "Les détaillants qui réussissent doivent pouvoir bénéficier d'une visibilité complète de leurs opérations, du marchandisage aux stocks, en passant par la gestion financière", a déclaré Nilesh Ved, fondateur d’Apparel Group. «Oracle nous fournira une seule version globale de la vérité et une vue en temps réel de l'inventaire et de la rentabilité de notre vaste gamme de canaux et de marques. Cela nous permettra non seulement de fonctionner plus intelligemment, mais également d'améliorer  l’expérience omnicanal que nous offrons à nos clients". Tech Mahindra, membre Platinum de l'Oracle PartnerNetwork (OPN), a mis en œuvre de bout en bout l'implémentation de la suite Oracle Retail Merchandising Operations Management, intégrée à Oracle Human Capital Management (HCM) et Oracle Enterprise Resource Planning (ERP) Cloud. De plus, Apparel Group a implémenté Oracle Xstore Point-of-Service et Oracle Retail Store Inventory Management ans plus de 700 magasins sous la marque Charles & Keith, Aldo, Ardene, Garage, Rituals, HEMA, Dollar Plus, entre autres. Le déploiement des solutions de points de vente Oracle Retail continuera dans le reste des magasins au cours des deux prochains mois. Après avoir jeté les bases de la croissance, Apparel Group appliquera le pouvoir de la science des donnés à son assortiment en implémentant Oracle Retail Merchandise Financial Planning, Oracle Retail Assortment Planning et Oracle Retail Merchandising Insights. "Oracle propose une plate-forme moderne de bout en bout permettant aux détaillants de se développer et d'évoluer. Nos solutions, spécialement conçues, s'intègrent facilement à l'ensemble du portefeuille d’Oracle pour offrir un avantage concurrentiel mondial", a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d'Oracle Retail." Grâce à nos solutions de cloud intégrées ou hybrides, les détaillants tels que Apparel Group peuvent créer de la valeur en toute sécurité et à grande échelle".

Le détaillant mondial de la mode et du style de vie rationalise ses opérations pour obtenir une vision unique de la vérité, des stocks aux finances Le détaillant multinational de vêtements Apparel...

Cas clients

Pepkor Europe choisit Oracle Cloud comme plate-forme de croissance

Pepkor Europe, leader paneuropéen spécialisé dans la distribution à prix réduits, a choisi Oracle Cloud pour soutenir la croissance future attendue de ses marques, PEPCO, Poundland et Dealz. Pepkor vend des vêtements, des produits de consommation rapide tels que des produits alimentaires, des produits de santé et de beauté et des produits divers aux familles à petit budget en Europe. "Les marques de Pepkor Europe servent des clients dans 14 pays à travers plus de 2 000 magasins, en proposant une gamme de produits diversifiée et en constante évolution, garantissant une grande valeur à nos clients, aidés par un grand volume d'activités. Nous sommes confiants que la capacité centralisée et améliorée de gestion des stocks fournie par Oracle Retail améliorera notre agilité opérationnelle et notre flexibilité, grâce à une amélioration de la visibilité des stocks et des marges ", a déclaré Andy Bond, PDG de Pepkor Europe. "Après une évaluation rigoureuse, nous avons choisi Oracle comme partenaire pour cet élément clé de la transformation de notre infrastructure." Pepkor Europe sera en mesure d'utiliser Oracle Retail Merchandising Cloud Service pour unifier la gestion des stocks et Oracle Enterprise Resource Planning (ERP) Cloud pour automatiser et rationaliser les processus de gestion financière de bout en bout de l'organisation. «Pepkor Europe avait besoin d’une base technologique capable de répondre aux exigences de son activité et d’offrir un nouveau niveau de compréhension et d’efficacité opérationnelle», a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d’Oracle Retail. «Du système financier à la gestion des opérations retail complexes, seulement Oracle Cloud peut fournir les solutions de bout en bout dont Pepkor Europe a besoin pour poursuivre son expansion internationale tout en prenant en charge simultanément plusieurs approches comptables, devises, langues et entités juridiques.» A propos de Pepkor Europe Pepkor Europe a été fondée en 2015 et était composée de trois détaillants indépendants: PEPCO, Poundland et Dealz. PGS, sa branche d’approvisionnement mondial intégrée verticalement, permet à ses marques de distribution de fournir la valeur demandée par ses clients dans les domaines de la marchandise générale et de l’habillement. Les produits de grande consommation (FMCG), grâce à leur taille, sont en mesure de proposer des marques de produits alimentaires bien connues à un prix très avantageux. PEPCO, Poundland et Dealz opèrent sur certains des principaux marchés européens. Pepkor Europe compte actuellement 2 473 magasins dans 14 pays, dont le Royaume-Uni, la République d'Irlande, l'Espagne et toute la région de l'Europe centrale et orientale, et emploie plus de 33 000 personnes

Pepkor Europe, leader paneuropéen spécialisé dans la distribution à prix réduits, a choisi Oracle Cloud pour soutenir la croissance future attendue de ses marques, PEPCO, Poundland et Dealz. Pepkor...

L’IA optimise la recherche et la personnalisation du commerce omnicanal

La personnalisation est devenue le modus operandi pour la vente au détail en ligne. Une augmentation de 20% des ventes peut provenir des expériences personnalisées.1 Mais le rapport 1:1 parfait entre distributeur et client échappe encore au marché. Les dernières fonctionnalités de recherche ne sont pas pour les âmes sensibles, surtout parce que les méga-distributeurs ont appris le système des recommandations et la recherche de l’espace comme premier cours de business. La personnalisation reste, en ligne générale, un des trois meilleurs investissements pour les distributeurs, selon l’analyste de Forrester, Brendan Witcher. Gartner, la société de recherche, vient de lancer leur relation inaugurale sur la personnalisation, tandis que les analystes dans tous les domaines reconnaissent l’incidence de la personnalisation comme étant un facteur essentiel dans la création d’une valeur pour le client. La recherche personnalisée est considérée comme un élément de différenciation pour les sites les plus efficaces qui se retrouve dans toute la vente au détail numérique. L’histoire d’Endeca Donc où s’intègre la capacité de recherche personnalisée avec la plateforme cloud d’Oracle ? L’avancée de la société et de la recherche du site n’a pas été empirée à la suite de l’achat d’Endeca. Endeca était un phénomène technologique de recherche qui a lancé la prochaine génération de capacités de recherche utilisée savamment par plus de 600 noms prestigieux dans le secteur de la vente au détail. Forrester, IDC et Gartner considéraient Endeca un leader de premier plan dans l’espace. L’investissement d’un milliard de dollars d’Oracle dans Endeca a permis aux meilleurs ingénieurs de recherche d’Endeca de concentrer leurs compétences et les dernières tendances du secteur technologique afin d’être incorporées dans le contexte de l’Oracle Commerce Cloud (OCC) comme partie intégrante de la plateforme. Le développement de la capacité de recherche s’est accéléré, et non pas ralenti. Oracle continue d’investir en se lançant avec des améliorations rapides et continues dans la fonction de recherche d’OCC. OCC fournit des capacités de personnalisation sur le marché extrêmement avancées et soigneusement contrôlées. Endeca a conduit la recherche et les recommandations en les transformant dans des éléments-clés pour le commerce, OCC a ultérieurement développé la meilleure recherche de distribution cloud. Des progrès dans la recherche OCC Les dernières mises à jour sur l’OCC incluent maintenant des capacités de curation dynamique où le système s’active grâce à l’intelligence adaptative afin d’utiliser les données client pertinentes, dont la fonctionnalité du moteur de personnalisation qui se base sur l’IA. L’OCC inclut une moyenne pondérée et une priorité sur les listes des produits incorporées. L’OCC rend également plus simple l’exécution rapide de la livraison des produits à travers des millions de SKU. Les instruments de recherche guidée complètent la curation dynamique et permettent à la plateforme L’OCC de proposer des fonctionnalités « type-ahead » et la recherche visuelle ainsi qu’à des capacités intuitive de « boost and bury » . Les développements imminents comprennent une logique d’entreprise plus approfondie et des fonctions plus automatisées qui améliorent et optimisent les expériences de recherche. L’IA mesure la personnalisation en temps réel La composante de l’IA représente une importante distinction pour la vente au détail et les instruments tels que l’OCC qui fournissent ce type de service deviendront le point de référence dans le monde du commerce.  BrightEdge a interviewé 500 professionels du marketing de recherche, contenu et numérique et ont identifié la personnalisation comme la principale application (29%) de l’Intelligence Artificielle en 2018.2 Les distributeurs ont la nécessité d’amplifier leurs aptitudes en allant au-delà des règles de base du business et simplement en recueillant les informations afin de pouvoir les utiliser pour avoir un impact sur l’expérience des clients au moment où ils s’engagent avec le distributeur ; et c’est la qui intervient la véritable différentiation. Malheureusement, avec des milliers de clients et des millions de transactions, la fonction de cet engagement en temps réel n’est pas simple à gérer. Walmart, par exemple, a 265 millions de clients chaque année.3 La complexité des systèmes des distributeurs aujourd’hui amplifie ultérieurement le défi. La vente au détail moderne ne permet pas le dimensionnement du responsable d’un important magasin situé dans le centre historique qui connait chaque client qui rentre dans la boutique et qui sait ce que le client souhaite. La solution :  machine learning et intelligence artificielle. L’IA transforme également les recommandations Outre à la personnalisation en général, l’IA transforme également les systèmes de recommandations.  Aujourd’hui, quasiment tous les sites internet intègrent certains systèmes de recommandations dans leurs propres fonctionnalités de recherche. Qu’ils soient au sein d’une page de catégorie ou bien sur les pages produit, la recherche représente un typique facteur de désagrégation. Les clients attendent la curation. Selon McKinsey, « La personnalisation baisse les coûts d’acquisition de 50%, augmente les revenus de 5-15% et accroît l’efficacité des frais marketing de 10-30%”.4 Pensons, par exemple, à n’importe quel site de commerce électronique bien développé. La majorité permet la personnalisation à tous les niveaux, de la recherche par attributs aux variations des recommandations sur une page produit typique. Ces sites veillent à avoir une approche très personnelle, exactement pour obtenir ce que le client cherche tout en offrant tellement d’options de celle qui pourrait se révéler comme la bonne offre afin de contribuer aux ventes et à la satisfaction du client. La nature des pages web plus modernes aujourd’hui est dynamique ; en évolution rapide et fortement centrée sur les données connues du client (ou potentiel client) qui effectue la visite. Rarement l’expérience est identique, même si le client est le même. L’attention de l’expérience client a toujours été focalisée sur des options insistantes parmi lesquelles le client devait choisir, en offrant plus de choix et tout en continuant à stimuler les recettes de la participation. Gartner écrit que 89% des sociétés s’attend de concurrencer plutôt sur la base de l’expérience client.5 Chaque clic sur un site moderne a de la valeur pour le distributeur ainsi que pour le client. Et les recommandations ne font pas exception. Les clients s’attendent la personnalisation Les distributeurs, en cherchant des moyens pour se différencier, ont déclenché l’adoption et l’acceptation du client de la personnalisation, peut-être même une demande de personnalisation. Le client s’attend la personnalisation pour jouer un rôle significatif dans son processus d’achat. Le client typique a déjà une certaine familiarisation avec le moteur de recommandation quand il achète en ligne et les attentes telles que les opinions et les réseaux sociaux sont devenus la normalité. Il existe un niveau de confiance que les clients acceptent quand ils insèrent leurs données de contact et de facturation. Les clients s’attendent que le distributeur les connaisse et qu’il connaisse bien également leurs spécificités, surtout les informations qu’ils ont déjà partagées.  Quand ils effectuent une commande pour une livraison de remplacement, les clients s’attendent que le distributeur sache où envoyer l’article, même si l’adresse a changé. D’après un rapport de Parcel Industry, plus de la moitié (55%) des acheteurs en ligne s’attend que les mises à jour sur l’état de la commande soient actualisées à quelques heures avant ou voire encore plus actuelles.6 Les grandes attentes s’étendent même aux moteurs de recherche et de recommandations, en rendant la dépendance d’IA encore plus importante afin de s’adapter à un plus large éventail de clients. La prochaine génération de recherche et de personnalisation alimentées avec l’IA représentera un champ de bataille pour le succès de la vente au détail, et seulement les meilleurs instruments seront en mesure de vous donner de l’avantage. Sources: 1Digital Privacy: Brands Figuring Out Where Personalization Gets Creepy 22018 Future of Marketing and AI Survey  3Walmart: About Us 4Marketing’s Holy Grail: Digital personalization at scale 5Gartner Surveys Confirm Customer Experience Is the New Battlefield 6THE STATE OF ONLINE SHOPPER DELIVERY EXPECTATIONS AND ACTIONS

La personnalisation est devenue le modus operandi pour la vente au détail en ligne. Une augmentation de 20% des ventes peut provenir des expériences personnalisées.1 Mais le rapport 1:1 parfait entre...

Cas clients

Oracle : choix créatif pour la marque de papeterie italienne

Legami Milano utilise des technologies de pointe pour la vente au détail, afin de développer ses activités tout en surprenant ses clients grâce à une expérience client moderne Legami Milan accueille et enchante les consommateurs dans un atelier créatif proposant des articles de papeterie, des accessoires, des bjoux et des articles life-style en ligne, en magasin et par l'intermédiaire de distributeurs grossistes. Les collections positives et inspirantes de Legami Milano sont exposées dans les grands magasins et les concept stores les plus emblématiques du monde. La chaîne devrait également ouvrir 30 nouvelles boutiques au cours des trois prochaines années. Pour soutenir cette nouvelle aventure en Italie et au-delà, Legami Milano a collaboré avec Oracle pour épater ses clients avec une expérience d’achat connectée et impeccable. "Legami Milano s'est engagé à proposer de nouveaux concepts, expériences et produits innovants dans ses boutiques. Avec les jeunes consommateurs férus de technologie, notre technologie de vente au détail doit soutenir cet état d'esprit ", a déclaré Alberto Fassi, PDG de Legami Milano. "Nous avons choisi Oracle Retail pour offrir l'expérience d'achat de nouvelle génération nécessaire à la croissance de notre entreprise. En adoptant une plate-forme moderne de point de service, nous sommes en mesure d'accélérer la procédure de paiement, tout en améliorant les relations avec nos clients. ” Dans le récent rapport Topography of Retail Report, près de 6400 consommateurs européens interrogés ont indiqué la possibilité de voir et de toucher les articles (67%) comme l’un des éléments les plus captivants d’une expérience d’achat. La marque Legami Milano attire les consommateurs qui aiment rechercher le cadeau parfait, découvrir de nouveaux articles innovants ou explorer le monde à travers les produits. Legami Milano a mis en œuvre Oracle Retail Xstore Point-of-Service (POS) et Oracle Retail Customer Engagement en six mois seulement . Aujourd'hui, les vendeurs de Legami Milano disposent d'outils puissants pour accéder aux informations clients en temps réel et gérer les paiements en toute sécurité, afin d'améliorer le service client en magasin. Le POS moderne a considérablement simplifié les opérations et réduit les erreurs lors des transactions. "Les expériences en magasin sont plus importantes que jamais", a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d'Oracle Retail. "À mesure que Legami Milan s'étend sur de nouveaux territoires, les outils Oracle fourniront aux collaborateurs les connaissances dont ils ont besoin pour donner aux acheteurs une impression positive et durable. C’est excitant d'imaginer comment cette marque dynamique poursuivra son chemin et nous sommes impatients de l’accompagner à chaque étape du voyage. " Legami Milano a été fondée le 29 avril 2003 à Bergame, en Italie, par Alberto Fassi. Au départ, la société s’est concentrée sur un produit emblématique: la ceinture de lecture, réinterprétant un objet typique des années 1970, principalement apprécié des écoliers et des universitaires italiens. Bientôt, Legami Milano a fait irruption sur le marché de la papeterie - ses agendas, calendriers et cartes ont immédiatement rencontré un succès, non seulement en Italie, mais aussi à l'étranger: de l'Europe à l'Amérique, de l'Est à l'Afrique du Sud. Sa gamme de produits a continué à se développer rapidement et à se différencier de plus en plus. Aujourd'hui, Legami produit et génère des marques, des collections et des contenus pour transmettre des émotions positives,  un esprit enjoué et de la bonne humeur à tous. Legami Milano a réalisé un chiffre d'affaires de 27 millions d'euros en 2018, en augmentation de 40% par rapport à 2017. www.legami.com  

Legami Milano utilise des technologies de pointe pour la vente au détail, afin de développer ses activités tout en surprenant ses clients grâce à une expérience client moderne Legami Milan accueille et...

Cas clients

Stein Mart accélère sa croissance omnicanale avec Oracle Cloud

Merchandise Financial Planning aide le détaillant américain à exploiter les données pour optimiser la gestion des stocks Stein Mart, détaillant américain spécialisé en produits à coûts réduits, a acquis une vision globale de ses stocks et une approche plus rationalisée de la planification des marchandises avec Oracle Cloud. En consolidant le processus de planification et de prévision de ses magasins physiques, de sa boutique en ligne et de ses entrepôts en une solution unique, Stein Mart sera mieux armé pour gérer ses stocks afin de répondre aux besoins de ses clients, quel que soit le mode de magasinage choisi. Avec Oracle Retail Cloud Services, Stein Mart dispose des outils nécessaires pour que ses gammes de produits restent fraîches et pertinentes pour les acheteurs. « Nous nous sommes concentrés sur la simplification de nos processus de marchandisage tout en étendant nos capacités omnicanales et nos nouvelles initiatives commerciales. Les fonctionnalités améliorées de la solution Merchandise Financial Planning d’Oracle nous aideront à analyser les données plus rapidement afin d’élaborer de meilleurs plans, afin d’acheter plus intelligemment et de gérer plus efficacement les stocks », a déclaré Nick Swetonic, vice-président senior de la planification et de la répartition chez Stein Mart. «Aujourd'hui, les détaillants vendent ce qu'ils achètent, souvent au détriment des résultats nets. Demain, ils pourront prédire avec plus de précision le placement, le prix et la taille de chaque magasin et marché. C'est la promesse d'Oracle Retail Cloud », a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d'Oracle Retail. « Nous aidons des entreprises telles que Stein Mart à parfaire leur approche en matière d’inventaire et d’achat, de manière à pouvoir toujours satisfaire les clients tout en améliorant les résultats avec une marchandise qui se transforme rapidement.» Stein Mart s'est associé à Cognira, expert en analyse, configuration et intégration, et au cabinet de conseil en commerce de détail The Parker Avery Group, pour repenser les processus métier et mettre en œuvre Oracle Retail Merchandise Financial Planning Cloud Service. Cognira et Parker Avery sont membres de l’Oracle PartnerNetwork (OPN). Auparavant, Stein Mart avait également implémenté Oracle Retail Merchandising, Oracle Retail Store Inventory Management, Oracle GoldenGate, Oracle JD Edwards, and Oracle Retail Point of Sale. Est-ce que vous voulez essayer Oracle Retail Merchandise Financial Planning? Testez la solution gratuitement     À propos de Stein Mart Stein Mart, Inc. est un détaillant américain spécialisé  en produits à coûts réduits, proposant des vêtements de mode de grandes marques , de décoration intérieure, des accessoires et des chaussures à des prix compétitifs. Stein Mart offre une réelle valeur que les clients aiment tous les jours, en magasin et en ligne. La société exploite actuellement 283 magasins dans 30 pays. Pour plus d'informations, www.steinmart.com.  

Merchandise Financial Planning aide le détaillant américain à exploiter les données pour optimiser la gestion des stocks Stein Mart, détaillant américain spécialisé en produits à coûts réduits, a...

L’alignement des assortiments par taille à la demande du client ainsi que les préférences d’adaptabilité ont aidé un distributeur à améliorer sa propre marge brute de 7%

Dans un environnement de vente au détail très compétitif de canaux brouillés sur les comportements d’achat de la part du client en constante évolution, les distributeurs rencontrent davantage des difficultés à aligner leurs assortiments à la demande du client ; un défi qui s’amplifie pour la marchandise proposée dans des tailles différentes. Par conséquent, il est crucial obtenir de très bons conseils sur les profils de tailles différentes spécifiques à un lieu déterminé afin de mieux informer et aligner les décisions relatives aux achats et à l’allocation de l’inventaire pour donner suite à la demande du consommateur. Créer le juste assortiment Les clients sont de toute taille et dimension et servir leurs préférences d’adaptabilité, avec efficacité et efficience, auprès du magasin ou du canal préféré représente un facteur-clé bénéfique de vente au détail. Afin de satisfaire tous ces clients, les profils avec des tailles spécifiques à un lieu déterminé jouent un rôle fondamental à travers les processus de gestion des achats et de l’inventaire. Les profils des tailles devraient influencer les décisions d’achat et d’allocation initiale en phase de planification de l’assortiment ou des processus d’achat. Toutefois les acheteurs et les planificateurs souvent gèrent uniquement les décisions d’achat à des niveaux agrégés par magasin basées sur style et couleur et ils s’attendent que l’aspect analytique explose de manière intelligente en planifiant jusqu’à la taille/la mesure (SKU) et le magasin. Cette explosion est nécessaire afin d’exécuter le plan d’assortiment à travers la création de SKU, les bons de commandes et l’allocation initiale. Défi : comprendre la demande du client L’objectif final dans la vente au détail de la mode est de créer assortiments spécifiques au magasin afin de mieux aligner l’inventaire et les décisions d’achat avec la demande du client, portant ainsi à un meilleur investissement dur l’inventaire. Comprendre les schémas de vente exclusifs par taille du magasin et, en conséquence, la demande de tailles par zone et attribut de produit est un passage clé pour aller à la rencontre d’une demande individuelle du client. L’énorme quantité de données et d’activités à haute intensité permettant d’analyser les données souvent paralysent l’acheteur et/ou le planificateur les amenant à se développer sur les moyennes de niveau de grands magasins et chaînes. Défi : la rentabilité historique n’est pas la demande du client Les distributeurs ont continué à se référer à l’historique afin de prendre des décisions sur les planifications futures. Mais les ventes historiques de tailles sont souvent le résultat d’un inventaire mis dans le mauvais endroit qui mène à des ventes non réalisées et à des rabais excessifs. Les distributeurs ont besoin d’un historique nettoyé qui comprenne les ventes non réalisées, les soldes excessifs et l’éventuelle demande de tailles. Sans cette performance historique « nettoyée », les décisions des achats et des allocations seront basées sur les fautes de la dernière année, en continuant ainsi à plusieurs reprises à décevoir les clients et en accumulant des tailles pas demandées dans certains magasins ou canaux de vente. L’étude de cas de l’avantage pour le distributeur de la mode Oracle Retail Profile Science fournit de très bons conseils sur les profils de classification des tailles spécifiques à un lieu déterminé et alignent les décisions d’achat et d’allocation de l’inventaire à la demande du consommateur. Oracle Retail a évalué la solution du profil de taille de la nouvelle génération auprès d’un distributeur de la mode et a mis en évidence ces résultats.  Bénéfices obtenus : Elaboration simplifiée des commandes Flux plus facile de la planification à l’exécution Ventes augmentées de 3% Marge brute augmentée de 7%  Inventaire des stocks moyens diminué de 3% Réduction des allocations inappropriées du produit de 7% Oracle Retail Profile Science  Oracle Retail Profile Science identifie les schémas de vente au niveau du lieu à travers différentes catégories de tailles pour créer de façon systématique des profils de distribution précis des tailles par catégorie de marchandise selon le lieu. Il corrige les ruptures de stock ainsi que les ventes non réalisées, il utilise des techniques de simulation solides et identifie les niveaux adéquats pour générer les profils. En plus de générer les profils de façon systématique, la solution permet de gérer le profil, y compris les visuelles de comparaison et d’analyse, avec une gestion qui se base sur l’exception et un flux de travail approbatif. Un nouvel article de DataScience.com propose d’autres exemples de comment Oracle Retail Profile Science, disponible car elle fait partie de la plateforme Oracle Retail Science Platform, utilise certaines des techniques classiques de machine learning pour évaluer des profils par taille en partant des données historiques de vente du distributeur.

Dans un environnement de vente au détail très compétitif de canaux brouillés sur les comportements d’achat de la part du client en constante évolution, les distributeurs rencontrent davantage...

Cas clients

Geoffrey Moore prononce le discours d'ouverture d'Oracle Retail Cross Talk 2019

Plus de 200 détaillants internationaux se rencontreront pour discuter de la vente au détail moderne et de la façon dont les marques utilisent la technologie pour innover et contribuer au succès de leurs clients. Oracle Retail a annoncé aujourd'hui que Geoffrey Moore, auteur à succès, consultant et expert en technologies de rupture, va prononcer le discours d'ouverture d'Oracle Retail Cross Talk. L'événement rassemble une communauté mondiale de plus de 200 dirigeants et professionnels de la vente au détail afin de partager des connaissances et des idées sur les technologies essentielles à leur activité de vente au détail. Cross Talk est un forum unique et authentique où plus de 35 détaillants mondiaux, y compris Bata, Best Buy, Estee Lauder, Kendra Scott et d’autres, partageront leurs réussites et leurs enseignements. L'événement aura lieu du 10 au 12 juin 2019 au JW Marriott à Minneapolis, dans le Minnesota, aux États-Unis.  “‘Comment les détaillants peuvent-ils réussir et prospérer dans un environnement de travail dynamique et en constante évolution ? "Cross Talk se concentre sur la manière de répondre collectivement à cette question et permet aux détaillants d’entendre directement de leurs collègues comment ils font face aux défis les plus pressants du secteur pour obtenir des résultats et satisfaire les clients", a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d’Oracle Retail. Les participants seront en mesure de recueillir les idées de responsables talentueux du commerce de détail représentant les marques les plus puissantes au monde, notamment : Bata discutera de sa transformation numérique et de la manière dont elle libère le potentiel commercial de l’omnicanal Best Buy partagera ses points de vue sur la manière dont il optimise les stratégies de la supply chain Estée Lauder mettra en avant son approche visant à offrir une expérience d'achat impeccable International Shoppes dévoilera comment moderniser l'expérience client Gap, Inc. parlera de sa dernière marque et de la mise en œuvre des solutions Oracle Retail cloud James Avery montrera l’amélioration de l’expérience client Kendra Scott expliquera comment la société a construit une plate-forme de croissance basée sur le cloud Maui and Sons partageront leurs connaissances clés tout en surfant la vague vers l’agilité opérationnelle Stein Mart parlera de sa migration de la planification vers le cloud Les membres et les intégrateurs de systèmes de l’Oracle PartnerNetwork jouent un rôle essentiel dans la réussite des clients. Plusieurs partenaires importants parrainent le programme, notamment Accenture et Deloitte en tant que sponsors platine; BTM Global et Retail Consult en tant que sponsors or; et Aspire Systems, CAI Solutions, Ignitiv, Logic, OLR, Quickborn Consulting et SkillNet Solutions au niveau argent; plus le groupe Parker Avery en tant que advisory sponsor. Enfin, les sponsors des solutions, Adyen et One Door, montreront également leurs intégrations sur la plate-forme Oracle pour la vente au détail moderne. "Notre communauté est ravie du retour d'Oracle Retail Cross Talk", a déclaré Rose Spicer, directrice senior, retail marketing chez Oracle Corporation. "La réponse a été incroyable et nous sommes impatients de réunir certaines des plus grandes marques du secteur pour discuter des problèmes et des opportunités qui les affectent le plus aujourd'hui. Nous avons également ajouté des éléments de networking intéressants pour connecter les détaillants les uns aux autres". Pour en savoir plus sur la plate-forme moderne d'Oracle pour les organisations de vente au détail et sur les meilleures solutions métier spécifiques, visitez le site  www.oracle.com/retail Pour plus d'informations sur Oracle Retail Cross Talk 2019, visitez le site https://www.oracle.com/industries/retail/cross-talk

Plus de 200 détaillants internationaux se rencontreront pour discuter de la vente au détail moderne et de la façon dont les marques utilisent la technologie pour innover et contribuer au succès de...

Cas clients

La solution Oracle Merchandising en tête de la liste d'achats des supermarchés bosniaques

Les marques de commerce Konzum et Mercator gagnent en agilité opérationnelle grâce à une technologie de vente au détail moderne Lorsque les clients entrent dans un supermarché Mercator ou Konzum, ils découvrent une pléthore de produits biologiques, de salades fraîches hachées et de caves de maturation de la viande, mélangées aux besoins quotidiens de l'épicerie. Les marques de supermarchés dominantes en Bosnie-Herzégovine (B & H) utilisent une norme visuelle et une présentation optimisant l'affichage des produits sur différents segments. En passant à la dernière version d'Oracle Retail, le service commercial peut automatiser le processus de marchandisage et proposer aux collaborateurs les meilleures pratiques guidées, leur permettant ainsi de se concentrer sur des tâches stratégiques ayant une incidence sur les résultats et d'améliorer l'efficacité opérationnelle quotidienne. "L'interface utilisateur standard de notre nouveau système de marchandisage au détail (RMS) simplifie les activités quotidiennes tout en offrant la souplesse dont l'entreprise a besoin. Une fois que nos acheteurs ont maîtrisé le nouveau système, nous avons constaté une nette amélioration de la rapidité et de l’efficacité, leur permettant de mener à bien leurs tâches quotidiennes, auparavant fastidieuses", a déclaré Željka Mujezinović, responsable informatique de Mercator BH doo. (B & H). La relation de Mercator avec Oracle a débuté en 2017. "Grâce au gain de temps, ils peuvent consacrer plus de temps aux tâches à valeur ajoutée et se concentrer sur l'optimisation de notre stratégie de marchandisage", a déclaré Džemal Vejsil, responsable informatique chez Konzum d.o.o. (B & H). La relation avec Konzum a débuté en 2016. Dans le récent rapport  Topography of Retail, près de 6 400 consommateurs européens interrogés ont indiqué que les prix concurrentiels et les promotions générales (78%) constituaient l'un des attributs les plus convaincants de l'expérience d'achat. Avec Oracle Retail Merchandising, les acheteurs de Konzum et Mercator BH seront en mesure de mettre en œuvre facilement des stratégies de prix différentiels et des promotions d'achats multiples et de transactions, et de répercuter ces économies sur les clients. À l’avenir, les consommateurs pourront tirer parti des transactions multi-achats: plus vous achetez, plus vous économisez. Les acheteurs seront en mesure d'évaluer de nouvelles options de promotion afin de garantir des niveaux de prix plus cohérents pour les acheteurs en magasin. "Les détaillants ont besoin d'une plate-forme moderne de classe mondiale et de la capacité d'interagir de manière transparente dans tous les domaines de l'organisation. Nous pensons que chaque processus de vente au détail devrait commencer  et se terminer par l’analyse des données et la business intelligence. Oracle a collaboré avec 50 détaillants, tels que Mercator BH et Konzum, pour réécrire notre solution de marchandisage et établir la personnalité et les activités corrélées afin de générer une agilité opérationnelle et une meilleure vision commerciale », a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d'Oracle Retail. "Pour ce projet, les consultants mStart et les membres de l'équipe du client ont travaillé en étroite collaboration avec Oracle. Nous nous sommes alignés sur les services de négociation et d'achat pour éviter les interruptions d'activité, la mise en œuvre étant achevée dans les délais et le budget impartis par le client en janvier 2019 , a déclaré Želimira Ivček, directrice Oracle Retail Systems de mStart Plus. mStart Plus d.o.o. est un membre de niveau Gold du réseau Oracle PartnerNetwork. Oracle Retail Cross Talk 2019 Rejoignez-nous à Minneapolis, dans le Minnesota, pour célébrer le succès de nos clients et partager les meilleures pratiques entre détaillants. Inscrivez-vous aujourd'hui à ce forum exclusif et rejoignez 200 autres cadres de la vente au détail.  

Les marques de commerce Konzum et Mercator gagnent en agilité opérationnelle grâce à une technologie de vente au détail moderne Lorsque les clients entrent dans un supermarché Mercator ou Konzum, ils...

Mettre en pratique la solution Merchandise Financial Planning

Vous n’avez pas pu assister au NRF, l’importante manifestation du secteur de la vente au détail, qui s’est tenue récemment à New York ? Ne vous inquiétez pas, vous pouvez encore essayer Oracle Retail Merchandise Financial Planning (MFP) à travers une épreuve pratique qui vous permet de tester vous-mêmes la solution. Essayez-la aujourd’hui ! En principe, la plateforme MFP vous propose une expérience utilisateur incomparable et flexible tout en se concentrant sur les planificateurs et sur leurs exigences, en gardant le client au centre de toute décision. La plateforme permet aux distributeurs d’anticiper, en prévoyant de façon continue à travers toute les parcours client ; simplifier, en fournissant bien continuellement des mises à jour et enthousiasmer, tout en offrant disponibilité, personnalisation et cohérence tant aux planificateurs qu’aux consommateurs.  La plateforme utilise des tableaux de bord avec des sections de mise en œuvre intuitives des activités commerciales et permet visualisations interactives et contextuelles des KPIs, exceptions et notifications. Elle permet également aux planificateurs une expérimentation homogène, en les aidant à identifier des possibilités et des risques pour programmes et prévisions. MFP aide les distributeurs à travers : Une plus grande précision dans la planification. Permet de visualiser l’historique des ventes, les ventes hebdomadaires actualisées et les prévisions sans obstacles afin de mieux supporter une planification plus précise. Bénéfices plus élevés. Promeut la gestion proactive de la vente au détail avec une conséquente réduction de la chute des ventes, des baisses excessives et stratégie de sortie pas rentables. Retour sur l’investissement amélioré. Permet l’entrée de la planification du flux jusqu’au niveau hebdomadaire de façon à maximiser le retour sur l’investissement de l’inventaire et garantir que les entrées et les activités promotionnelles soient alignées sur les objectifs stratégiques par région géographique, classe/catégorie et canal de vente.. Baisse des rabais. Garantit que les plans voix ascendante soient compatibles avec les plans financiers de type descendant, en prévenant à son tour les excès de stock. Réduction du coûts total de possession. Déplace la nécessité d’importants investissements initiaux à une dépense opérationnelle à travers un modèle SaaS. Libère du budget afin que les distributeurs puissent investir dans la croissance et dans l’innovation. Scalabilité. Les solutions d’Oracle sont scalables à niveau mondial, toutefois elles restent configurables afin de soutenir les changements sur les marchés locaux.  Pratiques future. A travers le modèle d’approvisionnement continu, les évolutions et les mises à jour applicatives sont facilement utilisées pour soutenir les tendances variables du secteur de la vente au détail. Capacités avérées. Dispose de méthodologies Oracle qui sont actuellement utilisées auprès chez plus de 200 distributeurs à niveau mondial. Essayez donc vous-mêmes MFP et observez la vente au détail moderne prendre vie. Nous sommes certains que vous remarquerez les avantages de notre plateforme de planification de prochaine génération, pendant que l’on se déplace des pratiques les meilleures en offrant l’excellence dans les pratiques futures dans le secteur de la vente au détail.  

Vous n’avez pas pu assister au NRF, l’importante manifestation du secteur de la vente au détail, qui s’est tenue récemment à New York ? Ne vous inquiétez pas, vous pouvez encore essayer Oracle Retail...

Cas clients

PVH Asia Limited choisit Oracle pour moderniser l'expérience client

L’une des plus grandes entreprises de vêtements du monde, avec des griffes telles que TOMMY HILFIGER et CALVIN KLEIN, investit dans la technologie de la vente au détail afin de soutenir la croissance PVH Asia Limited, filiale en propriété de PVH Corp. [NYSE: PVH], l’une des plus importants entreprises de vêtements au monde, a choisi Oracle Retail pour moderniser son expérience client et sa technologie de magasin. PVH possède des marques iconiques, notamment CALVIN KLEIN, TOMMY HILFIGER, Van Heusen et IZOD. PVH Asia va mettre en oeuvre Oracle Retail Xstore Point-of-Service et Oracle Retail Customer Engagement pour se connecter à la prochaine génération de consommateurs. La solution sera déployée dans des magasins en Chine, à Hong Kong, à Macao, à Taiwan, à Singapour, en Malaisie, en Corée du Sud et au Japon. “PVH continue de connaître une croissance phénoménale. Alors que nous sommes compétitifs et que nous grandissons en Asie, nous voulions nous assurer que notre partenaire technologique comprenait et répondait aux spécificités des différents marchés.  pour une expérience client moderne ", a déclaré Eileen Mahoney, vice-présidente exécutive, directrice de l'information, PVH Corp." Après une évaluation concurrentielle, Oracle était le meilleur choix pour soutenir notre entreprise." "Nous sommes honorés de collaborer avec PVH Asia. Nous reconnaissons que les détaillants doivent apporter une valeur ajoutée pour gagner la faveur des acheteurs de la prochaine génération », a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d'Oracle Retail. "Grâce à une vision à 360 degrés du consommateur, nous pouvons aider PVH à responsabiliser ses collaborateurs et à leur permettre de proposer des offres pertinentes et locales." A propos de PVH Corp. PVH est l’une des entreprises de mode et de style de vie les plus admirées au monde. Nous promouvons des marques qui font progresser la mode - toujours. Notre gamme de marques comprend les griffes iconiques CALVIN KLEIN, TOMMY HILFIGER, Van Heusen, IZOD, ARROW, Speedo*, Warner’s, Olga et Geoffrey Beene, ainsi que la marque de lingerie True & Co. axée sur la técnologie numérique. Nous commercialisons une variété de produits sous ces marques et d'autres marques exclusives et détenues sous licence à l'échelle nationale et internationale. PVH compte plus de 38 000 associés dans plus de 40 pays et génère un chiffre d'affaires annuel de 9,7 milliards de dollars. C'est notre force. C'est la force de PVH. * La marque Speedo est sous licence perpétuelle en Amérique du Nord et dans les Caraïbes par Speedo International Limited. Oracle Retail Cross Talk 2019 Nous sommes honorés de servir une communauté grandissante de distributeurs comme PVH Asia. Rejoignez-nous à Minneapolis, dans le Minnesota, pour célébrer le succès de nos clients et partager les meilleures pratiques entre détaillants. Inscrivez-vous aujourd'hui à ce forum exclusif et rejoignez 200 autres cadres de la vente au détail.  

L’une des plus grandes entreprises de vêtements du monde, avec des griffes telles que TOMMY HILFIGER et CALVIN KLEIN, investit dans la technologie de la vente au détail afin de soutenir la croissance PVH...

Cas clients

Détaillant de mode atteint une précision des stocks de plus de 98% avec Oracle

Du stock au service en magasin, Kamal Osman Jamjoom Group LLC soutient une croissance à deux chiffres avec une technologie de vente au détail moderne Kamal Osman Jamjoom Group ("KOJ") estime que la confiance est le secret du succès des clients, du personnel et des partenaires commerciaux. L'un des groupes de vente au détail les plus établis dans la région du Golfe, KOJ gère plus de 700 magasins avec neuf marques dans sept pays. Pour répondre aux attentes en matière de niveau de service et optimiser les produits provenant de trois centres de distribution, KOJ avait besoin d'une vue plus unifiée des données opérationnelles. En se modernisant avec Oracle Retail, KOJ est en mesure d’améliorer les opérations en magasin et d’augmenter le niveau de satisfaction de ses clients grâce à une disponibilité fiable et précise des marchandises. Aujourd'hui, une vue en temps réel des données d'inventaire a permis d'atteindre des niveaux de précision des stocks de 99,99% en moyenne pour les achats en ligne et de 98,5% en magasin. “KOJ est responsable de nos marques propriétaires très performantes et de plusieurs marques internationales bien connues, avec des taux de croissance élevés. Compte tenu de la complexité de la gestion de nombreuses marques et régions, nous avions besoin de plus de contrôle sur les produits et les stocks pour soutenir et dépasser les niveaux de service à la clientèle ", a déclaré Ian Halliwell, directeur général adjoint de Kamal Osman Jamjoom." En tirant parti de la plateforme Oracle Retail, nous avons gagné en efficacité et en sécurité grâce à une vision d’entreprise de la demande et à notre capacité à répondre aux exigences en matière d’inventaire à travers divers sites et points de contact ". KOJ a commencé à travailler avec Oracle en 2006 et a récemment migré vers une version moderne de la suite Oracle Retail Merchandise Operations, Warehouse Management et Store Inventory Management. En automatisant et en optimisant les processus de vente et les flux de travail, KOJ a gagné en efficacité et a constaté une réduction significative des coûts de main-d'œuvre. La nouvelle implémentation d'Oracle Retail Merchandising Insights a également amélioré la visibilité des niveaux de stock, des performances des articles, des tendances des ventes et de la demande des clients. Pour obtenir une vue client unifiée dans l’ensemble de l’entreprise et mieux comprendre son comportement, le groupe a présenté Oracle Retail Customer Engagement et Oracle Retail Customer Insights. Désormais, les associés de magasin peuvent accéder aux données des clients en temps réel, y compris les historiques des achats et de la fidélité. Le point de service moderne Oracle Retail Xstore complète l'expérience client impeccable en magasin. KOJ est également en train d’implémenter Oracle Retail Order Broker pour améliorer la visibilité de ses stocks et permettre l'exécution dynamique d'un achat n'importe où, pour satisfaire l'expérience client n'importe où. « Oracle continue de faire des investissements importants dans des innovations qui aident les détaillants comme KOJ à répondre aux attentes du marché et des consommateurs. En exploitant les fonctionnalités intégrées d'Oracle Retail, KOJ peut continuer à développer son activité et à affiner ses stratégies pour atteindre les objectifs de performance, de croissance et de clientèle », a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d'Oracle Retail. Rejoignez-nous à Minneapolis pour écouter d'autres histoires comme celle de KOJ. Nous avons le plaisir de présenter un agenda avec plus de 25 témoignages. Inscrivez-vous aujourd'hui!    

Du stock au service en magasin, Kamal Osman Jamjoom Group LLC soutient une croissance à deux chiffres avec une technologie de vente au détail moderne Kamal Osman Jamjoom Group ("KOJ") estime que la...

Oracle Cloud est à la mode pour le distributeur global Gap Inc.

Banana Republic est la dernière marque de Gap Inc. à mettre en production les solutions cloud d’Oracle Retail Suite au succès rencontré par les solutions Oracle Retail cloud chez INTERMIX, Banana Republic est la dernière marque de Gap Inc. à être mise en production sur cette solution. Banana Republic est une marque mondiale de vêtements et d’accessoires disponible en ligne et dans plus de 600 points de vente gérés par la société et franchisés dans le monde. “Pour répondre aux besoins en constante évolution de nos clients internationaux et à la manière dont ils souhaitent faire leurs achats, nous devons simplifier et adapter les opérations. En adoptant le service Oracle Retail Cloud, nous pouvons maintenir une plate-forme de merchandising cohérente et moderne qui améliore la productivité grâce aux meilleures pratiques automatisées », a déclaré Sally Gilligan, directrice de des systèmes d'information de Gap Inc.  Gap Inc., en partenariat avec Oracle, a déploié Oracle Retail Merchandising Cloud Service et Oracle Retail Integration Cloud, optimisés par l'infrastructure Oracle Cloud, pour améliorer l'agilité opérationnelle et donner aux équipes commerciales de Banana Republic une meilleure intelligence. Par exemple, les solutions combinées permettent à Banana Republic de synchroniser les opérations de marchandisage end-to-end, de l’achat à la valorisation des stocks. En outre, les activités quotidiennes telles que la gestion des commandes d'achat et le contrôle des ventes sont rendues plus efficaces grâce à l'interface utilisateur moderne qui fournit des exceptions et des alertes afin d'indiquer aux acheteurs le chemin de la résolution ou les articles nécessitant une intervention. Avec une vue unifiée des stocks, des données de produit et des détails de transaction, les utilisateurs de Banana Republic ont les données dont ils ont besoin pour effectuer leur travail plus efficacement et plus facilement. "Oracle collabore depuis longtemps avec Gap Inc. dans son parcours vers le cloud et est honorée de faire partie de cette dernière migration avec Banana Republic », a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d'Oracle Retail.  «Le marché de la vente au détail évolue plus rapidement que jamais et les solutions cloud d’Oracle offrent à Gap Inc. et à ses marques la clarté et la flexibilité nécessaires pour répondre aux exigences de leur entreprise et de leurs clients." En plus de la migration des charges de travail retail et financières complexes vers le cloud, Gap Inc. cherche également à connecter de manière transparente les fonctionnalités front-end et back-end du cloud privé à Oracle Cloud Infrastructure en exploitant diverses technologies Oracle, notamment Oracle Exadata Cloud Service et Java Cloud Service en tant que base d'un hub d'intégration retail et Oracle GoldenGate pour la réplication de données en temps réel. Gap, Inc prendra la parole à Cross Talk du 10 au 12 juin. Le forum retail d'Oracle Retail Cross Talk réunira plus de 200 cadres de la vente au détail du 10 au 12 juin 2019 à Minneapolis, dans le Minnesota. Nous avons déjà plus de 130 responsables de la vente au détail de 12 pays qui se réunissent pour partager les meilleures pratiques et établir des relations au sein de notre communauté. Les professionnels du retail et leurs équipes se réunissent pendant 2 jours et démi, suivis par les sessions du CAB et les User groups d' Oracle Retail. Gap, Inc. rejoint d’autres détaillants participant au programme, notamment Estee Lauder, Bata, Maui & Sons, International Shoppes, James Avery, Best Buy et plusieurs autres. rejoignez-nous aujourd'hui! Voir tous les speakers 

Banana Republic est la dernière marque de Gap Inc. à mettre en production les solutions cloud d’Oracle Retail Suite au succès rencontré par les solutions Oracle Retail cloud chez INTERMIX, Banana...

La grande différence : comment les consommateurs et les distributeurs perçoivent les programmes de fidélisation

Comme observé initialement dans Total Retail, étant donné que certains recherches se concentrent sur les consommateurs américains qui sont inscrits à 3,8 milliards de programmes de fidélisation, cela ne signifie pas que les consommateurs soient en réalité en train d’utiliser activement ces programmes proposés par les distributeurs. En fait, Oracle Retail a publié The Loyalty Divide, en se basant sur une étude de recherche globale qui a interviewé plus de 13 000 consommateurs et 500 marques dans 10 pays et les résultats indiquent un écart considérable sur la façon dont est considérée la fidélisation par les distributeurs et par les consommateurs. Ces résultats montrent que les approches traditionnelles à la fidélisation ne marchent plus ; les consommateurs souhaitent plus que les points et les promotions. Points principaux issus de la recherche:  58% des distributeurs pense que ses primes de fidélité sont pertinents, 67% de consommateurs n’est pas d’accord 58% des distributeurs pense que les consommateurs adoptent n’importent quel programme qu’on leur propose, 69% des consommateurs n’est pas d’accord  55% des distributeurs ne coopèrent pas avec des influenceurs sociaux afin de guider la fidélisation, 48% des consommateurs sont plus enclins à donner confiance à des marques pris en considération par des YouTubers  Le citoyen américain è moyennement inscrit à 38 programmes de fidélisation, alors qui est normalement actif seulement sur 12 programmes à peu près. Qu’est qu’il conduit à ce manque d’implication ? Les données suggèrent que les consommateurs souffrent d’intolérance aux programmes de fidélisation, ils sont submergés par les points qu’ils n’ont pas reçu en suivant un choix ciblé et pertinent. Notre recherche a estimé que bien que 58% des distributeurs croie que les consommateurs adopteraient n’importe quel programme ou offre, les consommateurs en réalité sont plus discriminants, avec à peu près 70% d’entre eux qui affirme de limiter sa participation ou de s’abonner rarement à des offres. De plus, à peu près 60% des distributeurs croit que ce qu’ils envoient aux consommateurs soit pertinent, tandis que, seulement 33% des consommateurs affirme la même chose. Cet écart important est le résultat de distributeurs qui élargissent des remises au lieu de créer des liens véritables avec leurs propres clients en intervertissant ainsi les concepts de personnalisation et pertinence. Les acheteurs souhaitent recevoir des conseils plus ciblés et plus intelligents qui ne soient pas personnalisés que sur la base de l’histoire de leurs achats, mais qui incluent et anticipent au contraire les préférences de chacun. L’avenir de la fidélisation représentera un geste d’équilibre entre le désir et l’anonymat des clients ainsi qu’une attente de promotions plus pertinentes et ciblées. Lire l’article dans Total Retail Télécharger le rapport

Comme observé initialement dans Total Retail, étant donné que certains recherches se concentrent sur les consommateurs américains qui sont inscrits à 3,8 milliards de programmes de fidélisation, cela...

merchandising

7 raisons pour prendre en considération le Cloud Merchandising

Carla Anderson, Directrice de la stratégie de merchandising, explique pourquoi les détaillants choissient de migrer sur cloud. Après plusieurs rencontres avec clients et le secteur de la vente au détail, nous avons assimilé les informations sur ce qu’ils font les distributeurs afin de garantir le succès de transformation ainsi que sur les mythes qui tournent autour de la migration sur cloud. Il est évident que les mises à jour du système de merchandising sont essentielles afin de maintenir les opérations de vente au détail adaptées aux exigences de la société. Mais à quel moment les distributeurs lancent le changement quand leurs systèmes existants sont très personnalisés et obsolètes ?  En discutant avec les distributeurs du monde entier, plusieurs raisons font que les directions choisissent de transférer leurs opérations de merchandising vers une solution cloud. Nous avons rédigé une liste des raisons principales des distributeurs ici dans une nouvelle infographique. Les 7 raisons principales 1. Réduire les risques Les environnements cloud bien conçus réduisent beaucoup des risques liés aux principales mises en œuvre locales, notamment surcoûts et retards. 2. Interrompre le cycle de 5 ans Les services cloud lancent constamment des mises à jour et de nouvelles fonctions, en mettant fin au cycle séculaire de mises à jour déstabilisantes et rafistolées. 3. Innover tout le temps Mettre facilement à disposition de nouvelles fonctions représente une transformation adressée à une culture innovative. 4. Atteindre une sécurité au niveau mondial En se déplaçant sur un service cloud soutenu par des équipes de sécurité globales spécialisées, les distributeurs réduisent le risque de l’entreprise de nouvelles menaces. 5. Utiliser les meilleures pratiques du secteur Les applications cloud fournissent de meilleures pratiques incorporées et modernes. Les fonctionnalités et les concepts d’exploitation avancés aident à garantir que les solutions exigent peu de modifications voire zéro. 6. Augmenter la productivité Les interfaces modernes, agissant de façon beaucoup plus similaire aux applications familières, réduisent l’apprentissage pour les nouveaux employés en améliorant la productivité. 7. Bouger rapidement Quand une acquisition, le lancement d’une marque ou bien une expansion sur le marché nécessitent de mises à jour d’entreprise, le cloud offre une approche plus rapide et cohérente dans la réalisation des résultats. Quoi faire après? Pour beaucoup de distributeurs, la prochaine vague de progrès commence avec la transformation des systèmes de merchandising et le soutien de la gestion centrale ; cela permettra à l’activité de rester progressive et flexible. Plus vite les systèmes désuets préexistants seront transformés et plus vite les autres aspects de l’organisation commenceront à en retirer leurs avantages. Les profits sont immédiats et influents pendant que le merchandising transmet et permet de nouvelles stratégies au niveau marketing, exécution des commandes, communication mobile, aspect commercial, magasins, planification et autres opérations. Dès le début, les distributeurs bénéficieront d’une série moderne d’applications intuitives et pré-intégrées avec des opérations omnicanales et des parcours client. Un système de merchandising cloud efficace peut accorder le pouvoir d’intégrer en continu chaque partie mobile de sa propre activité afin de supporter la croissance à grande échelle. Avec plus de 5 000 clients dans le monde, Oracle résout les défis de la vente au détail moderne dans le monde entier grâce à des solutions comme Oracle Retail Merchandising Systems. TÉLÉCHARGER AUJOURD’HUI LE GUIDE SUR LA TRANSFORMATION DES OPÉRATIONS DE MERCHANDISING  

Carla Anderson, Directrice de la stratégie de merchandising, explique pourquoi les détaillants choissient de migrer sur cloud. Après plusieurs rencontres avec clients et le secteur de la vente au...

Leader de la pharmacie prolonge l'héritage de 100 ans avec Oracle

Farmatodo étend ses opérations dans des nouveaux pays avec une technologie de vente au détail moderne Farmatodo, une importante chaîne de pharmacies en libre-service vénézuéliennes, s'est spécialisée dans les médicaments, les soins personnels, les produits de beauté et les produits pour bébés, afin d'aider les consommateurs à prendre soin de eux-mêmes et de leur famille pendant plus de cent ans. ans, à travers une expérience de magasinage impeccable. La société propose environ 8 000 articles dans plus de 20 magasins et en ligne au Venezuela et en Colombie. Avec Oracle Retail, Farmatodo a mis en place une structure lui permettant de s’implanter dans de nouveaux pays, d’implanter plus rapidement de nouveaux magasins et obtenu l’agilité pour mieux servir les consommateurs avec un système de point de service(POS) moderne. En outre, cette nouvelle technologie soutiendra le modèle agressif de livraisons de Farmatodo en Colombie. Bien que la région soit connue pour son trafic encombré, la pharmacie propose une livraison à domicile en environ 30 minutes. Pour tenir cette promesse, il est essentiel de pouvoir compter sur la visibilité de l'inventaire en temps réel et sur la cohérence en magasin assurée par Oracle. "La continuité et l'expansion de nos activités de vente au détail dépendaient de la réduction des risques technologiques et de l'amélioration de l'intégrité de l'information et des processus commerciaux. Nous avons remplacé les systèmes obsolètes avec Oracle afin de jeter les bases de la croissance en Amérique latine ", a déclaré Angelo Cirillo, directeur de la technologie chez Farmatodo. En règle générale, ces projets prennent trois ans dans un seul pays et, en s'appuyant sur les meilleures pratiques et solutions intégrées d'Oracle, nous accélérons la mise en œuvre en deux ans. " La société s’appuie sur Oracle Retail Merchandising System, Oracle Retail Store Inventory Management et Oracle Retail Warehouse Management System pour gérer les affaires au niveau de l’entreprise et Oracle Retail Xstore Point-of-Service pour améliorer l'expérience du consommateur dans les magasins. Farmatodo a choisi Retail Consult, membre Platinum de l’ Oracle PartnerNetwork (OPN), pour implémenter les dernières versions des solutions. Collaborateur de longue date, Retail Consult possède une connaissance approfondie de la technologie Oracle, des processus de vente au détail et des clients. La société a employé une équipe multifonctionnelle avec une approche fortement axée sur le client, ainsi que l’Oracle Retail Reference Model, pour tracer la voie du succès pour Farmatodo. "Depuis plus de trente ans, nous travaillons main dans la main avec les détaillants mondiaux pour contribuer à la réussite des implémentations et des résultats. La puissance de ces connaissances combinées continue de jouer un rôle central dans la mise en œuvre des meilleures pratiques du secteur inégalées et des innovations directrices rendues possibles par notre plateforme moderne. Notre objectif est d'aider nos clients à suivre le changement de comportement des consommateurs et à leur permettre une agilité opérationnelle et une vision claire de leurs opérations afin de pouvoir évoluer à la même vitesse », a déclaré Mike Webster, vice-président senior et directeur général d’Oracle Retail. Rejoignez-nous à Oracle Retail Cross Talk 2019:  Farmatodo prendra la parole lors du programme Oracle Retail Cross Talk du 10 au 12 juin à Minneapolis, MN. Voulez-vous enteindre le cas Farmatodo et d'autres histoires de réussite en direct? Partecipez à Cross Talk en Juin 2019.

Farmatodo étend ses opérations dans des nouveaux pays avec une technologie de vente au détail moderne Farmatodo, une importante chaîne de pharmacies en libre-service vénézuéliennes, s'est spécialisée...

8 réalités d’Intelligence Artificielle (IA) pour la vente au détail

Les considérations d'Ananda Chakravarty sur l'intelligence artificielle pour la distribution (traduction) L’évènement #shoptalk2019 de cette année qui a été enregistré complet, a été mobilisateur et éducatif. Le sommet a réuni 8 500 participants provenant de l’écosystème de la vente au détail afin de partager les tendances, les technologies et les innovations sur comment devenir un meilleur distributeur ; spécialement à l’ère numérique. Anil Aggarwal, PDG de Shoptalk, s’est présenté publiquement en commentant, « [la vente au détail] soit se mettre à l’ère numérique moderne. » Pour Anil, il s’agissait d’un impératif et non pas d’une option.  Pour moi, de toute façon, l’expérience a même été plus claire que l’interprétation d’Anil, notamment en ce qui concerne la technologie de l’IA. Ma semaine a commencé avec un trajet en voiture en autonomie (sponsorisé par Aptiv & Lyft) qui m’a emmené de mon hôtel en me conduisant pour un peu plus de 2 km au lieu où se tenait l’évènement. Sur le chemin, une voiture nous a coupé la route. Ma première pensée a été « C’est quoi ce bordel ? », mais la deuxième a été « Mais l’IA est prête à faire face à la route ? » Dans ce cas, le chauffeur prévoyant a freiné avec toute sa puissance, mais les voitures du futur devront freiner de façon autonome. La même question se pose pour la vente au détail, « Mais l’IA est prête pour la vente au détail ? »  Ou peut-être il serait plus précis de dire, « Maies est-ce que nous sommes prêts pour l’IA ? » L’évènement a présenté au moins cinq sessions sur des thèmes discursifs sur la personnalisation et l’intelligence artificielle. Le rapporteur principal, Frans Muller, PDG de Ahold Delhaize, a parlé de l’IA dans son intervention. Selon Muller, l’IA fait encore « peur » et elle est encore mal interprétée par la plupart des distributeurs. Ma réflexion sur l’évènement réunit 8 considérations sur l’IA pour la vente au détail sur lesquelles il faudrait réfléchir: L’IA pour la vente au détail est encore à ses premiers pas. Malgré toute la propagande et le bruit, l’IA pour la vente au détail reste encore une nouveauté. Les distributeurs viennent de commencer à tester des modèles qui s’étendent au-delà des moteurs de recommandation et de tarification dynamique en ligne. Les applications se retrouvent aussi dans les prévisions de demande et la gestion de l’inventaire, mais celles-ci viennent collectivement de commencer à s’affirmer sur le marché et certainement de manière non intensive. L’IA a commencé avec le numérique pour passer maintenant aux applications opérationnelles. Tel que défini, le cas d’utilisation principal de l’IA pour la vente au détail se retrouve dans les moteurs de recommandation. Pourquoi ? L’univers du numérique collecte les données des utilisateurs plus importantes qui, en les associant aux informations de produit et vente, se transforment en puissantes opportunités de personnalisation. Mais ces dernières également ne sont pas exhaustives, bien que représentant le premier pas dans le déploiement d’applications de machine learning pour une implication automatisée avec les clients à grande échelle. Le scénario suivant concerne le fonctionnement, en particulier les scénarios d’optimisation, où l’IA peut être utilisée dans l’assistance à travers des éléments tels que le merchandising prédictif ou le suivi visuel au magasin. Applications d’IA pour la vente au détail qui fonctionnent de manière différente, dans un large éventail de fonctionnalités. Contrairement à ce que l’on voit dans les films, l’IA n’est pas une entité à laquelle il suffit de parler, qui comprend ce que tu es en train de lui dire et qui répond comme un être humain pourrait le faire. L’IA est encore profondément isolée sur la façon dont les problèmes peuvent être approché et l’un des facteurs clés pour cela ce sont les données. En fonction des problèmes, des données, du temps, des limites et du coaching humain, l’IA peut produire des résultats automatiques jusqu’à l’augmentation des résultats humains. L’étape suivante de discrétion ou conclusion en plus de l’élaboration du langage naturel introduit trop de variables pour la puissance du calcul d’aujourd’hui (malgré la puissance de calcul aujourd’hui s’étende). L’IA est invisible. Les clients ne la voient pas, en tous cas pas de façon explicite. Et, franchement, ils ne s’en soucient pas. Ils sont plutôt à la recherche de la pertinence et des produits qu’ils souhaitent, quand ils sont en ligne, et ils veulent que leurs produits soient livrés dans les délais prévus. Les composants de l’IA au contact avec le client sont cachés et répliquent la fonctionnalité des règles commerciales de base avec lesquelles les clients sont déjà familiarisés. Le client ne cherche pas à comprendre s’il s’agit d’une machine qui a identifié qu’il recevra par courrier un coupon de sa marque de vêtements préférée ou si, au contraire, cela a été fait par quelque merchandiser qui a pris la décision de le lui envoyer. Beaucoup de l’avenir de l’IA (que ça soit en contact avec le client ou pas) aura un impact sur l’expérience du client sans qu’il ne connaisse rien d’autre que la marque qui l’a impliqué. Les plateformes avec la meilleure solution intègrent l’IA dans les opérations quotidiennes. Le ROI pour l’IA n’est pas une norme. Pour certains cas d’utilisation, l’IA représente une mesure logique ; elle simplifie la vaste série de variables et permet aux machines de contrôler les flux de travail, les systèmes et certains pouvoirs décisionnels. Toutefois, avoir seulement l’IA ne signifie pas que cela vaut son prix. Appliquer l’IA aux mauvais articles ou à ceux auxquels l’IA apporte une valeur limitée ou qui sert seulement à remplacer la main d’œuvre, représente des choix erronés de l’application de l’IA dans la vente au détail, en générant de plus un ROI limité. L’IA sans données corrigées est inutile. Le fait d’être identifiés avant ça représentait l’importance des données, et non pas n’importe quelles données, mais les données correctes afin de garantir que l’IA soit à la hauteur de la tâche. Un système d’IA ayant pour objet de déterminer quels sont les produits auxquels un client pourrait être intéressé sur la base de données similaires se trouverait en difficulté à fournir n’importe quel niveau de précision, si les informations du client et du produit n’étaient pas facilement accessibles ou si le support de l’information n’était pas disponible. Le coupon avec une réduction de 50% pour la nouvelle lampe de ton bureau n’est pas très utile après avoir déjà acheté la lampe. Encore pire, les informations erronées pourraient conduire à une réaction négative de la part du client. La vente au détail subit une perte de capacité quand il s’agit de l’IA. L’IA est typiquement liée aux compétences sur les données, parmi celles des scientifiques des données et des analystes. Pour la plupart de la vente au détail, les faibles marges de profit et les importants coûts de main d’œuvre, sous forme de travailleurs avec un salaire horaire, font si que ça devienne rare que beaucoup plus qu’un simple segment du personnel de la vente au détail devrait se dédier aux données et encore moins à l’IA. Seulement quelque grand distributeur peut se permettre d’embaucher des talents internes visant à développer des solutions solides basées sur l’IA. La plupart utiliseront des tiers ou des solutions basées sur des plateformes mettant en pratique des solutions d’IA. Les systèmes qui peuvent facilement aller de pair à ceux-ci et fournir une pleine compatibilité de système deviennent la solution pour le distributeur. Il existe de nombreux chemins qui mènent à l’IA.  L’élaboration naturelle du langage, le machine learning, les instruments pour la reconnaissance des motifs et les algorithmes prévisionnels sont tous considérés IA, et ils englobent tous les applications plus communes et pratiques pour l’IA de la vente au détail.  Pour les distributeurs, l’examen initial pour l’IA consistera à trouver une façon pour pouvoir aider un distributeur : Conoscere il cliente Ottimizzare il coinvolgimento cliente Ottimizzare le operazioni Ottimizzare la consegna Shoptalk 2019 a été un réel « ouvre-porte de l’IA » pour moi. L’industrie de la vente au détail change rapidement et l’IA pourrait être l’instrument pour le faire. Mais est-ce que nous sommes prêts ? Lisez encore sur la nature intégrée des solutions d’Adaptive Intelligence de Oracle et de comment celles-ci s’adaptent à l’Oracle Commerce Cloud, la moderne plateforme commerciale qui accompagne l’IA au niveau supérieur, en la rendant gérable, configurable et pratique. Consultez l’infographique : les 6 caractéristiques d’un passionnant contexte commercial Vous voulez en savoir plus ? Demandez une démo 1.1 de Oracle Commerce Cloud

Les considérations d'Ananda Chakravarty sur l'intelligence artificielle pour la distribution (traduction) L’évènement #shoptalk2019de cette année qui a été enregistré complet, a été mobilisateur...

Les risques et les avantages du retrait au magasin

Une manière consolidée pour se simplifier la vie est de profiter du retrait au magasin. Il s’agit d’une situation que moi-même j’utilise quand j’ai déjà précédemment été dans un magasin, comme anticipé auparavant dans mon blog Make or Break Customer Relationships This Spring Break (Assister au succès ou à la faillite des relations client en ce pont de printemps) ou bien quand je réalise avoir une exigence pour un voyage et que j’ai un vol le lendemain matin. La facilité d’avoir quelqu’un qui identifie, met de côté et m’attend pour le retrait d’un article, représente un énorme gain de temps. Je ne suis pas la seule à utiliser ce type d’approche pour économiser du temps. Selon la recherche réalisée auprès des consommateurs, The Topography of Retail (La topographie de la vente au détail), 77% des interviewés utiliser le service d’achat en ligne et retrait au magasin (buy online pick up in store - BOPIS) au moins une fois par semaine. Avec 55% des consommateurs interviewés qui souhaite pouvoir réserver en ligne pour un retrait le jour même, BOPIS est aujourd’hui une attente pour beaucoup d’acheteurs. Lisez ce qui racontent les consommateurs à propos de cette expérience d’achat préférée : Bien que BOPIS soit une excellente option pour les acheteurs, elle peut s’avérer un avantage en même temps qu’un piège pour le distributeur. En se différenciant de la concurrence grâce à son support fourni aux plusieurs expériences d’achat, BOPIS représente une bonne façon pour différencier sa marque et renforcer la fidélisation du client,  mais il pourrait également impliquer un prix à payer : Le pari sur lequel mise un distributeur quand il enlève de la marchandise de la surface de vente est que personne d’autre pourra l’acheter. Nous savons que cela entraîne des avantages potentiels tels que, par exemple, la majorité des retrais au magasin représentent habituellement une vente incitative quand un acheteur rajoute des articles à son achat au moment du retrait au magasin. Quand on gère sa propre activité avec cette attente, très probablement on collecte le paiement au magasin, il est donc facile d’ajouter des articles à la transaction et, pour la commodité de l’acheter, de traiter le tout en une seule fois.. Un autre pari qu’il faut considérer dans cette situation est que l’acheteur n’a pas beaucoup d’intérêts en jeu. En fait, ça ne lui coûte rien de procéder dans tel sens puisque ce n’est pas son travail, mais n’oublions pas que tout cela représente un coût pour vous, les distributeurs. Il faut observer avec un regard critique et décider pour combien de temps vous souhaitez « tenir en suspens » ce retrait au magasin. Tout le monde sait que dans la vie tout peut arriver, il est donc possible de vouloir accorder aux acheteurs un intervalle de temps pour effectuer le retrait. Ces temps d’attente de retrait doivent être clairs et communiqués de manière efficace afin d’éviter l’inconvénient du client qui arrive au magasin et découvre que son achat a été remis en inventaire.. Afin de réduire ce risque, les distributeurs ont besoin de bons instruments pour supprimer de manière automatique les retraits après une durée bien définie. Pour les distributeurs qui ont un inventaire limité de chaque article, il est possible choisir de conserver un délai d’attente plus court par rapport aux distributeurs qui ont un inventaire plus important pour chaque article. Un distributeur doit s’assurer que ses magasins reçoivent les notifications de suppression, pour savoir si la marchandise peut être remise surface de vente.  Il s’agit d’une subtile différence en donnant au client suffisamment du temps pour retirer sa commande sans devoir attendre un délai trop long qui, au moment du repositionnement de l’article en vente, pourrait faire perdre une opportunité de vente ou décevoir d’autres clients à la recherche de ce mêmes article indisponible à ce moment. Selon l’acheteur, il est possible de sauver la vente si l’article à ce moment n’est pas disponible au magasin en plaçant une commande de livraison, mais si, comme dans mon cas, le client doit prendre un avion, il s’agit d’une occasion manquée. Suppression automatique des commandes non retirés L’option de supprimer les commandes des clients de manière automatique après un certain délai, en libérant ainsi les articles pour les vendre à un autre client, est aujourd’hui fondamental pour le distributeur moderne. Oracle Retail Order Broker Cloud Service est un broker de commandes distribuées ainsi qu’une solution de logiciel de livraison directe (drop shipping) qui permet aux distributeurs de conclure plusieurs transactions à travers tous les canaux, des opérations qui autrement seraient perdues en raison de l’indisponibilité de la marchandise, à travers la suppression automatique des commandes non retirées. Oracle Retail Order Broker Cloud Service fournit les informations d’inventaire en temps réel nécessaires à la finalisation des transactions sur demande à travers des méthodes alternatives d’exécution telles que l’expédition directe à partir d’un autre dépôt ou magasin ou la planification d’un retrait au magasin. Pour en savoir plus sur Oracle Retail Order Broker Visitez la page dédiée à la solution sur le site web d'Oracle https://www.oracle.com/industries/retail/cross-talk/

Une manière consolidée pour se simplifier la vie est de profiter du retrait au magasin. Il s’agit d’une situation que moi-même j’utilise quand j’ai déjà précédemment été dans un magasin,...

Cas clients

Le groupe Prada adopte les solutions Oracle Cloud pour augmenter l'efficacité et l’efficience opérationnelle

Optimisation des stocks pour offrir une expérience client améliorée Le groupe Prada a annoncé aujourd'hui une collaboration avec Oracle pour adopter une suite de solutions technologiques de pointe destinées à améliorer l'efficacité de tous les processus stratégiques de la distribution du groupe Prada. A l’aide de ces outils, la société pourra analyser les données historiques et estimer la demande actuelle du marché à travers son réseau global de 634 magasins, en informant mieux les décisions d’affaires et en offrant une expérience client unique. Avec Oracle Retail Cloud Services, Merchandise Financial Planning, Assortment, et Item Planning, le groupe Prada optimisera son processus de merchandising, y compris les ventes et les prévisions, l'analyse des performances, la marge, l’open to buy (OTB, droit d’achat), la gestion des stocks, la chaîne logistique et l’allocation des stocks. L’implémentation de cette solution donnera lieu à une analyse plus éclairée des indicateurs clés de performance du groupe et à une plus grande capacité à fixer de nouveaux objectifs et à une allocation du budget plus précise. Le groupe pourra également renforcer ses relations avec les clients sur le point de vente grâce à Oracle Retail Customer Engagement Cloud Services et Oracle Retail Xstore Point of Service. Les deux solutions offriront une visibilité en temps réel de tous les détails liés au client sur chaque point de contact, en leur offrant une expérience d'achat personnalisée. « En intégrant les technologies numériques avancées d’Oracle à nos opérations, nous pourrons dégager de la valeur ajoutée au sein de notre entreprise et offrir de nouvelles opportunités à notre clientèle internationale. Notre collaboration avec Oracle fait partie de notre stratégie globale visant à renforcer notre groupe grâce à un investissement important dans la technologie pour augmenter l'efficacité et l’efficience opérationnelle », a déclaré Lorenzo Bertelli, directeur marketing et communication du groupe Prada. « Pour les marques de luxe, il est primordial de proposer une expérience de marque unique et positive», a déclaré Mike Webster, vice-président et directeur général d'Oracle Retail. «Qu'ils fassent leurs achats à Milan, à San Francisco ou en ligne, les clients du groupe Prada attendent que leurs stocks soient neufs, à jour et disponibles. Avec Oracle, l'entreprise sera en mesure de mieux comprendre et anticiper la demande des clients et d'optimiser l'assortiment du stock afin de garantir que chaque connexion de marque génère la satisfaction de la clientèle. Voulez-vous enteindre d'autres histoires de réussite en direct? Partecipez à Cross Talk en Juin 2019.  

Optimisation des stocks pour offrir une expérience client améliorée Le groupe Prada a annoncé aujourd'hui une collaboration avec Oracle pour adopter une suite de solutions technologiques de pointe...

Cas clients

TWINSET assure une expérience client sophistiquée avec Oracle Retail

La marque italienne de vêtements modernise son point de service pour augmenter les vitrines de magasins et mieux engager ses clients TWINSET propose une gamme unique de vêtements de chaussures et d’accessoires de prêt-à-porter féminin vendus en ligne et dans les villes les plus renommées d'Italie, d'Europe et de Russie. Au fur et à mesure que l'entreprise grandissait, il savaient à quel point il était essentiel de maintenir l'équilibre entre entre la fourniture de vêtements de haute qualité et l'excellence du service à la clientèle. Grâce à la technologie moderne de point de service (POS) d'Oracle Retail, TWINSET peut ouvrir davantage de boutiques et de magasins de proximité répondant aux exigences internationales, tout en ravissant les acheteurs sophistiqués avec des collaborateurs informés et disponibles.​ "Nous voulons que nos clients, la marque et nos associés soient en harmonie lorsqu'ils entrent dans le magasin. En mettant la technologie intuitive et moderne à la portée de la main, nos collaborateurs peuvent se concentrer sur le client et lui offrir une expérience omnicanale irréprochable », a déclaré Federico Tamburini, directeur informatique et logistique de TWINSET. "Oracle nous permet également de déployer rapidement de nouvelles boutiques, en tirant parti des fonctionnalités internationales et de localisation de la solution." Dans le récent étude Topography of Retail, près de 6 400 consommateurs européens interrogés ont indiqué que le personnel en magasin bien informé (73%) constituait l'un des attributs les plus convaincants d'une expérience d'achat. Le point de service Oracle Retail Xstore permettra aux associés de TWINSET de respecter l'engagement de la marque en magasin grâce à la visibilité de l'inventaire, la customer intelligence et des transactions transparentes. Par exemple, depuis une tablette, un associé pourra facilement accéder aux transactions récentes d'un client pour avoir une idée de son style et faire des suggestions sur les nouveaux produits ou commander facilement un article en rupture de stock sur le site Web et le faire livrer directement au client sans problèmes. «L’expérience en magasin va bien au-delà des simples transactions. Les détaillants, en particulier les détaillants de mode, doivent stupéfier leurs clients au point d’intérêt. En modernisant la technologie des points de vente en magasin, des marques telles que TWINSET mettent l'intelligence du consommateur entre les mains de leurs collaborateurs, leur permettant de personnaliser les interactions et de consolider la confiance entre la marque et l’individu», a déclaré Mike Webster, vice-président et directeur général d’Oracle Retail. Voulez-vous enteindre d'autres histoires de réussite en direct? Partecipez à Cross Talk en Juin 2019.

La marque italienne de vêtements modernise son point de service pour augmenter les vitrines de magasins et mieux engager ses clients TWINSET propose une gamme unique de vêtements de chaussures...

Les nouveaux KPIs du retail – Partie II

Je suis un homme d’habitudes. Vraiment, je suis « le rêve d’un assassin ». Quand je trouve quelque chose qui marche bien pour moi, que ça soit une routine quotidienne, un choix alimentaire, un programme d’exercice physique ou bien une phrase d’accroche, j’ai tendance à l’exploiter jusqu’à la mort. Par exemple, il y a un bout de temps j’ai de quelque sorte adopté l’habitude de nommer n’importe quelle série de trois choses qui vont bien ensemble avec le terme « trifecta ». Intérieurement, j’ai appliqué ce mot à l’Oracle Retail Insights Cloud Service Suite (Home + Insights + Science cloud services) plusieurs fois de que j’aurais pu compter et cela s’est manifesté à l’extérieur un peu trop. Mais je suis orgueilleux d’affirmer que je fais des progrès, en prenant le risque d’utiliser de façon excessive d’autres nouveaux termes préférés. Un récent article publié dans Forbes  s’est concentré sur les projections 2019 de l’IA (intelligence artificielle) dans les principaux domaines, dont la vente au détail. Dans cet article, certains cas susceptibles d’utilisation ont été cités: expérience client gestion des stocks actions ciblées de marketing optimisation des espaces Malgré l’article ne les mentionne pas, je voudrais insister également sur : optimisation des retours analyse d’affinité des articles transfert de la demande segmentation de la clientèle détection des fraudes acquisition de nouveaux clients prévisions des prochains achats Toutefois, une référence à l’intérieur de l’article à l’IA glass-box a représenté la voie d’accès à mes dernières phrases d’accroche. En fait, l’IA, et son cousin ML (machine learning) devrait être appliquée et amenée partout, toujours et à tous ceux qui savent bien l’exploiter. Par exemple, l’IA devrait pouvoir être intégrée dans les applications de vente au détail afin de soutenir organiquement les flux de travail dans la mesure du possible. Et, à différence de l’IA black-box qui demande aux scientifiques des données de se prononcer et d’appliquer ces connaissances, l’IA glass-box facilite la tâche aux scientifiques citoyens et évolue vers un objectif commun de démocratisation des données. Encore deux termes que je devrais pouvoir laisser tomber. Afin que l’IA de la vente au détail soit celle dans la glass-box, elle doit, entre autres, pouvoir soutenir les KPIs d’un distributeur, lorsque cela est possible. Dans un message précédent paru sur Les nouveaux KPIs du retail – Partie 1, j’ai décrit de quelle manière les KPIs essentiels à la vente au détail évoluent, largement soutenus par différents facteurs-clés  L’obsolescence des canaux L'augmentation de l’autonomisation du consommateur IA/ML basés généralisé basé sur le big data.  Et c’est bien ce dernier point sur lequel j’insiste. Nombreuses dérivations des KPI les plus traditionnels sont simples, par exemple la Marge brute de retour sur investissement d'inventaire: GMROI = Marge brute / Coût moyen des stocks Mais beaucoup sont plus complexes, comme la Valeur Vie Client (CLV). Selon la presse, la CLV moyenne de Starbucks est d’à peu près 25000 dollars. Réfléchissez une minute, 25000 dollars par client, en moyenne ! Donc, le point stratégique qu’ils doivent surveiller ce n’est pas un café à 5 dollars (café excellent, je me permets d’ajouter), mais une CLV de 25000 dollars. Voilà un exemple de dérivation de CLV plutôt simple: CLV = Marge brute * Vente moyenne * (Taux de rétention / (1 + Taux d’actualisation – Taux de rétention) Bien évidemment, cette formule s’appuie exclusivement sur les comportements passés du client. Mais la CLV peut, et je crois qu’elle devrait, aller bien au-delà de l’application de IA/ML afin de prédire les comportements futurs. Par exemple, dans quelle mesure le client est suffisamment influent, disons, sur les médias sociaux ou dans sa famille, dans son pays, etc. d’encourager d’autres clients à acheter ? Qu’en pensez-vous d’intégrer les récents traits démographiques et psychographiques d’un client comme des facteurs ? Pour un distributeurs de biens de consommation durables, la CLV prévue d’un trentenaire peut varier à la suite d’un mariage, de l’achat d’une maison ou d’une famille qui s’agrandit. Ou bien qu’est-ce qu’il se passe si le client de Starbucks se rapproche plus à un magasin flagship Starbucks ? De plus, avec la tendance à une majeure personnalisation de la vente au détail et à des offres ciblées, l’histoire ne prédira bien probablement pas aussi bien l’avenir comme dans le passé. Et si, en utilisant la plateforme Oracle Retail Science Platform , on ne pouvait pas qu’exploiter la flexibilité d’un calcul de CLV plus avancé à travers la configuration prévue par notre Innovation Workbench, mais également exploiter la CLV au sein d’une segmentation client plus avancée, à des offres ciblées et d’un meilleur système de prévision d’effet « halo » et « cannibalisation » à travers des segmentations client plus intelligentes ? La valeur croîtra avec un effet boule de neige en associant les résultats sentimentaux du client de la Science Platform provenant des médias sociaux et bien plus, et on pourrait continuer. Donc, en revenant à la glass-box, si votre formule de CLV est plus au moins la suivante: ou plutôt comme la suivante: …doit être incorporée dans des flux d’applications opérationnels et de programmation selon le cas, insérée dans des descriptions pertinentes et permanentes, des analyses prédictives et prescriptives pour démocratiser davantage les données pour les scientifiques citoyens (vous avez vu ce que j’ai fait ??) réapparu dans les portails Oracle Retail Home des positions intéressées telles que le Loyalty Manager ou le Pricing Analyst. Mark Lawrence, SOLUTIONS DIRECTOR, ANALYTICS AND ENTERPRISE Allons jeter un coup d’œil rapide à Retail Home

Je suis un homme d’habitudes. Vraiment, je suis « le rêve d’un assassin ». Quand je trouve quelque chose qui marche bien pour moi, que ça soit une routine quotidienne, un choix alimentaire, un...

Cas clients

Maui and Sons Chile surmonte la vague Oracle pour son agilité opérationnelle

Le détaillant de vêtements décontractés construit une base technologique pour une croissance limitée uniquement par son imagination Maui and Sons est l’une des marques de vêtements de surf et de skateboard les plus populaires au monde, vendue dans plus de 100 pays.Lorsque les responsables régionaux de la marque, Maui and Sons Chili, ont rencontré des difficultés pour mener des opérations en Amérique latine, ils ont revu leur approche technologique. En adoptant les solutions Oracle Retail, Maui and Sons Chili a jeté les bases de la croissance, en rationalisant les stocks, en ajoutant de nouveaux canaux de vente et en répondant plus efficacement aux besoins de ses clients. La société, basée au Chili, gère une chaîne logistique complexe qui devrait permettre l’évolution de la conception des produits et plus de 100 fournisseurs mondiaux vendant les marques Maui and Sons, Rip Curl et Volcom au Chili et Rip Curl et Volcom au Pérou. Avec 30% des activités de vente en gros et des petits magasins dans toutes ces régions, la société avait besoin de plans détaillés pour offrir le bon assortiment de vêtements pour chaque région, comprenant plus de 10 000 combinaisons de tailles et de couleurs par saison. "Notre entreprise a du succès depuis près de 40 ans, mais nous savions qu'il était temps d'investir dans une technologie qui nous permettrait d'atteindre un niveau supérieur. Aujourd'hui, nous documentons, automatisons et organisons efficacement nos processus, éliminant la plupart des limites à la croissance et à la taille de nos produits et de nos secteurs d'activité dans toutes les régions.", explique Felipe Guerrero, directeur des services informatiques de Maui and Sons Chili. « Avec Oracle, nous avons aidé nos employés à continuer à faire la différence et à accroître la valeur client, en mettant l'innovation au bout des doigts. Après une évaluation concurrentielle, Maui and Sons Chili a décidé de moderniser son approche avec Oracle Retail Merchandising System et Oracle Warehouse Management Cloud. Les solutions Oracle Database et Middleware prennent également en charge la nouvelle base de vente au détail. " Grâce à Oracle, Maui and Sons Chile peut acquérir une connaissance approfondie des produits, lui permettant ainsi de remplir sa mission consistant à vendre des marques de grande valeur aux consommateurs à style de vie jeune, plus efficacement dans différents canaux, même en magasin et en ligne. Nous pouvons également mieux connecter les fournisseurs, les stocks et les magasins afin de simplifier les opérations tout en offrant un excellent service à la clientèle ", a déclaré Javier Swinburn, directeur de projet de Maui and Sons Chili. " Aujourd'hui, le commerce de détail est compressé par plusieurs facteurs: l'ampleur des transactions, les fenêtres étroites pour répondre aux demandes et la complexité du choix et du format , a déclaré Mike Webster, vice-président et directeur général d'Oracle Retail." En transformant ses activités, Maui and Sons Chili a obtenu une agilité opérationnelle lui permettant de réagir rapidement sur l’un des marchés de détail les plus sophistiqués de l’Amérique latine." Maui and Sons Chile a conclu cette initiative commerciale stratégique et l'a mise en œuvre en 11 mois grâce à un partenariat avec Oracle et Logic Information Systems, membre Gold du réseau Oracle PartnerNetwork (OPN). Logic a exploité la connaissance du retail locale, des ressources cloud et de la puissance de Oracle Retail Reference Library pour définir les processus et permettre à Maui and Sons de prendre des décisions rapidement et efficacement.. Rejoignez Cross Talk en Juin 2019

Le détaillant de vêtements décontractés construit une base technologique pour une croissance limitée uniquement par son imagination Maui and Sons est l’une des marques de vêtements de surf et...

Retail Science

Science de la vente au détail : les avantages d’une solution de logiciel hybride

La stratégie technologique d’une société est une composante fondamentale pour un projet commercial à long terme. Quand il s’agit d’un logiciel, local ou SaaS, les grosses sociétés doivent régulièrement prendre des décisions sur la création d’applications personnalisées internes ou bien acheter des produits disponibles sur le marché. Dans les deux cas, il s’agit d’un coût d’opportunité. Dans cet article, nous allons examiner le dilemme de créer ou acheter à travers l’analyse des données de science de la vente au détail en nous concentrant sur l’importance de la flexibilité et du contrôle des logiciels d’analyse. Nous étudierons également les coûts/avantages de l’achat de progiciels disponibles sur le marché par rapport à une approche hybride. Cas d’utilisation des promotions ciblées Supposons qu’un distributeur soit à la recherche d’une solution de planification pour une promotion ciblée qui soit en mesure d’identifier des promotions personnalisées optimales pour les maximiser. Les valeurs fondamentales de l’optimisation comprennent : prix promotionnel catégorie/sous-catégorie de produit type de promotion (par exemple, % de réduction ou sur tout le magasin) pour les clients individuels sur une base hebdomadaire  L’application nécessaire nécessiterait d’algorithmes de machine learning, de prévisions et d’optimisation pour segmenter les clients, estimer la demande et créer un système de recommandation. De plus, l’application devrait prendre en considération des relations commerciales définies, entre autres, des promotions planifiées, des effets trans-promotionnels et un inventaire limité, pour ne citer que quelques exemples. Aujourd’hui, la majorité des distributeurs choisirait d’acheter une application avec ce niveau d’automation disponible sur le marché pour manque de temps, de budget et de compétences techniques finalisées à créer une solution de planification de cette entité. Cela dit, la société de vente au détail moderne reconnait toujours plus l’avantage d’équipes internes spécialisées en la science des données et d’effectuer des investissements significatifs. Les sociétés avec des ressources internes peuvent tirer un grand avantage d’une solution pré-confectionnée qui offre également une plateforme avec accès à des algorithmes et à des instruments capables de créer de nouvelles innovations appropriées à cet effet et sur mesure. Le mieux des deux possibilités Chaque distributeur est différent dans son processus d’entreprise quotidien donc il est pratiquement impossible pour un distributeur de trouver une solution disponible sur le marché qui réponde pleinement à ses exigences techniques et architectoniques. Par ailleurs, pour la plupart des distributeurs, les coûts et les risques de développer une solution personnalisée sont supérieurs aux avantages. Un système probablement plus pratique pourrait être une solution hybride qui permette aux distributeurs de valoriser le mieux des deux solutions. Une solution hybride permet d’accéder aux fonctionnalités de logiciels de série, aux sorties imprimées des données du logiciel et à un ensemble d’instruments open source. Cette approche donne aux utilisateurs l’accès à des données propres et structurées agrégées selon deux niveaux différents et à travers des dimensions différentes, ainsi qu’à des instruments variés et à la pointe qui sont finalisés au machine learning, à l’optimisation et à l’analyse des données. Ce système permet au scientifique des données de se concentrer plus sur l’implémentation de modèles et d’algorithmes qui respectent plus ses propres exigences spécifiques et moins la pré-élaboration des données. Conforme au modèle hybride, Oracle Retail a présenté récemment la Science Innovation Workbench qui fait partie de l’Oracle Retail Science Platform Cloud Service et qui peut être utilisée comme une extension de toute application de science de vente au détail, tel que l’Oracle Retail Offer Optimization Cloud Service ou bien l’Oracle Retail Customer Segmentation. L’Innovation Workbench permet aux scientifiques des données de la vente au détail d’accéder aux données de l’application dans une zone de travail sécurisée, d’importer des données de l’extérieur et d’utiliser une vaste sélection d’instruments open source et de langages tels que R, Python et Gurobi. La combinaison des particularités indiquées ci-dessus offre de nombreux avantages au distributeur : Flexibilité pour les scientifiques des données dans l’utilisation des instruments auxquels ils sont déjà habitués et dans l’exploration d’algorithmes plus avancés Reproductibilité du travail des scientifiques des données qui seront en mesure de réutiliser et se baser sur des codes entre eux Extensibilité afin que les données des distributeurs, les projets de science des données et l’équipe dédiée à la science des données puissent augmenter Croissance de la productivité en économisant du temps et des efforts de la part des scientifiques des données à faire fonctionner les cours d’élaboration du machine learning Lors de la planification de leurs exigences au niveau du logiciel, les distributeurs devraient choisir tout en gardant à l’esprit le bon équilibre entre coûts et flexibilité, tout en restant conscients qu’il n’existe pas une solution valable pour tout le monde. Pour les distributeurs qui choisissent d’acheter des logiciels disponibles sur le marché, la solution hybride offre la flexibilité qui manque aux applications pré-confectionnées en leur permettant de développer de nouvelles innovations qui puissent les différencier de la concurrence.  Lire l'article en anglais sur DataScience.com

La stratégie technologique d’une société est une composante fondamentale pour un projet commercial à long terme. Quand il s’agit d’un logiciel, local ou SaaS, les grosses sociétés doivent...

Cas clients

Le retour d'Oracle Retail Cross Talk

Tout a commencé il y a quelques années au Cross Talk. Le modèle de notre Oracle Retail Industry Forum (en Europe et au Moyen-Orient) à l'automne, le Retail Exchange pendant la semaine NRF en janvier, la série Love Retail au printemps ... Jusqu'à Oracle Industry Connect, volu par Bob Weiler pour étendre à l’ensemble des industries le concept original signé par Rose Spicer, dans le but ultime de promouvoir l’échange, de se connecter et de donner la parole aux clients. Lors de la participation à nos programmes, les distributeurs parlent, ils sont nos speakers et même les meilleurs commerciaux que nous ayons. La communauté retail d’Oracle est si proche, enviée, unie par l’amour du commerce de détail, qui unit les clients, les collègues de la RGBU, les partenaires et les analystes. Au cours de l’année, chaque saison est accompagnée d’une occasion de se retrouver, de se connaître, de partager des expériences réussies, de créer de nouveaux souvenirs et de nouer des relations personnelles qui durent dans le temps. Dans un monde de plus en plus virtuel, passer quelques jours avec votre famille professionnelle est inestimable, comme de retrouver vos proches pendant les vacances. C'est aussi pour cette raison que l'annonce du retour de Cross Talk, en juin 2019, a été accueillie avec une immense joie par ceux qui étaient là, mais également par tous ceux qui en ont entendu parler avec nostalgie et affection, sur tous les continents. Parce que Cross Talk est vraiment une conférence mondiale dans laquelle vous pouvez rencontrer des dizaines de dirigeants venant de partout en quelques heures. En appliquant la "théorie du petit monde" au commerce de détail, les degrés de séparation effectifs seront considérablement réduits pour les participants au forum: nous comptons être en 350! Et à ce stade, vous vous demandez pourquoi à Minneapolis ? Voici quelques raisons : Accès direct à tous les cadres et experts de l'écosystème Oracle Retail Présentations des clients et témoignages de réussites internationales Proximité physique de notre équipe de développement de logiciels The Fabulous Retail Race: une chasse au trésor dans le Mall of America, le centre commercial le plus visité au monde, avec plus de 40 millions de visiteurs par an The Moxie: nous vous présenterons vos distributeurs préférés en mode speed date Sessions innovantes dédiées à la plateforme moderne pour le commerce de détail Panels interactifs sur les dernières tendances du commerce de détail Nous espérons vraiment vous voir le 10 juin 2019 dans la ville des lacs, sur les rives du Mississippi. Demandez votre invitation!

Tout a commencé il y a quelques années au Cross Talk. Le modèle de notre Oracle Retail Industry Forum (en Europe et au Moyen-Orient) à l'automne, le Retail Exchange pendant la semaine NRF en janvier,...

Règles d’engagement: les consommateurs révèlent leurs préférences à propos du shopping et la confidentialité des données personnelles

A travers la technologie qui permet un plus large accès, par rapport au passé, aux habitudes, aux préférences et aux données personnelles des consommateurs, les distributeurs ont l’excellente opportunité de pouvoir influencer positivement leurs expériences. Les consommateurs ont exprimé leur désir d’une plus grande écoute envers leurs intérêts spécifiques pendant leurs séances de shopping, avec une majorité (56%) qui apprécie les offres personnalisées des distributeurs pendant leurs expériences d’achat, comme l’indique notre plus récent étude global, The New Topography of Retail. Au sein de notre étude, nous avons interviewé 15500 consommateurs sur leurs visions en matière de confidentialité et personnalisation; de visibilité générale de la chaîne d’approvisionnement et de disponibilité vers les technologies émergentes telles que la reconnaissance faciale, les assistantes aux ventes virtuelles et la livraison par drone. J’ai échangé à ce sujet avec TotalRetail afin de partager les points clés ressortant de nos résultats: Personnalisation et davantage de communication ne sont pas équivalents Manquement des attentes des consommateurs Sensibilisation accrue dans les coulisses Lire l'article en anglais pour en savoir plus.

A travers la technologie qui permet un plus large accès, par rapport au passé, aux habitudes, aux préférences et aux données personnelles des consommateurs, les distributeurs ont l’excellente...

Utiliser les magasins éphémères pour sensibiliser davantage la marque et l’implication du client

Pendant que les distributeurs expérimentent encore des nouveaux magasins éphémères pour contribuer à diriger les clients vers des sites physiques, il y a certaines considérations clé à évaluer si vous souhaitez atteindre cet objectif avec succès. Certaines sont évidentes, comme la décision de l’agencement, les dates et les lieux des magasins additionnels. D’autres sont moins évidentes, comme la nécessité de reconsidérer les activités de back-office pour les situations éphémères, à partir de qui embaucher à quelle technologie utiliser. Dans mon intervention précédente intitulée, How to Rethink Back-Office Operations in the Age of Pop-Ups (ndt. Comment reconsidérer les activités de back-office dans l’ère des magasins éphémères), j’ai partagé quelques points sur les tendances à support des nouvelles formes de vente au détail. J’ai poursuivi cette conversation avec Ancillary Retail pour approfondir sur comment les magasins éphémères puissent être exploités afin de booster ultérieurement la sensibilisation de la marque et l’implication du client. Notre conversation a mis en évidence certains aspects positifs : S’approcher aux magasins éphémères : les magasins éphémères donnent à la marque l’opportunité de se positionner à l’intérieur des marchés non traditionnels et de se développer au-delà des consommateurs déjà existants. L’avantage ne consiste pas exclusivement dans le fait de générer des entrées puisque parfois elles peuvent se révéler minimes, mais est, au contraire, dans la capacité de développer la sensibilisation de la marque et l’implication entre les différents marchés, où et quand les clients sont présents. Optimiser l’expérience: une façon d’optimiser l’espace à l’intérieur d’un magasin éphémère est à travers les systèmes de points de vente mobiles qui rendent le processus de paiement même plus fluide pour les consommateurs. Il est vrai que les espaces ont tendance à être limités à l’intérieur des magasins éphémères, en rendant encore plus importante la nécessité de les concevoir de manière stratégique. Les distributeurs peuvent le faire tout en fournissant aux associés de magasin des systèmes de points de vente mobiles qui exigeront moins qu’une empreinte par rapport à un dispositif fixe traditionnel. De plus, en permettant aux associés de magasin d’effectuer leurs ventes toujours et partout dans l’espace mis à leur disposition, les distributeurs peuvent utiliser chaque mètre carré pour exposer leurs produits et interagir plus facilement avec les clients. Recourir à l’idéal : donc, quelle est l’expérience de magasin éphémère idéal pour le client et, à son tour, pour la marque ? Cela varie beaucoup selon le consommateur individuel et la marque, bien évidemment, mais il y a de nombreux facteurs qui ont tendance à rester cohérents. L’expérience de magasin éphémère idéal pour un client est celle qui offre quelque chose d’imprévisible et de drôle. D’habitude, les magasins éphémères sont limités dans le temps. Dans beaucoup de cas, ils sont limités même à un inventaire exclusif, mais tout de même fluide pour le consommateur en raison de son interaction avec la marque en général.  Etant donnés que les marques continuent à investir dans des expériences clients omnicanal en entretenant un dialogue continu avec leurs propres clients, les magasins éphémères se transforment dans la prolongation de cette conversation. Cela permettra aux clients de profiter de leurs marques préférées de façon innovante et enthousiasmante. Lire l'article en entier en anglais.

Pendant que les distributeurs expérimentent encore des nouveaux magasins éphémères pour contribuer à diriger les clients vers des sites physiques, il y a certaines considérations clé à évaluer si...

Utiliser la technologie de vente au détail correcte dans l’Année du Cochon

Ecrit par Jeff Warren, VICE PRESIDENT, SOLUTIONS MANAGEMENT Bonne nouvelle année lunaire ! Cette année, c’est l’Année du Cochon qui on dit être associé au bon sort et être une année de transition, c’est-à-dire qui présente des situations délicates qui prévoient un travail intense (ou peut-être la technologie correcte est suffisante) afin d’éviter des erreurs. Dans cette optique, voici un aperçu des défis dédiés aux distributeurs rencontrés au cours de la dernière saison des fêtes pour être prêts pour l’année prochaine. L’un des principaux défis a été la concurrence entre les distributeurs afin d’attirer le talent saisonnier, l’une de plus intenses depuis des dizaines d’années. Et encore l’un des aspects les plus sous-évalués par beaucoup de candidats à la recherche d’un travail, et qui maintenant la considèrent une priorité, c’est l’expérience pratique au travail, ce n’est plus donc de travailler pour la marque la plus en vogue ou pour le niveau de salaire. L’expérience aujourd’hui est souvent liée aux moins concrets, notamment la technologie moderne qui rend leur travail plus facile et qui permet de mieux servir les clients.   Récemment, j’ai partagé ces réflexions avec Chain Store Age sur commente une technologie correcte puisse aider les distributeurs pendant toute la saison et pour le rôle joué par l’innovation dans le succès d’un distributeur. Voici certains aspects traités dans l’article publié, How the right technology can help workers stay in the holiday spirit all season long (ndt. Comment la technologie correcte peut aider les travailleurs à garder un esprit festif pendant toute la saison). Utiliser la technologie afin d’améliorer l’intégration du personnel Aujourd’hui, dans l’expérience de magasinage guidée par la technologie, le rôle des associés de magasins peut valoriser ou compromettre l’expérience du client et la perception générale de ce magasin spécifique. Ceci est particulièrement vrai dans un contexte de vente au détail qui permet la facilité du shopping à l’extérieur de l’ambiance du point de vente, comme, par exemple, un magasin éphémère ou un centre de retrait/restitution des commandes hors site. En raison de ces formats nouveaux et changeants, les rôles de l’associé de magasin évoluent vers un mélange entre vendeur, ambassadeur de la marque et responsable de l’accomplissement du commerce électronique. De ce fait, selon notre plus récente recherche, The New Topography of Retail, 74% des consommateurs évalue le personnel du point de vente comme informé, un aspect tout aussi important pour leur expérience globale sur la marque. Investir dans un logiciel de vente au détail qui peut renforcer des procédures importantes, garantira aux associés de magasin de rester informés à propos de l’inventaire disponible et des promotions. Moderniser l’expérience de l’employé Si nous observons au-delà de la saison de pointe, nous nous rendons compte que pas seulement la technologie nous sert pour différencier les distributeurs dans la guerre du talent, mais qu’elle offre également une clé de vente solide aux associés de magasin qui souhaitent travailler dans la manière dont ils vivent, c’est-à-dire avec une technologie accessible qui soit totalement à portée de main. Cet avantage peut s’avérer difficile puisque moins de la moitié des distributeurs interviewés affirme habiliter leurs employés avec des ressources mobiles, selon un récent sondage d’Oracle à propos des Retail Mobility Insights. Habiliter correctement avec des ressources mobiles peut rendre le point de vente unique et attirer des talents qui différencieront la marque tant dans son espace de vente qu’auprès du siège. Le pouvoir de la technologie vocale Maintenant que le téléphone portable est devenu omniprésent dans notre quotidien, bientôt c’est au tour de la technologie vocale. Les technologies d’intelligence artificielle (IA) qui marchent sur commande vocale, comme Alexa et Siri, guident les personnes à travers leurs routines quotidiennes loin du travail ; c’est ces mêmes personnes qui bientôt s’attendront le même type d’expérience sur le lieu de travail également. Les distributeurs peuvent bénéficier du recours accru de leurs employés aux dispositifs avec intelligence artificielle incorporé en mettant en œuvre cette technologie de science de vente au détail si applicable à l’intérieur de leurs magasins. Ceci peut servir comme un point de vente positif si on compare rapidement les offres de plusieurs distributeurs. Il n’y a aucun doute que l’Année du Cochon présentera ses défis pour les distributeurs, mais avec la bonne technologie, ils pourront aider à transformer leurs employés en ambassadeurs capables de contribuer à maintenir la promesse de leur marque et à consolider la fidélité de la clientèle pour les prochaines années.   Lire l'article en entier en anglais    

Ecrit par Jeff Warren, VICE PRESIDENT, SOLUTIONS MANAGEMENT Bonne nouvelle année lunaire ! Cette année, c’est l’Année du Cochon qui on dit être associé au bon sort et être une année de transition,...

Gérer le service client de la période post-Noël

Demandez à un distributeur ce qui le tient réveillé pendant la nuit lors du mois de janvier et sa réponse sera, vraisemblablement, « les retours. » Après Thanksgiving et le Black Friday, la marchandise s’envole littéralement des magasins à toute vitesse pour arriver entre les mains de donneurs de cadeaux impatients et de (du moins en théorie) receveurs heureux et reconnaissants. Récemment, je me suis entretenu avec Retail TouchPoints sur les stratégies de service client de la période post-Noël et sur comment se préparer à ces cadeaux qui n’ont pas été satisfaisants. Vous trouverez ci-dessous certains des aspects intéressants ressortis de cette discussion : Former : préparer les employés au succès L’une des solutions possibles pour la période post-Noël à laquelle pourraient devoir faire face les représentants du service client (CSR) et les associés de magasin est le cas du donneur fantôme : « Hello ? Je viens de recevoir un colis provenant de votre magasin mais dont je ne connais absolument pas la provenance. C’est très important pour moi de pouvoir connaitre le nom de qui me l’envoie. Pourriez-vous me donner cette information, s’il vous plaît ? » Dans l’hypothèse que le CSR ait un accès immédiat à toutes les données relatives à cet achat spécifique, la réponse est « oui ». En partant des détails qui apparaissent sur le colis et du nom et adresse du destinataire, le CSR pourra identifier l’acheteur. Toutefois, certains systèmes ne fournissent pas ce type d’informations, et, dans tel cas, le CSR pourra uniquement répondre, « Oui, je peux voir la commande affichée, mais je ne peux pas remonter à son origine.” Aujourd’hui, les consommateurs s’attendent que le CSR ait une visibilité complète des détails relatifs à leurs achats. Notre recherche globale, Topography of Retail, signale que 57% des acheteurs s’attendent que le CSR connaisse le prix initial de l’article, 52% la date d’achat et 47% la méthode de règlement utilisée. Ce sont les distributeurs qui possèdent une activité de centre de contact incorporée dans leurs systèmes de gestion de commande qui permettent à leurs associés de magasin et aux CSR de pouvoir résoudre rapidement ce type de situation. Retourner : l’art de la vente incitative Les taux de retours sont élevés, dans le secteur de l’habillement il s’agit d’une marge égale à 30%-40%, mais les retours ne sont pas toujours signe de mauvaises nouvelles. Inévitablement ils entraînent un mouvement, que ce soit sur le site internet, au téléphone ou au magasin, et le mouvement représente une opportunité. En formant vos associés de magasin à être en mesure de transformer une opération de retour/échange/arrangement en une vente est quelque chose de stratégiquement important. Si un client appelle pour effectuer un retour, le CSR obtiendra probablement certaines informations sur la motivation qui a poussé la personne à effectuer ce retour : l’article ne m’a pas plu, il ne me va pas bien, il n’est pas de qualité, etc. Tout cela créé une opportunité pour le CSR de suggérer une vente. Permettre à ses associés de magasins d’accéder rapidement aux détails d’une transaction et d’être préparés sur la marchandise qui est en vente, leur donne la possibilité de proposer des suggestions pour un achat alternatif. S’assurer sur les motivations du retour : exploiter ses propres informations Traiter les retours permet également au distributeur, sur la base des données recueillies à l’entrepôt et dans les magasins, d’effectuer des enquêtes à l’intérieur de ses propres activités. La motivation du retour doit être intégrée dans le système et ensuite transmise au commerçant qui a acheté l’article. Le client dit, « J’ai commandé un maillot rouge et une fois reçu je découvre qu’il était décidément orange. » Ceci signifie que l’article n’était pas bien décrit et, apparemment, qu’il n’a même pas été bien pris en photo, et que quelqu’un n’a donc pas effectué une vérification adéquate côté merchandising/marketing de la société. Mais qui que ce soit le responsable, vous êtes l’interlocuteur à qui le client s’adresse en vous demandant de résoudre le problème. Cela peut signifier un investissement de temps pour le distributeur, mais représente également une opportunité en or afin d’acquérir un nouveau client ou de solidifier la fidélité d’un client déjà existant. Les distributeurs qui comprennent ce concept et qui s’assurent que leurs associés de magasin en première ligne non seulement comprennent, mais qui soient également en mesure de pouvoir y travailler dessus, seront les vrais gagnants de la période post-Noël. Lisez l’article complet : Gérer le service client de la période post-Noël  

Demandez à un distributeur ce qui le tient réveillé pendant la nuit lors du mois de janvier et sa réponse sera, vraisemblablement, « les retours. » Après Thanksgiving et le Black Friday, la...

Cloud

Perry Ellis International gère la fidélisation avec un CRM étudié pour la vente au détail

Avec la vente au détail dans un processus de transformation pratiquement constant, en particulier quand il s’agit de personnalisation et d’expérience client, travailler sur les contraintes d’une solution CRM hérité rend l’adaptation à l’expérience client un objectif hors de portée. Perry Ellis International, comme beaucoup d’autres distributeurs, a eu du mal pour rester à la pointe des différents impératifs des clients. A travers une webcast et un guide successif, le VP des Systèmes Informatiques de Perry Ellis, Sandeep Baghel, a partagé avec la communauté de vente au détail son parcours pour arriver à une vision holistique de ses clients. Une meilleure segmentation et analyse de les données client Baghel a expliqué de quelle manière la solution CRM dépassée de Perry Ellis ne fournisse pas le type de segmentation et d’analyse des données client demandé par leur département marketing afin d’assister de manière plus efficace plus d’un million de leurs fidèles membres. De plus, après six ans d’adaptations pour la rendre plus appropriée à la vente au détail, la solution existante était devenue une installation personnalisée. Pour ajouter ou améliorer la fonctionnalité du système CRM personnalisé, Perry Ellis aurait dû la créer en interne. Les départements du service informatique et marketing de Perry Ellis ont cherché, de manière très détaillée, des nouvelles solutions CRM en identifiant l’Oracle Retail Customer Engagement Cloud Services (ORCE) comme un candidat potentiel. Selon Baghel, les principaux avantages de la solution de Oracle ont été :   Le distributeur possède déjà des solutions appropriées Oracle qu’il utilise, dont les solutions Oracle Retail Merchandising et il est en train de passer son actuel système Oracle Point-of-Sale à Oracle Retail Xstore Point-of-Service Réduction totale des coûts opérationnels en se transférant sur cloud. Plus de fonctionnalités dont une segmentation avancée de la clientèle pas disponible dans des applications CRM spécifiques pas destinées à la vente au détail. La mise en place en 7 semaines du service cloud permet un ROI plus rapide Précédemment, il était prévu que Perry Ellis mène deux implémentations Oracle en parallèle ; c’est-à-dire ORCE et la mise à jour du système Point of Service sur Oracle Retail Xstore. La société a décidé de commencer par ORCE, un parce qu’elle aurait permis d’obtenir un ROI plus rapidement et deux car, étant donné qu’il n’était pas nécessaire de former de nouveau tout le personnel du magasin, cela pouvait être mis en place en mois de temps La date d’échéance était imminente ; afin de supprimer sa propre inscription en toute sécurité et fermer définitivement la solution CRM existante, Perry Ellis aurait dû planifier, mettre en place, tester et mettre en service (avec succès) ORCE en moins de deux mois. Cette situation semblait difficile, mais pas impossible. Oracle et BTM Global, l’intégrateur de systèmes, ont fait travailler des membres de leurs équipes pour Perry Ellis sur la mise en place des versions précédentes des solutions Oracle Retail, ce qui a rapidement donné lieu à un esprit de camaraderie entre les deux équipes. Pour ce qui concerne Perry Ellis, les départements informatique et marketing (le réel propriétaire du projet) ont travaillé côte à côte, en résolvant les problèmes internes au fur et à mesure qu’ils se présentaient. Lorsqu’elle travaillait, l’équipe chargée de la mise en place reposait sur la prise en conscience que, en coulisse, toutes le caractéristiques et les intégrations du système à remplacer étaient encore en fonction. Dans le lancement du projet optimisé, il était fondamental de ne pas interférer avec l’activité opérationnelle existante de Perry Ellis ou avec d’autres fonctionnalités au service des clients et des partenaires commerciaux. Afin de garder trace de chaque passage lors de l’intense période de mise en œuvre, l’équipe Perry Ellis/Oracle/BTM a élaboré une série de principes directeurs que nous irons approfondir dans le guide. Une vision unique dans toute la société Perry Ellis possède maintenant une parfaite interaction parmi ORCE, commerce électronique, point de vente et service client. Sa solution CRM à l’épreuve du futur permet à Perry Ellis de : Récompenser et fidéliser ses clients pour leurs achats Optimiser les marges Offrir des promotions personnalisées, dédiées et ponctuelles parmi les différents canaux Obtenir des niveaux de service meilleurs grâce à un accès rapide aux données des clients Obtenir une visualisation unique, en temps réel et à 360 degrés de ses clients à travers tous les points d’interaction Réduire les coûts opérationnels de marketing tout en simplifiant les flux de travail Remplacer sa solution CRM limitée et obsolète a représenté une étape essentielle pour Perry Ellis International. Afin de continuer à être compétitive, la société doit fournir ce type d’implication et de personnalisation de la clientèle que les clients s’attendent aujourd’hui. Grâce à une solution CRM flexible, Perry Ellis a obtenu une vision holistique de ses clients afin de consolider une fidélisation de la marque en offrant des expériences de magasinage inoubliables pour les clients. Ecrit par Amber Trendell Marketing Director Pour en savoir plus sur comment Perry Ellis a obtenu une vision holistique de ses clients en moins de 7 semaines:

Avec la vente au détail dans un processus de transformation pratiquement constant, en particulier quand il s’agit de personnalisation et d’expérience client, travailler sur les contraintes d’une...

Les 3 éléments essentiels du commerce électronique pour la vente au détail: technologie mobile, IA et l’impératif de l’omnicanal

Le commerce mobile a influencé 66% des ventes au cours du premier trading maximale selon l’NRF et ce dernier a annoncé que les distributeurs enregistreront plus de 117 milliards de dollars de ventes sur les dispositifs mobiles au total cette année.1-2 Le parcours du client moderne démarre par la recherche et généralement commence en ligne et/ou sur un dispositif personnel mobile (téléphone ou tablette). Au total, 53% des ventes au détail en 2018 ont été touchées par l’exposition numérique aux produits et cela continue d’augmenter.3 Mary Dillon, directeur général chez Ulta Beauty affirme que « Le mobile est le centre de la façon dont tout le monde achètera ».4 La technologie mobile est généralisée dans le commerce, le travail, la vie, partout Les clients aiment la satisfaction immédiate et les innovations dans la technologie mobile permettent plus facilement aux distributeurs d’offrir des expériences incitantes et pratiques à leurs clients. Selon Pew Research, en 2017, 77% de la population avait accès aux dispositifs mobiles.5 Julie Ask, chez Forrester, écrit « L’immédiateté exige le mobile ».6 La satisfaction immédiate et les achats impulsifs continuent de façonner les parcours des clients. La comparaison et la sélection des produits s’ajuste également très bien aux parcours du client. En fait, 56% des clients consultent les prix sur leur téléphone portable quand ils sont dans un magasin.7 Finalement, des nouvelles innovations encouragent également l’utilisation du dispositif mobile. Qui avait déjà entendu parler de WhatsApp ou Uber il y a dix ans ? Pourtant aujourd’hui plus de 1,5 milliard de personnes utilisent WhatsApp chaque mois, et plus de 15 milliards montent dans un Uber au quotidien.8 Le dispositif mobile est devenu un prolongement du client et les distributeurs ne pensent pas seulement en termes de transactions par un « canal » qu’ils ont artificiellement créé, mais ils doivent se concentrer sur ce à quoi le client est en train de penser : je veux ce sweat pour une fête demain soir. L’Intelligence Artificielle est la prochaine étape Comme la plupart d’entre vous qui lisez ceci sait, l’IA et les algorithmes de la machine learning apprennent en continu au fil du temps. Bien plus que les analyses qui expliquent ce qu’il s’est passé et pourquoi, l’IA permet une compréhension approfondie des données permettant d’aboutir à des décisions plus éclairées qui prédisent et prescrivent par nature [voir figure 1]. Les données en entrée, toutefois, reposent généralement sur les clients actuels, non pas sur les clients nouveaux, donc les systèmes manquent de croissance réelle. L’un des défis majeurs pour les distributeurs est l’impossibilité de saisir et d’utiliser les données à propos du consommateur et de ses exigences au moment exact où il cherche à acheter. Les données sont en évolution constante et les données historiques deviennent obsolètes très rapidement. Même les données de préférence changent rapidement d’un client à l’autre. Les données de tierce partie finalisées à cibler de nouveaux clients produisent des résultats incohérents et induisent beaucoup d’essais et d’erreurs pour pouvoir les appliquer effectivement, en particulier lorsqu’un nouveau client est inconnu du distributeur. En misant sur l’IA pour accéder à des ensembles de données mixtes permet de fournir les informations prédictives et prescriptives nécessaire à la vente au détail. Le scientifique des données du MIT, Luis Perez-Breva affirme « Balancer des données dans des machines ne produit pas des machines (ou des personnes) plus intelligentes ».9 Ce qu’il faut, c’est d’avoir des données appropriées, des profils de client de vente au détail qui permettront aux systèmes d’IA d’évaluer de façon adéquate avec une pré-configuration conçue pour l’IA de vente au détail. L’IA a été inscrite dans la recherche, les recommandations, la personnalisation et plus, et lorsque l’IA peut s’effectuer de manière efficace, nous pouvons enregistrer une ROI remarquable. Figure 1.  Utilisation et système de données – Processus de prise de décisions Comment obtenir ce modèle d’expérience intégrée et transparente pour le client à travers plusieurs systèmes ? Le problème doit mobiliser une plateforme centrale unifiée et intégrée qui peut gérer de nombreux systèmes qui fonctionnent ensemble. Le fragmentaire ne suffira pas quand il s’agit d’une expérience globale pour le client. L’omnicanal a encore beaucoup de chemin à faire L’omnicanal est un concept à la mode surexploité, encore plus que le « fruit facile à cueillir ».  Un rapide contrôle sur Google fournit 12,1 millions de pages. Malgré la reconnaissance de la part des distributeurs, celle-ci n’est pas une option, mais plutôt un impératif de la vente au détail moderne, les distributeurs continus ont de réelles difficultés à réunifier leurs silos. Les séquelles des applications maison et de la technologie sur place ont créé un environnement qui a un coût prohibitif pour un grand nombre de distributeurs. Si l’on ajoute à cela une dette immobilière exorbitante, vous obtiendrez une ancre formidable et je ne parle pas d’un magasin phare à l’extrémité d’un centre commercial. « Les clients d’aujourd’hui s’attendent à une expérience cohérente et connectée à travers les points de contact, mais ces attentes dépassent encore les capacités actuelles des distributeurs. » écrit l’analyste de Forrester, Michelle Beeson.10  Dans les parcours magasin et en ligne du client, les clients s’attendent à un rapide changement d’un dispositif à l’autre, d’un canal à l’autre. Les clients s’attendent à ce que les distributeurs anticipent leurs besoins, peu importe quel canal, dispositif ou support qu’ils utilisent. Ils recherchent une expérience intégrée et transparente susceptible d’exiger des ressources informatiques et une puissance de réseau exceptionnelles obtenues par le biais de diverses sources. Pour une commande typique, le client s’attendra à ce que le distributeur sache exactement ce qu’il a commandé, quand, combien il a payé, les articles qu’il a remplacés et de quelle manières il a été livré en provenance d’une transaction qui pourrait remonter à des jours ou à des semaines et qui se base uniquement sur un nom. Les consultations de données doivent être instantanées et précises, fournir des informations précieuses pour la prise de décision du client et être simples à transmettre et à comprendre. La complexité supplémentaire du commerce pour exécuter des commandes sur tous les canaux (par exemple, acheter en ligne, allez chercher au magasin - BOPIS) ou marketing omnicanal (par exemple, campagnes personnalisées liées à des promotions au magasin) est désormais courante. Plus de 70% des distributeurs offrent différentes formes de BOPIS.11 Ceci monte la barre et les attentes du client, en devenant primordial pour les distributeurs. La demi-mesure ne marchera pas, une solution BOPIS doit faire appel à de nombreux systèmes tels que la gestion des commandes, la gestion de l’entrepôt, les catalogues produits, le point de vente au magasin, la programmation externe, les sites de commerce, les flux de travaux, les recommandations intelligentes et plus.  Où des contournements temporaires sont disponibles, il devient impossible de les déployer sur des centaines ou des milliers de magasins, du moins pas avec de l’expérience acquise. Oracle Commerce Cloud La plateforme Oracle Commerce Cloud (OCC) résout ces besoins de vente au détail AINSI QUE les nouvelles tendances de consommation et celles en évolution. OCC peut supporter plus que le volume élevé et la livraison, mais également les passages au numérique que les distributeurs doivent exécuter pour concurrencer avec quelqu’un comme Amazon Prime et d’autres concurrents. Voici comment la plateforme OCC relève les défis de la vente au détail d’aujourd’hui : Elle gère l’expérience mobile : Avec les puissants et simples outils de personnalisation de la plateforme, tout client peut avoir une expérience sur mesure qui s’adresse au modèle d’engagement de son mobile. Un distributeur peut réaliser un test A/B de son site, créer des règles d’engagement et personnaliser les expériences du client afin d’établir un one-to-one marketing des relations avec la marque, permettant ainsi aux clients de faire des affaires à leur manière. Elle a l’IA incorporée : Les évolutions les plus récentes de l’OCC incluent des capacités de porter les expériences d’IA au niveau supérieur, en transformant en réalité des solutions prédictives et prescriptives pour le distributeur. L’IA a permis recherche et distribution, personnalisation, promotions sélectives et l’ensemble des profils client ce qui donne aux distributeurs qui utilisent OCC un net avantage sur un marché de la vente au détail où la concurrence est féroce. OCC fournit des capacités d’IA qui utilise des données spécifiques de la vente au détail par intégration avec BlueKai et plus de 5 milliards de profiles client dans presque 90% des foyers américains. La plateforme rend l’IA réelle et pas hors de portée ou impossible à configurer. Ce qui est bien dans ça, c’est la capacité d’appliquer l’IA à un si grand nombre d’aspects de l’engagement client, à la fois en ligne que hors ligne. Elle est conçue pour l’omnicanal : « [Oracle Commerce Cloud] est conçu pour compléter ses autres applications autant qu’il puisse emprunter d’elles, il ne s’agit pas que d’une extension… » écrit l’analyste senior, Bruce Eppinger, chez Forrester.12 L’OCC est conçu pour les exigences de vente au détail omnicanal de BOPIS et marketing. Cette plateforme peut intégrer applications et instruments divers et elle apporte les bénéfices d’une intégration parfaite lorsqu’elle est connectée à l’entreprise, certainement mieux que les applications de la concurrence. La plateforme OCC est conçue pour fonctionner avec d’autres instruments complémentaires pour offrir une expérience idéale, pas seulement pour le distributeur, mais également pour le client [voir figure 2].   Figure 2.  Applications Oracle Omnicanal intégrées pour la vente au détail moderne Avec l’efficacité basée sur le cloud associée au savoir-faire de la vente au détail, la plateforme Oracle Commerce Cloud fixe le standard prévu par le secteur, bien placée pour affronter le changement et la croissance rapide à travers l’espace de vente au détail. Mais surtout, OCC donne l’impulsion aux distributeurs pour passer à la transformation numérique. Ecrit par Ananda Chakravarty Directeur de la stratégie omnicanal retail Comprendre pourquoi les distributeurs choisissent Oracle Commerce Cloud : Things Remembered personnalise l’expérience client avec Oracle Commerce Cloud Laura Ashley personnalise les expériences de vente au détail en ligne au niveau mondiale grâce à Oracle Commerce Cloud Sources: 1Thanksgiving weekend multichannel shopping up almost 40 percent over last year 2NRF forecasts holiday sales will increase between 4.3 and 4.8 percent 3,6Forrester, The State Of US mCommerce 2018: Direct Revenues Belie Trillion-Dollar Store Sales Impact 4Ulta's Mary Dillon on riding the wave of beauty's success 5The evolution of technology adoption and usage 7Forrester Presentation, Ananda Chakravarty Forrester 2018 data 8WhatsApp Revenue and Usage Statistics 9Why retail’s artificial intelligence bet is all wrong 10Forrester Blogs, Michelle Beeson 11And the top omnichannel retailers are … 12Forrester, Bruce Eppinger

Le commerce mobile a influencé 66% des ventes au cours du premier trading maximale selon l’NRF et ce dernier a annoncé que les distributeurs enregistreront plus de 117 milliards de dollars de ventes...

Cas clients

Things Remembered personnalise l’expérience client avec Oracle Commerce Cloud

Oracle assiste les distributeurs spécialisés à augmenter leurs ventes, à élargir le choix du client et de son activité à grande échelle Things Remembered, le distributeur principal de l’Amérique du Nord de gadgets et services personnalisés, choisit Oracle Commerce Cloud afin de fournir une parfaite expérience client en ligne et au magasin. Grâce à Oracle Commerce Cloud, Things Remembered a pu bénéficier du cloud pour offrir une meilleure expérience omnicanale avec la possibilité de se préparer à grande échelle pendant la période des fêtes de Noël de l’année dernière.  “Dans le but d’assurer de pouvoir toujours fournir la meilleure expérience client, nous avions besoin d’une plateforme technologique flexible et à grande échelle qui nous permette de rester à la pointe avec les comportements et les attentes en évolution rapide du client,” affirme Surya Koppera, vice-président associé commerce électronique chez Things Remembered. “Avec Oracle Commerce Cloud, nous avons réussi à valoriser la performance de notre site web, à améliorer l’expérience de paiement et à lancer rapidement des services nouveaux et innovants. Cela a représenté une énorme différence pour notre activité en contribuant à renforcer une augmentation du trafic et des ventes. Et, comme prévu, nous n’avons eu aucun problème avec la performance du site internet dans la période festivale de fin de l’année 2018.” Things Remembered est un célèbre distributeur spécialisé dans la personnalisation et la gravure de gadgets avec plus de 400 magasins aux Etats-Unis et au Canada. Afin de satisfaire la demande croissante des requêtes du client et pour offrir à ses clients la possibilité de faire des achats quand et comment ils le souhaitent, Things Remembered a choisi Oracle Commerce Cloud. Avec Oracle Commerce Cloud, Things Remembered est en mesure d’unifier le canal traditionnel avec celui en ligne tout en offrant le service de livraison à domicile avec retrait au magasin le jour même. De plus, pour aider à faire face à la demande croissante du shopping dans la période de Noël, Oracle Commerce Cloud a permis à Things Remembered d’améliorer les prestations de son site web. Pendant les tests de performance, la société a été en mesure de soutenir une hausse de 300% du volume en ligne par rapport à son important volume historique des périodes de shopping de pointe grâce à une nouvelle plateforme.  “Des centaines de distributeurs sont en train de passer à Oracle Commerce Cloud pour personnaliser les expériences client et garantir des résultats commerciaux concrets,” affirme Katrina Gosek, directrice senior de stratégie produit en expérience numérique chez Oracle. “Things Remembered représente un très bon exemple de comment un distributeur au magasin utilise la technologie afin de créer des expériences client nouvelles et gratifiantes à travers différents réseaux.” Oracle Commerce Cloud fait partie de Oracle Customer Experience (CX) Cloud qui permet aux organisations d’avoir une démarche plus intelligente dans la gestion de l’expérience client et des initiatives de réorganisation. En fournissant une plateforme commerciale fiable qui réunit données, expériences et résultats, Oracle CX Cloud Suite aide ses clients à réduire la complexité des systèmes informatiques, à fournir des expériences client innovatives et à obtenir des résultats commerciaux prévoyables et concrets.  Ecrit par Rose Spicer, Global Senior Director Pour plus d’informations sur Oracle CX, suivez @OracleCX en Twitter, LinkedIn et Facebook ou visitez SmarterCX.com. Pour en savoir plus sur Oracle Retail cliquez ici.      

Oracle assiste les distributeurs spécialisés à augmenter leurs ventes, à élargir le choix du client et de son activité à grande échelle Things Remembered, le distributeur principal de l’Amérique...

Organiser l’intégration dans les coulisses et mettre en lumière le service client

NRF 2019 - Oracle a présenté en avant-première les nouvelles fonctionnalités de sa nouvelle solution qui est leader dans son domaine, Oracle Retail Order Management. Terminé avec les courses de Noël, les acheteurs se retrouvent de plus en plus dans la situation de pouvoir trouver des articles similaires dans la grande distribution, avec les mêmes conditions de livraison et quasiment au même prix. De quelle manière donc les distributeurs peuvent se différencier tout en gardant une harmonie avec leurs clients ? Dans une récente enquête qui demandait à 1 000 acheteurs de quelle façon leurs expériences précédentes d’achat avaient influencé leurs dépenses en 2018, il est apparu que les consommateurs, marqués par le souvenir de l’année précédente avec de longues files d’attente, des foules agressives, des articles pas disponibles et un service médiocre, ils sont plus que consentants pour chercher des magasins et des sites internet qui soient préparés à leur donner ce qu’ils veulent, de la façon dont ils le veulent. Plus de 60% des acheteurs dans la période de Noël a affirmé vouloir changer son propre endroit d’achat sur la base des expériences négatives vécues l’année précédente.1 Dans ce panorama “partout et à tout moment”, la meilleure opportunité pour les distributeurs de briller arrive souvent après la vente. Avec tout ce chaos, personnellement je compte sur ces distributeurs auxquels je peux aisément restituer un article oui avec lesquels je peux facilement résoudre un problème et sur ceux qui me mettent en valeur. C’est là que l’on peut organiser le rôle du service à la clientèle. Le fait que les conseillers chargés de la clientèle (CSR – customer service representative) puissent identifier le client, ses achats et quand il les a effectués, est fondamental pour l’expérience même du client. Ils doivent en fait être en mesure de résoudre les problématiques de manière rapide pour pouvoir garder le rythme de la vente au détail et retenir le client. Avez-vous un magasin à proximité ? Le magasin, la chat en direct et les CSRs sont-ils tous en mesure, pas seulement de répondre aux questions, mais également de fournir un niveau de service personnalisé qui soit mémorable ? Le centre de la scène Les consommateurs ne veulent pas seulement un magasin physique où pouvoir retourner tout article, mais ils s’attendent que les vendeurs du magasin et les CSRs connaissent l’historique de leurs achats et qu’ils soient donc en mesure de répondre à toute situation afin de démontrer qu’ils se soucient du client et qu’ils souhaitent que son expérience d’achat se répète à l’avenir. Se retrouver par exemple à devoir acheter cet article une fois par an pour faire un cadeau à l’occasion des fêtes et avoir un vendeur capable de retrouver l’article acheté peut représenter effectivement un gain de temps considérable. Cela signifie également que la personne ne devra pas gâcher la surprise du cadeau en demandant à celui ou celle qui recevra le cadeau ce qu’il ou elle avait reçu l’année précédente. L’Harvard Business Review a partagé une étude globale conduite sur plus de 1 400 CSR qui confirme à quel point les consommateurs d’aujourd’hui soient impatients et se sentent rapidement frustrés ; de plus, l’idée de se trouver confrontés avec un service client peut facilement en faire fuir quelqu’un. Nous partageons tous des histoires de mauvaises expériences de clients et nous avons remarqué à quel point ces histoires puissent faire rapidement le buzz sur les réseaux sociaux. Les distributeurs doivent occuper le centre de la scène en fournissant au personnel de vente les outils nécessaires à rétablir un équilibre harmonieux. Pour ce faire, le CSR doit avoir des solutions. Si un article est endommagé, par exemple, le vendeur peut offrir un rabais ou des points de fidélité gratuits, mis à part le fait de proposer un remboursement ou un remplacement. La manière dont des situations comme celles-ci se résolvent, devient partie de l’enregistrement de la transaction, soit pour garantir la solution que pour protéger le distributeur d’éventuelles fraudes. Les coulisses Ce genre de souplesse demande beaucoup de coordination dans les coulisses. La façon dont cette intégration est créée et maintenue détermine la vitesse à laquelle un distributeur peut s’adapter aux exigences du client, introduire de nouveaux services ou tout simplement mieux servir ses meilleurs clients. Souvent le fait de créer et d’assurer des liaisons entre la gestion des commandes et les autres systèmes épuise les ressources informatiques du distributeur, avec un coût qui peut rapidement surmonter l’investissement original d’une nouvelle application ou mise à jour. Les solutions de gestion des commandes doivent pouvoir recueillir des informations et de connaissances de toute la gamme des systèmes de merchandising, commerce électronique, activités du magasin, fidélisation du client, prix et promotions qui incluent les opérations quotidiennes de vente au détail. L’objectif commercial général est de faciliter au maximum la gestion des commandes et la résolution des problèmes, et pas de créer une autre pierre d’achoppement. Regrouper toute la bande Les solutions pré-intégrées et les plateformes de services cloud sont fondamentales pour aider et éloigner du distributeur le fardeau de l’intégration, des mises à jour et des ajustements, ainsi qu’à accorder prévisibilité au coût total de l’exercice. En créant cette harmonie parfaite, l’approche d’Oracle est de faire devenir l’Oracle Retail Order Management Cloud Service l’un des principaux composants de ces options de services intégrés pour l’Empowered Commerce. La solution de gestion des commandes proposée par Oracle est et a toujours été, grâce à ses racines de vente sur catalogue, une solution stable en mesure de fournir aux conseillers chargés de la clientèle une vision à 360 degrés du client sur ses achats, ses points fidélité, ses articles retournés, ses prix et ses promotions. Aujourd’hui, la solution est intégrée dans les solutions pour magasin Oracle Commerce Cloud et Oracle Retail. Commencer à jouer Le résultat est une approche complète au service à la clientèle avec un rythme qui comprend tous les canaux et toutes les transactions et qui autorise les vendeurs à maintenir le cap tout en satisfaisant toujours plus les demandes des clients, les remboursements et les échanges. Les caractéristiques et les fonctionnalités réduisent la nécessité des distributeurs de personnaliser, tandis que ces modalités “vanillées” d’application permettent une pré-intégration qui engendre des nouveaux avantages personnels à court et à long terme. Enfin, les avantages d’une gestion des commandes totalement intégrée et multifonction s’étend du soutien du personnel informatique à celui du conseiller qui s’interface avec le client et, par conséquent, avec l’expérience finale du client. Tout est mis en œuvre pour fournir au client une expérience meilleure et pour fidéliser la clientèle. Les problèmes du client existeront et le volume des demandes enregistrera une pointe à la suite de la période très dense des fêtes de fin d’année. C’est la façon avec laquelle les distributeurs répondent qui transforme tout cela d’une perte à un gain. Prêts pour le centre de la scène ?  1Celui qui achète pendant les fêtes de fin d’année n’a pas le temps pour vivre de mauvaises expériences en magasin  

NRF 2019 - Oracle a présenté en avant-première les nouvelles fonctionnalités de sa nouvelle solution qui est leader dans son domaine, Oracle Retail Order Management. Terminé avec les courses de...

Cas clients

Le distributeur anglais Matalan choisit Oracle afin de calquer son inventaire sur la demande du consommateur

Le distributeur de vêtements et d'articles pour la maison constitue une source unique de vérité grâce à la solution de planification global retail Matalan, l’un des principaux distributeurs de vêtements et d’articles pour la maison, a choisi Oracle afin d’optimiser la perspective de ses données et améliorer la disponibilité d’inventaire et le service client. La croissance dynamique, les extensions prévues ainsi que l’évolution de la demande de la part des consommateurs de Matalan dans un contexte omnicanal, a mené à la nécessité d’une solution de planification intégrée capable de fournir une source unique de vérité à son activité. Grâce aux solutions d’Oracle Retail Cloud, Matalan pourra visualiser de manière précise les assortiments d’inventaire selon les préférences du client et les tendances saisonnières dans 225 magasins aux Royaume Uni et 25 magasins distribués dans les marchés internationaux. “Nous continuons d’investir dans les technologies innovatives et dans les instruments que nous permettent de présenter à nos clients une fantastique gamme de produits accessible où et quand ils décident d’acheter,” affirme Howard Reed, directeur des services informatisés chez Matalan. Matalan continue d’innover des expériences de vente au détail plus efficaces capables de soutenir les nécessités de la famille moderne: fermeture des magasins plus tard le soir, service gratuit de Click et & Collecte et un large assortiment de produits. Tandis que Matalan s’engage à devenir leader omnicanal dans la valeur de la famille, le groupe a mis en place une approche plus efficace à la planification qui permettrait d’offrir à ses clients une gamme plus large de produits et ce grâce à un programme d’assortiment itératif et cohérent. Avec la mise en œuvre d’Oracle Retail Merchandise Financial Planning Cloud Service et d’Oracle Retail Assortment Planning Cloud Service, Matalan pourra se servir d’une source unique de vérité pour la planification de l’inventaire et de l’assortiment, en permettant à la société de mieux réagir aux préférences du client en augmentant, au même temps, l’assortiment de leurs produits au niveau macro et au magasin. “Nos solutions SaaS fournissent à des distributeurs tels que Matalan un parcours rapide et cohérent pour s’innover, standardiser ses processus de production et profiter des modèles de best practice à travers notre modèle d’approvisionnement continu,” déclare Mike Webster, vice-président senior et directeur général chez Oracle Retail. “Nous comptons bien poursuivre dans l’assistance de la société Matalan dans leur croissance continue pendant qu’elle commence à récolter le fruit d’assortiments d’inventaire plus dynamiques pour leurs clients.” Matalan a précédemment mis en place Oracle Marketing Cloud afin de soutenir les niveaux de trafic en ligne et au magasin avec des idées dirigées par les données, la création de campagnes efficaces et la régulation de l’expérience mobile. Ecrit par Rose Spicer, Global Senior Director En savoir plus sur les distributeurs qui utilisent les solutions de planification Oracle Retail: Bata perfectionne la planification et l'efficacité des processus pour améliorer l'expérience client avec Oracle Yamamay se tourne vers Oracle Retail pour analyser la performance des stocks, localiser les assortiments et optimiser les marges ÏDKIDS COMMUNITY choisit Oracle Retail Cloud pour optimiser la rentabilité de ses stocks  

Le distributeur de vêtements et d'articles pour la maison constitue une source unique de vérité grâce à la solution de planification global retail Matalan, l’un des principaux distributeurs de...

Cas clients

Laura Ashley personnalise les expériences de vente en ligne au niveau mondial avec Oracle Commerce Cloud

Oracle assiste le distributeur international, Laura Ashley, dans la fourniture simplifiée de produits personnalisés en ligne aux clients du monde entier. Laura Ashley, un distributeur international d’articles de tendance pour la maison, a choisi Oracle Commerce Cloud pour soutenir la croissance de son activité commerciale en ligne au niveau mondial. Grâce à Oracle Commerce Cloud, Laura Ashley a réussi à créer des expériences client plus simples et intégrées à travers des canaux traditionnels et numériques ainsi qu’à rendre plus efficace la gestion de l’inventaire pour répondre à la croissante demande en ligne d’articles uniques et personnalisés. Laura Ashley vend de la décoration sur mesure, accessoires pour la maison, produits de décoration et habillement dans des points de vente répartis au Royaume Uni, en Irlande et en France et, par le biais du franchising, dans 29 pays dans le monde. En 2001, pour élargir d’avantage la croissance de son activité en ligne, Laura Ashley a commencé à vendre en ligne ses produits personnalisés. Avec plus d’un million de combinaisons de produits sur commande à tout moment, Laura Ashley avait besoin d’un meilleur contrôle de son magasin en ligne pour pouvoir fournir ses produits personnalisés aux clients du monde entier de manière uniforme. Afin de gérer cette complexité et pour garantir la fourniture de la meilleure expérience client possible, Laura Ashley a choisi Oracle Commerce Cloud. "Les clients peuvent voir nos produits et les personnaliser au magasin, mais un nombre toujours plus croissant veut avoir la possibilité d’acheter des articles personnalisés en ligne également et cela s’ajoutait à la grande complexité de notre activité,” affirme Colin Rice, directeur des systèmes d’information chez Laura Ashley. “Avec Oracle Commerce Cloud, nous avons pu optimiser les processus d’entreprise et saisir l’occasion de vendre en ligne des articles personnalisés au niveau mondial. Oracle Commerce Cloud était la seule plateforme qui pouvait satisfaire nos exigences et qui nous donne encore de l’espace pour nous permettre de grandir.” Avec Oracle Commerce Cloud, Laura Ashley a pu repenser et internationaliser son site Web de façon à ce que chaque territoire puisse personnaliser sa propre vitrine virtuelle. En permettant à Laura Ashley d’intégrer en continu son propre système d’inventaire et sa plateforme commerciale, Oracle Commerce Cloud a fourni une plateforme flexible qui permet à la société de contrôler le frontal, apporter des expériences personnalisées à grande échelle et consolider sa propre activité en ligne en pleine expansion, ce qui a connu un développement de 23% dans les trois dernières années. “Dans notre étude de consommation 2018 The New Topography of Retail, nous avons découvert que 62% des consommateurs européens a défini une expérience en ligne rapide et efficace comme une priorité absolue pour leur expertise de la marque. Laura Ashley cherchait une plateforme commerciale capable de fournir à son équipe le contrôle et la créativité nécessaires à mettre à jour les caractéristiques de sa boutique en ligne de façon à pouvoir continuer à satisfaire ses propres clients avec une expérience de shopping plus fluide,” déclare Dusan Rnic, vice-président régional chez Oracle Retail. “Avec l’aide d’Oracle Commerce Cloud, Laura Ashley a maintenant sa propre expérience frontale et a été en mesure de réduire les coûts de gestion et le temps utilisé pour obtenir ce changement.” Oracle Commerce Cloud fait partie d’Oracle Customer Experience (CX) Cloud, ce qui permet aux organisations d’adopter une approche plus intelligente dans la gestion de l’expérience client et des initiatives de réorganisation de l’entreprise. En offrant une plateforme commerciale fiable qui lie entre eux données, expériences et résultats, Oracle CX Cloud Suite assiste ses clients à réduire la complexité des systèmes informatisés, fournir des expériences client innovatives et à atteindre des résultats économiques prévisibles et concrets. Ecrit par Rose Spicer, Global Senior Director

Oracle assiste le distributeur international, Laura Ashley, dans la fourniture simplifiée de produits personnalisés en ligne aux clients du monde entier. Laura Ashley, un distributeur international...

La série d’innovations omnicanal d’Oracle Retail afin d’encourager des nouvelles expériences des consommateurs

Nouveau service cloud, une plus grande visibilité d’inventaire et des rapports disponibles sur les appareils mobiles aident les distributeurs à décrocher des clients en améliorant en même temps l’efficacité opérationnelle et les approfondissements Oracle Retail continue avec élan à permettre la transformation numérique au sein du monde de la vente au détail grâce au lancement d’Oracle Retail Xstore Office Cloud Service. Ce service centralise tous les éléments de back-office des activités au magasin, rendant inutile d’investir dans les centres des données, en garantissant des temps d’implémentation plus rapides et en créant un modèle de business plus réactif qui soit aligné à la différentiation des préférences des consommateurs. Avec Oracle Retail Xstore Office Cloud Service, les distributeurs peuvent continuer à tirer parti des solutions cloud tout en maintenant sur place les fonctions essentielles du point de vente.  “Historiquement, les distributeurs ont été lents dans la promotion de leurs solutions en tant que point de vente, en attendant souvent 5-7 ans avant de prendre en considération une mise à jour, et en freinant ainsi leur capacité de rester au pas et garantir une expérience dynamique et engageante à ses clients,” affirme Jeff Warren, vice-président d’Oracle Retail. “Le déplacement du back office de Xstore vers le cloud, a permis aux clients de bénéficier d’une fréquence continue d’innovations qui permettent de réduire le coût total de possession et cela grâce à des services centralisés et aux opérations effectuées par le magasin.”  Des nouvelles mises à jour pour Omnichannel Suite Xstore Point-of-Service, opérationnel aujourd’hui dans plus de 83 pays, constitue le pilier d’Oracle Retail Omnichannel Suite. La solution offre une série complète d’expériences pour les clients et les vendeurs qui satisfont les attentes des distributeurs modernes d’aujourd’hui.  “Pendant les vacances de Noël 2018, des distributeurs de succès ont compté sur un inventaire précis comme base pour s’acquitter de trajets omnicanaux et satisfaire ainsi la demande du client,” déclare Chris Sarne, directeur senior de la stratégie omnicanal d’Oracle Retail. “Cette nouvelle génération de services cloud donne une vision en temps réel des données stratégiques, ce qui représente la base de beaucoup d’expériences de marque pour les consommateurs.” Aujourd’hui, la solution Oracle Retail Omnichannel Suite permet 64 combinaisons différentes de parcours d’achat. En tant que partie du portefeuille des produits omnicanal d’Oracle, Oracle Retail Xstore Point of Service est pré-intégré avec différents services cloud, parmi lesquels Oracle Retail Customer Engagement, Oracle Retail Order Management, Oracle Retail XBRi Loss Prevention et Oracle Commerce Cloud qui offrent et permettent une vente au détail omnicanal de bout en bout. Des mises à jour ultérieures sur Oracle Retail Omnichannel Portfolio of Solutions and Cloud Services incluent :  Des renforcements de mobilité : les distributeurs veulent que leurs vendeurs engagent plus rapidement les consommateurs afin de diriger les interactions avec la marque et fournir un service de niveau élevé. Oracle Retail Xstore Point-of-Service peut être activé sur les offres des clients thin et sur les dispositifs mobiles pour permettre à un vendeur de prendre la vente comme premier objectif. De plus, les vendeurs et les responsables du magasin disposent de données qui permettent de prendre une décision de manière plus rapide et efficace.  Intégration RFID : beaucoup de distributeurs ont investi dans des processus de la chaîne d'approvisionnement basés sur l’RFID afin de garantir la précision dans l’approvisionnement même jusqu’au calcul de la marchandise au magasin. Pour garantir le maintien de la précision du niveau de stock au magasin, Oracle Retail Xstore Point-of-Service peut étendre les processus des ventes et des retours afin d’inclure les données RFID et les transmettre en amont à travers des services en mesure d’appuyer les systèmes d’inventaire qui utilisent l’RFID.  Appuyer les expériences du client : en réinventant ses propres conséquences non virtuelles, les distributeurs reconnaissent à la fois la valeur du magasin physique en tant que véhicule capable de fournir aux clients des expériences uniques. Avec l’augmentation des investissements dans des activités basées sur la destination, telles que cafés, franchises de bonbons et bars à vin au sein des magasins, le point de vente doit répondre aux exigences de ces services supplémentaires sans la présence d’un logiciel alternatif. Oracle Retail Xstore a étendu ses propres fonctionnalités pour faire face à de telles situations changeantes, et tout ça avec le même code de base Xstore Point-of-Service. Flux de travail plus simple : Oracle a optimisé le flux de travail d’Oracle Retail Order Management Cloud Service afin de fournir un service client grâce à une interface plus conviviale avec des réponses coordonnées et transparentes à l’accomplissement de la demande des consommateurs.   Contexte client : Oracle Retail Customer Engagement Cloud Service a adopté une expérience pour l’utilisateur moderne basée sur le rôle, pour une utilisation accrue afin de soutenir les opérations marketing et leur exécution. Le service cloud complète Oracle Retail Offer Optimization et active la productivité de l’intelligence artificielle à travers l’intégration des assistants numériques. Mettre à profit la science pour rapidité et grande envergure: Oracle Retail XBRi Loss Prevention peut passer directement de la détection d’exceptions, par exemple, excès de cartes cadeaux, remboursements et échanges, à l’identification du compte ou des caissiers qui sont en danger, ou à l’endettement de la machine learning afin de mettre en évidence des anomalies commerciales. Cela signifie que les personnes désignées pour la prévention des vols ne devront plus courir auprès des données qui se trouvent derrière à la relation sur le risque afin de déterminer sur qui ou quoi investiguer. Maintenant plus que jamais, la capacité de fournir la fonctionnalité la plus efficace au secteur peut se faire en bien moins du temps nécessaire à une société avec des solutions locales. Les distributeurs peuvent passer à Oracle Retail Cloud Services en moins de sept semaines après l’activation.  Innovation du matériel : Oracle Retail Xstore Suite a toujours offert un modèle de développement de flexibilité élevée qui inclut les options pour différents types de tablettes et d’appareils mobiles auprès du magasin Ecrit par Rose Spicer, Global Senior Director  

Nouveau service cloud, une plus grande visibilité d’inventaire et des rapports disponibles sur les appareils mobiles aident les distributeurs à décrocher des clients en améliorant en même temps...

Cas clients

JOANN Stores offre des meilleures expériences client grâce à Oracle

Les solutions Retail et Marketing d’Oracle fournissent des services d’intelligence efficace afin de permettre au principal distributeur d’articles artisanaux et textiles des Etats-Unis de mieux diriger et obtenir les clients par le biais d’offres personnalisées JOANN Stores, l’un des principaux distributeurs américains spécialisé dans les produits artisanaux et les textiles, a choisi Oracle pour contribuer à créer une expérience moderne avec une vision à 360° de l’implication client. Grâce à Oracle, JOANN est capable de mieux comprendre et impliquer ses clients à travers son empreinte omnicanale, y compris les principales propriétés au niveau du web et du portable et de plus de 865 magasins présents aux Etats-Unis. En extrapolant des données et des analyses intégrées, JOANN peut créer des offres plus personnalisées et ciblées qui favorisent la demande parmi les domaines clé du marché. “Nos clients veulent un assortiment supérieur de textiles et de fournitures artisanales dans nos magasins, ainsi qu’expertise, guidage et inspiration par notre personnel,” affirme Steve Miller, SVP marketing et commerce électronique chez JOANN. “Avec Oracle Retail, le personnel de nos magasins sera en mesure de se déplacer librement afin d’accomplir des tâches spécifiques et d’assister les clients à l’étage. De plus, en comprenant mieux les intérêts et l’historique des achats de nos clients, nous pouvons leur proposer de nouvelles orientations au magasin et fournir des offres plus personnalisées qui dirigent l’implication entre les différents canaux.” Ensemble, Oracle Retail Xstore Point-of-Service, Oracle Retail Customer Engagement Cloud Service et Oracle Marketing Cloud vont assister JOANN en simplifiant la gestion et la réalisation des promotions, en fournissant une approche innovative aux remises et aux coupons accordés au clients tout en offrent une marge compétitive pendant que le distributeur continue à grandir dans ce secteur extrêmement saisonner des textiles et des travaux artisanaux. “Nous sommes heureux de collaborer avec JOANN Stores pour étendre leur expérience de shopping à grande échelle. En adoptant notre moderne plateforme de vente au détail, JOANN Stores peut créer une voie rapide afin de satisfaire et de concrétiser la demande du consommateur avec des offres plus personnalisées et pertinentes,” affirme Mike Webster, vice-président senior et directeur général d’Oracle Retail. “Les nouvelles solutions donneront de la valeur ajoutée à l’entreprise et aux magasins grâce à des efficacités opérationnelles et à la possibilité d’accéder à des informations de meilleure qualité.” “Avec une série complète de solutions Oracle, JOANN se positionne pour offrir à ses propres clients un service engageant et personnalisé,” déclare Dale Grant, vice-président senior des ventes globales d’Oracle Retail. “Dans un secteur industriel très saisonner, avoir une perspective attentive aux exigences du client est fondamental afin d’optimiser les marges et procéder aux investissements d’inventaire correctes qui conduisent à la vente.” Ecrit par Rose Spicer, Global Senior Director

Les solutions Retail et Marketing d’Oracle fournissent des services d’intelligence efficace afin de permettre au principal distributeur d’articles artisanaux et textiles des Etats-Unis de mieux...

Cas clients

Le distributeur global de chaussures CCC Group installe Oracle pour améliorer sa profitabilité

Le distributeur de chaussures en rapide montée en Europe implémente Oracle Retail pour renforcer sa marge brute de 4,2% Le distributeur polonais de chaussures CCC Group encourage sa transformation numérique à l’aide de la technologie de vente au détail de Oracle. CCC Group est un de plus importants distributeurs de chaussures en augmentation rapide omnicanal dans toute l’Europe, dont les ventes en ligne ont dépassé les 50 millions de paires de chaussures à l’année en 1200 magasins et dans 23 pays. Avec une activité économique qui est en train de s’accroître rapidement, CCC a reconnu la nécessité d’optimiser les bénéfices en réduisant les rabais inutiles sur un stock qui compte 45 000 produits. A travers l’utilisation des solutions Oracle Retail Merchandising et Planning and Optimization, la société est en mesure d’optimiser la rentabilité qui donnera le départ à l’expansion. Grâce à l’utilisation de Oracle Retail Clearance Optimization, CCC Group a rapidement obtenu une augmentation de 4,2% de la marge brute et une augmentation de 7,1% dans la vente de son stock. La technologie fournit à CCC Group un nouveau processus d’entreprise qui offre à ses propres analystes des suggestions sur des rabais étudiés et concrets ainsi qu’une relevé des exceptions basé sur le style, les couleurs et la localisation du stock. Avec l’appui de Pronos, partenaire de niveau or d'Oracle PartnerNetwork, CCC Group a commencé à appliquer des solutions supplémentaires telles que Oracle Retail Merchandise Financial Planning et Assortment Planning suivies par affectation, réassortiment et merchandising. Associée à Oracle Retail Clearance Optimization, CCC Group peut maintenant réconcilier l’impact des remises sur le stock et automatiquement obtenir l’approbation des prix avec Oracle Retail Merchandise Financial Planning.  “Oracle Retail Clearance Optimization nous permet ainsi de nous adapter à nos exigences commerciales et aux marchés en garantissant une plateforme stable, intelligente et modulaire. Nous sommes passés d’un processus manuel à 100% à une solution qui effectue des millions de combinaisons pour proposer les recommandations les meilleures pour nos experts,” affirme Piotr Pawłowski, responsables des technologies de l’information chez CCC Group. “Pronos a fourni une expérience solide d’implémentation locale et en la langue avec une expertise mondiale. Nous sommes convaincus que en procédant avec notre transformation numérique à travers l’achèvement de notre implémentation de Oracle Retail Merchandise Operations Management représente la bonne solution.” “Grâce à notre récente recherche sur les consommateurs, nous avons découvert que 78% des consommateurs EMEA a indiqué que les prix et les promotions de la concurrences étaient fondamentaux pour leur expérience de magasinage,” affirma Mike Webster, Vice-président senior et Directeur Général chez Oracle Retail. “Avec l’aide de cet investissement stratégique dans la technologie Oracle, CCC Group est en mesure de maximiser les opportunités de profit en implémentant, au même temps, des promotions stratégiques pour les clients qui dirigent la différenciation de la marque et la fidélisation à long terme.” CCC Group poursuit sa transformation en implémentant Oracle Retail Merchandise Operations Management, avec le soutien d’Accenture, afin d’établir une visualisation unique du stock qui puisse promouvoir une plus grande efficacité à travers les opérations de vente au détail omnicanal. Ces investissements permettront aux gestionnaires, aux commerçants, aux experts des prix et aux analystes opérationnels de prendre des décisions plus stratégiques en adoptant les bonnes pratiques du secteur et de la technologie moderne. Ecrit par Rose Spicer, Global Senior Director  

Le distributeur de chaussures en rapide montée en Europe implémente Oracle Retail pour renforcer sa marge brute de 4,2% Le distributeur polonais de chaussures CCC Group encourage sa transformation...

Cas clients

Grupo Nazan mène les expériences de shopping de manière optimale avec Oracle Retail

Le distributeur mexicain de chaussures choisit Oracle afin d'augmenter l'implication de l'omnicanal En créant une expérience client optimale à travers différents réseaux, Grupo Nazan a entrepris une initiative de transformation numérique avec Oracle. Grupo Nazan vend les marques de chaussures Impuls, Destroyer et Playa Mayoreo dans 100 magasins et réseaux de vente en gros au Mexique. Avec une activité historiquement animée par la vente sur catalogue, l’entreprise a profité de l’occasion de s’étendre matériellement et en numérique avec l’adoption d’une plateforme moderne de vente au détail. Avec Oracle, Grupo Nazan sera en mesure de mieux rejoindre les clients à travers le canal de leur choix, en gagnant une vision d’engagement plus centralisée. Cette initiative est soutenue par une série de solutions omnicanal Oracle Retail qui inclut : Oracle Retail Xstore Point-of-Service, Oracle Retail Customer Engagement, Oracle Retail Order Broker et Oracle Commerce. “Les solutions Oracle Retail intensifieront ultérieurement notre activité étant considérée la disponibilité d’informations centralisées en temps réel,” affirme Moises Macias Gonzalez, Directeur des Systèmes et de la Logistique chez Grupo Nazan. “Aujourd'hui, nous avons tous les magasins implémentés avec la plus grande intégration entre nos systèmes et nos processus, nous avons les renseignements nécessaires pour atteindre et acquérir des nouveaux clients à travers tous les réseaux.” “Grupo Nazan sensibilise le secteur à la recherche de nouvelles méthodes pour améliorer l’expérience du client. Après avoir complété sa propre transformation numérique, Grupo Nazan peut mieux segmenter les clients afin de fournir des promotions plus personnalisées et engageantes.” soutient Carlos Victoria, Vice-président Amérique Latine chez Oracle Retail. “Par exemple, une étude récente a montré que 85% des consommateurs mexicains s’attend à une précision dans la traçabilité de leur état de livraison. Avec Oracle, Grupo Nazan peut satisfaire ce type d'attentes du client en grandissant dans un contexte omnicanal.” Grupo Nazan a collaboré avec Skillnet, partenaire de niveau platine d'Oracle PartnerNetwork, sur la base de son implémentation internationale et de son expérience en matière de transformation numérique à l'aide de Oracle Retail Xstore. “SkillNet a conduit une évaluation sur les compétences en contradiction avec nos exigences d’entreprise. Nous avons adopté une approche équilibrée afin de mettre en œuvre les meilleures pratiques moyennant quelques petites modifications qui avaient du sens pour notre activité,” soutient Javier Alvarado, Responsable du projet technologique chez Grupo Nazan. 

Le distributeur mexicain de chaussures choisit Oracle afin d'augmenter l'implication de l'omnicanal En créant une expérience client optimale à travers différents réseaux, Grupo Nazan a entrepris...

Cas clients

Bata perfectionne la planification et l'efficacité des processus pour améliorer l'expérience client avec Oracle

Le distributeur mondial de chaussures optimise ses investissements en stocks, anticipe la demande des consommateurs et améliore l'expérience en magasin Le distributeur mondial de chaussures Bata a mis en œuvre la technologie Oracle Retail pour affiner la planification et l'efficacité de la chaîne logistique tout en améliorant l'expérience client en magasin. Grâce à cet investissement technologique, Bata sera en mesure de moderniser la supply chain, de réduire les démarques et les investissements inutiles dans les stocks et d'améliorer le potentiel de marge. Bata est une entreprise intégrée verticalement qui sert plus d'un million de clients par jour, via un réseau de plus de 5 300 magasins dans 70 pays. Avec une activité de cette ampleur, les planificateurs de Bata ont dû relever le défi de créer des stratégies de stock précises, conformes aux objectifs de vente, de marge et de promotions au niveau société et locales. Grâce à Oracle Retail Merchandise Financial Planning, Oracle Retail Assortment Planning en Amérique latine et Oracle Retail Xstore Point-of-Service en Amérique du Sud et en Europe, Bata sera en mesure de planifier plus précisément les assortiments de stocks et de proposer au consommateur le bon produit, au bon endroit, au bon moment, tout en permettant aux collaborateurs de fournir une meilleure expérience client avec un système de point de vente moderne. "Pour réussir, nous devons exploiter au mieux nos données et optimiser nos processus. Seul Oracle dispose des solutions répondant à nos besoins en matière de planification, d’exécution et de contrôle intégrés", a déclaré Massimiliano Gerli, directeur des systèmes d'information et de la technologie chez Bata Retail. "Nous avons démarré le projet au Chili et en Italie, et nous étendons progressivement nos activités dans les deux territoires. Nous avons sélectionné des partenaires expérimentés et engagés d’Oracle Retail tels que Retail Consult et Veltio pour nous accompagner dans notre parcours." Avec la technologie Oracle Retail, Bata sera en mesure d’augmenter le trafic en magasin, de convertir les ventes et de créer une expérience d'achat plus satisfaisante, avec une analyse plus approfondie des préférences des consommateurs et de la demande en magasin aux niveaux régional et national. En adoptant Oracle Retail Point of Service, Bata peut offrir une expérience cohérente à ses clients dans le monde entier tout en réduisant la complexité de la formation des vendeurs. Intégré aux systèmes backbone existants, Oracle Retail Xstore Point-of-Service contribuera à améliorer la visibilité en temps réel des stocks et à optimiser la disponibilité des produits en magasin et en ligne. "Dans l'industrie de la chaussure, l'assortiment et la précision des stocks alimentent l'expérience client et l'engagement de la marque", a déclaré Mike Webster, vice-président et directeur général d'Oracle Retail. "Grâce à cette transformation numérique, Bata peut exploiter la science qui sous-tend notre plate-forme moderne pour atteindre la rapidité et l'évolutivité nécessaires pour planifier efficacement la gamme afin de répondre à la demande des consommateurs." Est- ce que vous cherchez à améliorer l'expérience client en magasin? Venez nous rencontrer à la NRF 2019  

Le distributeur mondial de chaussures optimise ses investissements en stocks, anticipe la demande des consommateurs et améliore l'expérience en magasin Le distributeur mondial de chaussures Bata a mis...

15 vedettes du 2018: un regard aux meilleures histoires de succès de nos clients

Traduit par Rosalia Giordano, écrit par Rose Spicer, Global Senior Director Avec la fin de l’année, c’est toujours gratifiant regarder en arrière et revenir sur toutes les histoires fantastiques et de succès de nos clients auxquelles nous avons eu le plaisir de participer et que nous avons mis en évidence sur le marché au cours de ces derniers 12 mois. Oracle Retail est un endroit spécial où travailler et nous honorés d’avoir tellement de personnes passionnées et de talent qui se lèvent chaque matin en pensant à comment aider nos clients à être concurrentiels dans le contexte moderne de la vente au détail. Si je reviens sur les 15 histoires les plus fascinantes et importantes de l’année, je suis vraiment très reconnaissante. Au cas où vous les ayez manquées, voici un aperçu des histoires les plus appréciées de notre société:  Perry Ellis International acquiert une vision holistique des clients en moins de 7 semaines Yamamay se tourne vers Oracle Retail pour analyser la performance des stocks, localiser les assortiments et optimiser les marges Alshaya décroche un partenariat avec Oracle Cloud afin d’accélérer la croissance et l’expansion Al Nahdi exploite les services de Oracle Retail Science Cloud pour identifier des opportunités de gain et satisfaire ainsi la fidélité de ses propres clients STF GROUP, titulaire des marques STUDIO F et ELA, implémente Oracle Cloud afin d’optimiser la planification de stock Leader Grupo Martí met en œuvre une série de technologies Oracle Retail en améliorant l’expérience de ses propres clients Podruzhka offre une nouvelle évaluation stratégique des prix au marché russe des drugstores Le distributeur français pour enfants ÏDKIDS COMMUNITY choisit Oracle Retail Cloud pour optimiser la rentabilité de ses stocks Corporación GPF optimise la performance des stocks au sein des magasins à thème santé, bien-être et dans les superettes à l’aide de Oracle Retail Helzberg Diamonds confère aux associés de magasin la possibilité de créer expériences significatives avec le client grâce à Oracle Retail Le distributeur de chaussures brésilien Paquetá Shoes crée une différenciation de la concurrence à l’aide des données d’inventaire Le distributeur russe O’STIN passe à Oracle afin de maintenir le stock sur les étalages au rythme de la mode éphémère Le groupe Chalhoub mobilise ses associés de magasin afin d’accélérer la fidélisation des clients Miroglio Fashion met en œuvre les solutions omnicanal de Oracle Retail en 7 mois River Island crée une vision unique du stock avec Oracle Retail Planning Rejoins-nous pour d’autres histoires comme celles-ci au NRF 2019 L’expérience Oracle Retail chez l’NRF se focalise sur nos clients. Rejoins-nous à New York City le mois prochains et découvre le dernier recueil d’innovations sur pourquoi les distributeurs du monde entier sont en train de simplifier leur propre stratégie technologique sur une plateforme unique pour la vente au détail moderne:   Les clients entrent en scène : nous sommes alimentés par le succès de nos clients et inspirés chaque jour par les incroyables marques avec lesquelles nous travaillons. Venez-nous voir au stand 2321 pour découvrir les dernières et incroyables histoires de succès avec nos clients. Plus de 18 marques de nos clients seront présentes.  La plateforme pour la vente au détail moderne : nous accordons la priorité à notre portfolio d’investissements pour augmenter notre productivité comme vendeur au détail afin de vous offrir la possibilité de créer des espaces innovatives. Nous représentons la seule plateforme qui offre une vision singulière uniforme dans l’ensemble de sa société pour vous permettre d’accueillir le changement et de motiver vos équipes à faire face au 2019 avec confiance.  Incomparable réseau global : notre société s’étend verticalement sur presque tout le continent avec 5 800 distributeurs dans le monde. Au NRF nous avons l’honneur de recevoir plus de 1 000 distributeurs au cours de tout l’évènement année après année. Notre objectif est de fournir à notre société une occasion pour partager, les uns avec les autres, des solutions pratique afin de relever des défis de vente au détail moderne.  Démonstrations des solutions de Oracle Retail à la NRF 2019 – Demandez ici une démonstration ou Envoyez un email à notre équipe. 

Traduit par Rosalia Giordano, écrit par Rose Spicer, Global Senior Director Avec la fin de l’année, c’est toujours gratifiant regarder en arrière et revenir sur toutes les histoires fantastiques et de...

Oracle permet aux distributeurs mondiaux de simplifier la complexité omnicanale

Une meilleure visibilité et intégration de stock dans toutes les transactions permet aux distributeurs d’améliorer l’expérience et la fidélisation des clients Les dernières mises au point dans l’Oracle Retail Order Management System Cloud Service fournissent aux distributeurs de la visibilité du stock et de l’activité du client en temps réel pendant tout le cycle de vie des transactions, ce qui aide les marques à gérer la complexité de l’exécution de commandes omnicanaux. En intégrant tous les aspects du cycle de vie de la transaction dans tous les canaux et points de vente, les distributeurs ouvrent une série d’opportunités pour augmenter leurs recettes, favoriser la fidélisation du client, dynamiser les opérations, diminuer les réductions de prix et minorer les coûts. L’Oracle Retail Order Management System Cloud Service s’intègre avec l’Oracle Retail Order Broker Cloud Service afin de gérer non seulement la création, le suivi et le payement des commandes, mais aussi les étapes du processus d’exécution des commandes. L’Oracle Retail Order Management Cloud Service unifie la gestion des commandes, les notifications de clients, le centre de support et le règlement de payements. L’Oracle Retail Order Broker Cloud Service gère le stock de l’entreprise, le mécanisme de routage, les livraisons directes du fabricant et le lien du magasin pour les vendeurs. “L’OMS d’Oracle utilise l’Intelligent Order Routing pour permettre aux mécanismes de routage de déterminer quel est le lieu le plus rentable pour exécuter une commande tout en satisfaisant les exigences des clients et satisfaisant les calculs de marge/rentabilité via Order Broker”, affirme Victoria Brown, Manager de la Recherche, Stratégie et Exécution de la Chaîne de Fournitures Mondiale, IDC. “Les utilisateurs d’Oracle ont découvert que le système a une formidable vitesse par rapport au ROI et ils apprécient la vitesse d’activation résultante de la facilité de configuration dans le nuage.” “Oracle Retail se sent honorée d’être la partenaire stratégique qui assiste une communauté mondiale à se préparer à une prochaine vague d’innovation omnicanale”, déclare Jeff Warren, Vice President Solutions and Strategy, Oracle Retail. “En offrant à nos clients une vision corporative du stock et des commandes dans tout notre ensemble de solutions omnicanal, les marques sont capables de créer des nouveaux standards d’affaires qui augmentent la fidélisation du client, dynamisent les opérations et incrémentent la rentabilité".   Oracle Retail permet de gérer les commandes avec précision Intégration ouverte Au-delà de la pré-intégration entre la Gestion de Commandes et les solutions dans le portfolio d’Oracle – y compris des solutions de PDV, CRM et commerce électronique, qui marchent de manière cohésive et résolvent les besoins de la chaîne de fourniture d’un bout à l’autre – l’intégration ouverte accepte que des autres systèmes tiers gèrent les flux d’affaires nécessaires. Expérience d’utilisateur Un centre de support moderne avec un flux de travail simplifié permet aux chargés du support aux clients d’utiliser de manière plus rapide et facile les informations du client avec plus d’efficacité pendant la transaction et tout au long de son travail de marketing, merchandising et support au client. Mondialisation Afin d’offrir du support à des distributeurs à l’échelle mondiale, la traduction de langues et les exigences fiscales ont été introduites pour habiliter les utilisateurs dans des nouveaux marchés. Avec ces améliorations, nous pouvons maintenant habiliter les agents des centres de support en France, en Espagne, en Italie, en Suisse, en Autriche et en Allemagne.    Payements modernes L’ajout d’une couche d’extension de payement facilite l’intégration avec les fournisseurs. Une intégration sécurisée avec l’Oracle Retail Customer Engagement pour l’intégration du système de carte cadeau permet aux distributeurs de profiter des ressources supplémentaires offertes. “L’expérience moderne d’utilisateur chez l’Oracle Retail Order Management System Cloud Service porte du soutien aux représentants des centres de support dans le but de fournir un service plus consciencieux. Pour ce faire, toutes les informations pertinentes sont présentées dans un seul panneau extrêmement pratique”, affirme Chris Sarne, Senior Director, Oracle Retail. “La visibilité du suivi de commandes et la localisation du stock pour les vendeurs est fondamentale pour favoriser la fidélisation du client, car l’environnement omnicanal se complexifie de plus en plus pour les distributeurs”. Ecrit par Rose Spicer Global Senior Director, traduit par Rosalia Giordano Regardez comment avoir un centre de support au client intégré à votre système de gestion permet aux vendeurs et aux représentants du support au client de conclure le parcours du client. Regardez la brève démonstration.    

Une meilleure visibilité et intégration de stock dans toutes les transactions permet aux distributeurs d’améliorer l’expérience et la fidélisation des clients Les dernières mises au point dans l’Oracle ...

Stratégie de merchandising: tenir la promesse omnicanale

3 parcours omnicanaux que vous ne pouvez pas réaliser d’une manière satisfaisante sans le merchandising “Je le veux en une heure ou avant.” La barre d’attentes du client n’a jamais été si haute. Les distributeurs sont sous pression pour livrer la marchandise dans le même laps de temps nécessaire à visionner un épisode de Game of Thrones, à terminer un cours de sport à la gym ou à déjeuner rapidement. Est-ce que vous pensez de pouvoir livrer en une heure ? Satisfaire cette attente du client c’est vraiment quelque chose qui exige un fonctionnement opérationnel rigoureux et efficace appuyé sur un contrôle optimal de la gestion des matières. Aujourd’hui, la plupart des distributeurs peut fournir un semblant d’expérience omnicanale à ses clients. En fait, ils répondent aux exigences de leurs clients qui souhaitent acheter chez…, accepter la livraison chez… ou bien effectuer des retours dans n’importe quel point de vente, que ce soit le site de commerce électronique ou un magasin appartenant à la même chaîne. Mais la majorité de plus importantes opportunités liées aux vraies opérations de vente au détail “sans barrières” ne sont toujours pas réalisées. Il s’agit d’opportunités orientées client, comme, par exemple, être en mesure de trouver, obtenir et accéder aux tailles, aux articles et aux couleurs, partout et à tout moment, et également à des avantages opérationnels tels que les opportunités d’utiliser au mieux les offres et les demandes indépendamment d’où se trouve l’inventaire. La problématique ROI La résolution de ces problématiques apporte des avantages considérables. Sur la base de statistiques élaborées par l’Université de Auburn, le niveau moyen de l’exactitude de l’inventaire chez les distributeurs américains s’élève à 65%. Malgré ce niveau soit suffisant pour soutenir les opérations traditionnelles de vente au détail, il n’est pas assez élevé pour soutenir l’omnicanal de manière efficace ; par ailleurs, il représente une charge financière pour la société. Quand un distributeur a trop de marchandise, il amoindrit ses marges bénéficiaires. Il ressort d’une étude effectuée il y a deux ans par IHL Group que le surstockage a contribué à des pertes économiques pour 471,9 milliards (milliards !) de dollars. Et le surstockage ce n’est que l’une des répercussions que l’inventaire a sur les recettes puisque les stocks ont comptabilisé une chute des ventes au détail de 634,10 milliards de dollars.  Beaucoup de distributeurs n’ont simplement pas la transparence et l’intégration applicative pour savoir vraiment quel produit ils ont, où et comment l’avoir disponible au mieux pour ses clients. La plupart des distributeurs met en œuvre au moins une partie de sa stratégie omnicanale, en particulier les services de contact direct avec le client comme la capacité d’acheter en ligne et effectuer un retour au magasin, mais pour beaucoup d’entre eux, l’omnicanal de bout en bout reste et c’est, compétence avérée, quelque chose qui leur échappe complètement. En gros, ce qui est arrivé, c’est que pendant les premières étapes du processus, les distributeurs ont fait de grands progrès dans les secteurs d’activité relativement au contact direct avec le client, par exemple le site internet, en pensant que la chaîne d’approvisionnement aurait éventuellement permis de rattraper le retard oui qui auraient eu le temps d’effectuer les investissements sur cette chaîne dans un deuxième temps. Ce n’est pas aussi facile qu’il n’y paraît Malheureusement, ce n’est pas ce qu’il s’est passé. Cet échec s’explique en partie car le concept de base du commerce omnicanal, c’est-à-dire une large transparence accompagnée de flexibilité, se remet exclusivement à un système d’opérations de merchandising à caractère moderne. Des informations fiables et uniques sur un article, une commande et des prix doivent être accessibles indépendamment du moyen. Toutefois, la partie critique pour exercer au mieux une stratégie omnicanale est un inventaire précis dans toutes les installations opérationnelles ; en partant des magasins pour arriver aux entrepôts. Pour comprendre pourquoi, jetons un œil à trois parcours très communs chez un client omnicanal. Acheter en ligne, enlever en magasin. Le phénomène d’acheter en ligne et d’enlever en magasin, également défini “click & collect”, continue de se propager de manière de plus en plus croissante au niveau mondial et devrait doubler d’ici 2025 rien qu’au Royaume Uni. Mais avant d’informer un client que son produit est disponible pour être enlevé en magasin, il faut se demander si nous sommes suffisamment confiants dans l’exactitude de notre inventaire pour s’assurer que l’article que nous désirons envoyer au magasin soit effectivement présent. Le rôle du système de merchandising est primordial dans l’omnicanal puisqu’il fournit les chiffres de stockage qui seront utilisés par le système de gestion des commandes quand on décide comment trouver un produit. Demander à un autre magasin un produit épuisé. La question qui se pose est la suivante : est-ce que votre associé de magasin est en mesure de contrôler rapidement l’inventaire et de disposer avec assurance pour le renvoi ? Si le client entre dans un magasin et qu’il souhaite un article qui n’est plus disponible et que l’associé l’envoie à un autre un magasin à trois kilomètres, ça aurait été mieux que l’article soit disponible directement dans le premier magasin. Acheter en ligne, effectuer le retour en magasin. Ce phénomène est particulièrement fréquent dans les secteurs où le client peut commander trois coloris différents ou de tailles différentes pour un article, garder celui qu’il préfère et renvoyer les deux autres. Est-ce qu’un associé de magasin est en mesure d’élaborer facilement le retour et, tout aussi important, de réinsérer immédiatement dans l’inventaire les articles retournés de manière qu’un autre client puisse y accéder ou bien est-ce qu’il est en mesure de garder l’article comme non disponible à la vente en attente d’évaluation ? Si le système ne se retrouve pas avec l’inventaire, cet article ne pourra pas être vendu. Pour de nombreux distributeurs, y compris ceux qui offrent des options multi-canaux à leurs clients, la réponse aux questions posées ci-dessus est “non”. Le secteur a pleinement conscience de ce problème ; dans une étude récente réalisée par Retail Systems Research, à titre d’exemple, 54% des distributeurs interrogés est d’accord sur le fait que “Les attentes des consommateurs dépassent nos capacités d’offrir des expériences multi-canal.” Passer à un système de merchandising de vente au détail flexible et évaluable Dans ce même sondage, interrogé sur les domaines d’opportunités qui lui empêchait de satisfaire les attentes de ses clients, 48% des distributeurs a affirmé qu’“Améliorer l’exécution opérationnelle sur tous les canaux c’est la meilleure opportunité”. Nous entendons la même frase provenir de nos clients du secteur. Les distributeurs qui s’efforcent d’adapter leurs solutions existantes de gestion de la chaîne d’approvisionnement, plusieurs déjà modifiées et altérées de façon à satisfaire les demandes précédentes, éprouvent des difficultés à atteindre le degré de précision exigé par l’activité. Afin d’avoir la précision requise dont nous parlons, un distributeur doit disposer d’un système de gestion opérationnelle des marchandises qui soit rapide, précis, complet et très souple, qui soit facile à utiliser et qui donne une version unique de la réalité. Pour y parvenir à partir de la solution actuelle en sa possession, cela demande souvent beaucoup plus qu’une simple mise à jour, mais plutôt une nouvelle implémentation. Des distributeurs tels que Dubai Duty Free et INTERMIX sont des exemples réels de clients se comportant exactement comme cela. Dubai Duty Free a totalement actualisé son système de merchandising en à peine huit mois alimenté non seulement par l’exigence d’une solution complète qui soutienne les diverses voies et les différents plans de développement de ses clients, mais également par une façon différente de travailler avec son propre système de merchandising. Grâce au recours d’une interface claire et moderne qui positionne les analyses au centre de chaque interaction et qui souligne les exceptions de l’activité, Dubai Duty Free a responsabilisé ses utilisateurs. Chez Dubai Duty Free, la solution Oracle Retail Merchandising s’interface avec leurs systèmes de gestion de commerce électronique, Oracle E-Business Suite, entrepôt et inventaire de magasin pour arriver à une solution entièrement omnicanale qui jette les bases de la croissance et de l’innovation futures. Dans Oracle Retail, nous avons fortement diminué et intensifié la mise en œuvre de notre solution de Retail Merchandising en la proposant comme une solution sur plate-forme cloud SaaS. INTERMIX, une marque appartenant au groupe GAP, a mis en place les services de cloud merchandising au moyen de fonctionnalités et technologies dynamiques et à la pointe proposées par l’Oracle Retail Cloud Service. L’Oracle Retail Merchandising Foundation Cloud Service et l’Oracle Retail Merchandising Insights, renforcés pars l’Oracle Retail Integration Cloud Service, permettent aux commerçants de synchroniser les opérations de merchandising de bout en bout, de l’achat à l’évaluation de l’inventaire, en arrivant à une version unique de la réalité. Les activités quotidiennes, telles que l’approbation des ordres d’achat et l’audit de vente, sont efficaces et efficientes au moyen des notifications et des alertes présentes sur le tableau de bord qui sont fondées sur des exceptions. Le Merchandising Insights permet aux commerçants de connaître les performances de vente actuelles et passées, l’inventaire, les prix et bien plus encore.  Ecrit par Carla Anderson SENIOR DIRECTOR, MERCHANDISING STRATEGY Pour plus d’informations sur les résultats potentiels fournis par de strictes opérations de merchandising, nous vous invitons à: Lire le communiqué de presse : Gap Inc. utilise Oracle Retail Cloud Services pour guider les opérations de vente au détail en 6 mois Lire le blog : Dubai Duty Free complète la mise à jour de l’Oracle Retail Release 16 en 8 mois Télécharger les diapos de la présentation : le COO de Dubai Duty Free présente à l’Oracle Retail Industry Forum

3 parcours omnicanaux que vous ne pouvez pas réaliser d’une manière satisfaisante sans le merchandising “Je le veux en une heure ou avant.” La barre d’attentes du client n’a jamais été si haute....

Comment les CMO de la vente au détail peuvent utiliser l’IA pour obtenir plus d’offres personnalisées ainsi qu’un ROI dans le marketing

Avec l’arrivée des fêtes de fin d’année, l’un des défis les plus importants pour les CMO de la vente au détail est de pallier la saturation des communications peu pertinentes et impersonnelles (surtout par email). Ceci, combiné avec une considérable appréhension sur la gestion et le partage des données personnelles des consommateurs, s’avère être en haut de la liste parmi les enjeux auxquels font face les plus grandes marques internationales, également  renforcé par des législations telles que le Règlement général européen sur la protection des données (GDPR) et la Législation sur le respect de la vie privée 2018 de Californie. L’émergence d’une culture de “non-participation” est plus que réelle et il appartiendra aux distributeurs de perfectionner leurs offres pas seulement pour se démarquer de la masse, mais pour proposer des offres pertinentes très personnelles en dirigeant davantage l’implication de la marque.  Si on exclut totalement de l’équation les courriels, comment peut-on atteindre les clients avec des nouvelles propositions ? De plus, est-ce que les distributeurs comprennent réellement ce qui a mené à chaque annulation d’inscription pour recevoir des emails ? Cela pourrait être dû au fait que les clients aient trouvé les offres reçues par email peu intéressantes ou qu’ils n’aient plus confiance dans la marque. Ou bien qu’ils s’étaient inscrits simplement pour profiter d’une offre "d’entré" valable qu’une seule fois. Dans l’ère où la communication est au plus haut niveau, les distributeurs ont besoin d’une nouvelle approche. Voyons donc comment l’intelligence artificielle (IA) peux contribuer à fournir des offres personnalisées au bon moment et au bon client en proposant un meilleur rendement des investissements (ROI) au niveau marketing. Les bonnes offres au bon moment grâce à l’IA Les avancées dans l’IA aident les distributeurs à acquérir des connaissances sur les offres qui peuvent influencer la décision d’achat d’un client. L’Offer Optimization de Oracle Retail est une application puissante d’IA capable de personnaliser les offres promotionnelles avec une précision jamais vue et ça pour atteindre des meilleurs résultats. Lorsqu’on se connecte à l’importante base de données de Oracle Retail Customer Engagement qui collecte les données sur les achats et sur les réponses aux promotions de la part des clients omnicanaux, l’Offer Optimization est constamment en phase d’apprentissage sur ce qui pourrait fonctionner et pour qui.  Le système obtient des informations pour savoir quelles sont les offres auxquelles chaque client serait plus attentif, en générant par la suite des offres réellement personnalisées et en les adressant directement au portefeuille promotionnel de chaque client afin qu’il puisse profiter d’offres spéciales plus personnalisées et pertinentes. Le marketing un-à-un est devenu encore plus facile. Par exemple, quand les distributeurs mettent en évidence l’offre la plus pertinente à un client qui, à son tour, améliorera son implication et sa fidélisation en général. Grâce à l’optimisation de l’offre, les distributeurs peuvent: Détourner les clients vers des offres ciblées et contextuelles qui augmentent les taux de remboursement. Déterminer automatiquement le compromis entre promotions temporaires et rabais permanents. Assurer la cohérence entre les équipes stratégie et marketing qui travaillent à l’exécution du projet, en enregistrant un budget pour les rabais, les campagnes de promotions, les prévisions de revenus et les rendements prévus.  Simplifier le processus décisionnel à travers une automation élevée, des procédures dirigées par l’exception et une optimisation basée sur des scénarios sur demande. Optimiser l’exactitude et l’ampleur grâce à l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatisé et les sciences finalisées à l’élaboration des décisions. La preuve est dans la recherche Notre rapport de recherche globale, The New Topography of Retail, a constaté que : 52% des consommateurs mondiaux connait le RGDP (GDPR, en anglais) 86% des consommateurs mondiaux exercerait son droit à l’oubli 75% des consommateurs estime qu’il existe une distinction entre offres “personnalisées” et “pertinentes” 22% des consommateurs affirme que les offres proposées par les distributeurs sont toujours pertinentes et seulement le 21% estime qu’elles sont toujours personnalisées La perception que les communications ne soient pas personnalisées signifies que les distributeurs doivent faire un effort supplémentaire pour comprendre les préférences du consommateur, tout cela éventuellement avec moins de données de la part des consommateurs puisqu’ils exercent leur droit de garder confidentielles leurs données personnelles. D’où l’opportunité pour les distributeurs de donner aux consommateurs ce qu’ils souhaitent, c’est-à-dire des offres pertinentes et sur mesure. En effet, si les distributeurs sont capables de conquérir les consommateurs au bon moment, avec la bonne offre, ils peuvent également réussir à les faire acheter. 34% des consommateurs surfe sur internet chaque jour 47% a déclaré que ce serait super de pouvoir recevoir des offres en temps réel en fonction de l’historique de navigation Plus les distributeurs prennent du temps pour comprendre le client, établir une implication à 360 dégrées et investir en instaurant une conversation personnelle, meilleur va être leur impact sur le ROI au niveau marketing et sur les bénéfices. Les consommateurs continueront d’exiger des expériences de magasinage pratiques, personnalisées et réactives en mesure de s’étendre à tous les circuits et, parfois, c’est justement cette offre parfaite avec laquelle on obtient la vente. Pour être compétitifs, les distributeurs et les associés de magasin doivent développer une relation en tête-à-tête avec les consommateurs, anticiper leurs besoins avec des offres pertinentes et leur proposer une expérience satisfaisante ; indépendamment d’où s’effectue l’achat. Etes-vous prêts à convaincre vos clients avec un petit coup de main de l’IA ? Written by Dj O'Neil, Solutions Manager, translated by Rosalia Giordano Regardez la vidéo de 2 minutes – Le bon endroit, au bon moment

Avec l’arrivée des fêtes de fin d’année, l’un des défis les plus importants pour les CMO de la vente au détail est de pallier la saturation des communications peu pertinentes et impersonnelles...

Oracle Retail permet aux distributeurs d’offrir des assortiments attrayants au rythme du Fast Fashion avec le nouveau Assortment and Item Planning Cloud Service

Oracle Retail nommée Leader dans l’Analyse du Quadrant Magique de Gartner des Applications de Gestion d’Assortiment de Détail. Oracle Retail a lancé le nouvel Oracle Retail Assortment e Item Planning Cloud Service pour les distributeurs d’articles de mode et de biens de consommation non durables. Offrir un assortiment efficace et une stratégie d’articles qui implique le client dans un environnement omnicanal requiert une visualisation unique du client, du stock, des commandes, de la demande, des prix et des promotions. Cette visualisation doit être facilement accessible dans un environnement en nuage. L’Oracle Retail Assortment and Item Planning Cloud Service fournit une structure de pratiques recommandées pour les distributeurs, et il proportionne aux analystes d’affaires des analyses avancées et de la science des données qui améliorent la précision des assortiments et la planification des articles. Oracle a été nommée leader dans l’analyse du Quadrant Magique de Gartner des Applications de Gestion d’Assortiment de Détail (Retail Assortment Management Applications - RAMA), pour la quatrième année de suite. "Oracle garde sa classification relative dans le quadrant des leaders", dit Robert Hetu, vice-présidente de la recherche de Gartner. “Oracle a été le leader dans le fournissement de tous les ressources de RAMA depuis plusieurs années. Son leadership dans le Quadrant Magique inclut aussi l’usage de tous les 13 types d’analyses avancées parmi son application de RAMA”. “Le leadership constant d’Oracle en solutions d’assortiment de merchandising peut être attribuée à notre large suite de technologies modernes, notre point d’honneur sur le fournissement de l’innovation dans le nuage et notre croissante communauté de distributeurs”, affirme Jeff Warren, Vice President, Oracle Retail. “La sortie de l’Oracle Retail Assortment and Item Planning démontre notre engagement constant avec l’innovation et le maintien de notre leadership dans le détail, comme l’on a encore démontré lors de la sortie de notre planification visuelle. Nous remercions Gartner pour avoir reconnu notre leadership dans son Quadrant Magique d’Assortiment de Détail”. Le nouvel Oracle Retail Assortment and Item Planning Cloud Service proportionne aux distributeurs une visualisation élaborée du flux de travail complet pour définir et exécuter des assortiments du marché local. Les distributeurs peuvent visualiser le niveau d’articles dans toute sa structure physique afin d’améliorer la conversion de trafic dans des magasins individuels, ce qui augmente leur marge brute et le retour sur l’investissement.  Les avantages de l’Oracle Retail Assortment and Item Planning Cloud Service incluent : Optimiser les assortiments segmentés : Les distributeurs peuvent utiliser la science et l’automatisation intégrées pour définir une stratégie d’assortiments efficace qui considère des données historiques sur les tendances d’assortiment, les mix d’attributs, la performance de couleurs/style par localisation et les achats spéciaux.  Créer une version complète de la réalité : Par le biais d’un processus d’affaires commun, des calculs et des points de départ intelligents dans une plateforme native dans le nuage, les planificateurs peuvent examiner et facilement mettre à jour des ventes, des promotions et des plans de réduction. Réagir aux tendances et opportunités durant la saison : Avec la gestion d’exceptions, les distributeurs acquièrent de l’agilité pour réagir avec rapidité et efficacité aux données réelles et aux tendances mises à jour selon la saison. Cela génère une augmentation des bénéfices, ce qui permet une gestion proactive des articles pendant la saison et un processus orienté par les exceptions. Augmenter la précision de la planification en réduisant les réductions : La conciliation des plans d’articles de bas en haut et de haut en bas inclut une conciliation du plan financier intégré pour éviter l’excès de stock et permettre un plus grand retour de l’investissement. En utilisant la planification de scénarios naturels et les capacités hypothétiques, les planificateurs créent et alternent aisément entre plusieurs scénarios ; ce qui maximise la rentabilité générale. Histoires de succès récentes de planification et optimisation : STF GROUP, propriétaire des marques STUDIO F et ELA, implémente Oracle Cloud pour optimiser la planification de stock dans tous les canaux de l’Amérique Latine où ils sont présents (en anglais) Podruzhka amène une approche stratégique de prix pour le marché de pharmacies en Russie (en anglais) Distributeur d’articles pour les enfants de France, ÏDKIDS COMMUNITY choisit Oracle Retail Cloud pour rendre les investissements en stock plus rentables Paquetá Chaussures, distributeur brésilien de chaussures, se démarque de la concurrence avec des aperçus de stock (en anglais) Distributeur russe O'STIN recourt à Oracle pour maintenir les étagères remplies au rythme du Fast Fashion (en anglais) River Island crée une vision unique du stock avec Oracle Retail Planning (en anglais) Groupe Dynamite implemente Oracle Retail Planning and Optimization Cloud Services Faire le téléchargement du Quadrant Magique de Gartner des applications de gestion d’assortiment de détail 

Oracle Retail nommée Leader dans l’Analyse du Quadrant Magique de Gartner des Applications de Gestion d’Assortiment de Détail. Oracle Retail a lancé le nouvel Oracle Retail Assortment e Item Planning...

Cas clients

Hamleys: responsabiliser les associés des magasins au PDV

Quand Hamleys, le distributeur de jouets international basé à Londres, a effectué la transition de ses magasins d’une ancienne solution Oracle POS à l’Oracle Retail Xstore Point-of-Service (POS), la vision du distributeur était de permettre aux utilisateurs professionnels d’utiliser de nouveaux services de paiement, de sécurité et de service client, tout en éliminant les équipements obsolètes. L’équipe responsable du projet a conduit un programme accéléré afin que tout puisse être prêt dans plus de 15 magasins en respectant un délai de huit mois. Oracle a hébergé un webinaire avec David Oakley, responsable des technologies de l’information chez Hamleys, dans lequel il a partagé les motifs de la transition au PDV et de la décision de la société de passer à l’Oracle Retail Xstore. Oakley a également parlé du rôle d’un système de PDV moderne dans la responsabilisation des associés aux ventes et également dans la sécurité des paiements, mais aussi de la démarche dans la gestion des projets et de la formation du personnel qui ont permis à Hamleys de se moderniser en huit mois. Nous avons recueilli les points forts de cette conversation dans un guide en anglais. Les points importants à retenir incluent: Catalyseur du changement : Améliorer l’expérience client et des associés aux ventes Maximiser les capacités du nouveau système et introduire de nouvelles méthodes de paiement Dynamiser la conversion monétaire et les achats hors taxes Remplacer les vieux dispositifs EMV Avantages commerciaux : Hamleys a déployé l’Oracle Retail Xstore Point-of-Service en moins de 8 mois avec le support de l’Oracle Retail Consulting, dans les délais et les budgets établis visant à soutenir la saison commerciale particulièrement critique Améliorations des conditions commerciales et une majeure stabilité de flux de trésorerie à travers le changement des acquéreurs Atteindre les objectifs organisationnels mondiaux en introduisant une solution conforme à la PCI Conseils pour les succès : Engager des professionnels hautement qualifiés et spécialisés en informatique, non seulement sur Oracle, mais sur le plan interne également Impliquer le personnel du magasin au tout début du processus Adopter une démarche méthodologique souple dans la gestion du projet plutôt qu’un modèle à cascade afin de pouvoir corriger/coordonner sur le champ Télécharger le guide pour le texte intégral en anglais.

Quand Hamleys, le distributeur de jouets international basé à Londres, a effectué la transition de ses magasins d’une ancienne solution Oracle POS à l’Oracle Retail Xstore Point-of-Service (POS),...

Les nouveaux KPIs du retail

Comment va votre économie ? Cela semble une question très simple, n’est-ce pas ? Evidemment, cela dépend de comment vous choisissez de l’évaluer, basé en partie sur votre propre situation. Par exemple, si vous êtes un citoyen nord-américain et vous possédez beaucoup de stock, peut-être votre sentiment est plutôt positif, car l’indice Dow Jones est au-dessus des 25 milles en ce moment. Mais si vous n’êtes pas le citoyen nord-américain susmentionné, vous êtes peut-être moins optimiste, car après les ajustements pour l’inflation les salaires sont restés stables depuis quelque temps. Si l’on vous demandait de sélectionner 10 KPIs pour quantifier une réponse sur la performance de votre nation, quels seraient ces KPIs ? Certainement quelques évaluations financières, comme le PIB, la dette et le taux de chômage. Peut-être quelque chose par rapport aux indices de qualité de vie, comme l’espérance de vie, l’ascension socioéconomique, le crime et le système de santé. D’aucuns pourraient argumenter en faveur de KPIs qui prendraient en compte les émissions de carbone ou des indices d’immigration pour qu’il y ait plusieurs perspectives distinctes sur les KPIs. L’évaluation n’implique pas directement une gestion Des individus et des groupes d’individus voient la réalité à travers leurs propres lentilles, qui reflètent leurs valeurs, leurs circonstances et leurs points de vue. De la même manière, les KPIs qu’un distributeur choisit pour ses balanced scorecards reflètent les valeurs et identité de son entreprise – et comment ils espèrent améliorer cette identité dans l’avenir, au travers de buts et d’objectifs clairement définis. L’ancienne adage qui affirme “ce qui ne peut pas être mesuré, ne peut pas être géré” n’est pas assez profonde pour le détail moderne. Une majorité des distributeurs mesure des centaines, peut-être même des milliers d’indicateurs de performance. Cependant, la simple abondance des mesures n’implique pas leur gestion, et encore moins une gestion optimisée. Pire encore, dans la mesure que l’activité du détail continue à évoluer rapidement, les distributeurs se battent souvent pour moderniser non seulement ce qu’ils mesurent, mais aussi la manière dont ils gèrent ce qu’ils mesurent. Dans cette série de blogs de détail, j’aborderai essentiellement les deux faces de la pièce des métriques du détail - mesure et gestion. Maintenant, ayez en tête la différence entre les indicateurs de tendance et les indicateurs de résultats et que, dans une approche du balanced scorecard pour la gestion de la performance, le premier mesure le progrès dans la direction des objectifs stratégiques, pendant que le deuxième aide à expliquer les facteurs qui soutiennent le premier.  Par exemple: Cela étant dit, trop souvent des rapports complexes ne donnent que l’impression de l’existence d’une intelligence de gestion du détail. Wow, regardez tous ces chiffres et ces graphiques ! Mais les KPIs du passé ne sont pas assez modernes pour la réalité actuelle du monde des affaires. Les indicateurs de résultat sont déconnectés des indicateurs de tendance ou alors ils ne sont pas associés adéquatement aux objectifs des affaires. Pour compliquer ces défis, il y a encore plusieurs tendances révolutionnaires dans le scénario de l’analyse du détail. Des tendances dans l’analyse du détail : L’obsolescence des canaux. Actuellement, l’expérience de détail n’a plus à voir avec les canaux, mais aux parcours du client. Par exemple, mesurer le trafic du magasin et la conversion de ventes associées à ce trafic de manière isolée sans prendre en compte d’autres points d’interaction avec le client, comme les réseaux sociaux, le commerce électronique et les call centers, implique que l’expérience actuelle des clients de détail ne serait pas aussi diversifiée qu’elle l’est en réalité. Le toujours mentionné BOPIS (acheter en ligne et retirer dans le magasin) n’est qu’une des possibles dizaines de parcours qui peuvent être mesurés avec un panorama direct des KPIs pertinentes, des objectifs, des initiatives et des objectifs stratégiques. Mais il y a plusieurs autres parcours, par exemple, le BCMPS (acheter par le call center sur portable er retirer dans le magasin) ou le BMKW (acheter sur portable et retirer dans le stock). Augmentation de l’autonomisation du consommateur. Dans l’âge du consommateur exigent, qui maîtrise l’utilisation de son smartphone, il est fondamental d’avoir une compréhension profonde de ce que motive son comportement, et comment l’exploiter au travers d’expériences de magasinage plus personnalisées, des assortiments ciblés, offres, etcétéra. Ces comportements ne doivent pas de borner aux actions du consommateur (ses habitudes d’achat), ils doivent aussi inclure ce que les consommateurs disent (réseaux sociaux, centres de contact, etcétéra.). Le vieux mantra “Le client est roi !” est encore plus vrai aujourd’hui que jamais. Apprentissage automatisé généralisé basé sur le big data. En obscurcissant les bases de décisions sur les groupes de magasins similaires, les distrubuteurs aujourd’hui se basent plutôt sur des groupes de clients similaires. Je ne parle pas que du fait de regrouper des clientes par des données démographiques ou leur historique d’achats. Qui sont les clients et quel est leur historique d’actions est plus révélateur quand on combine ces données avec ce qu’ils disent et quels sont ses prochains pas d’après les estimations des sciences de données.  L’utilisation des scores de Récence/Fréquence/Valeur Monétaire (RFM) Pour illustrer cela, bien que plusieurs distrubuteurs puissent avoir traditionnellement indiqué leur performance en mettant un accent sur la comparaison annuelle des ventes du même magasin[DM1] , une approche plus significative aujourd’hui serait une combinaison de performance de ventes par parcours, segment et scores de Récence / Fréquence / Valeur Monétaire (RFM). Nous présentons ci-dessous une image extraite de la solution Oracle Retail Insights pour mesurer les parcours des clients et le RFM. Par exemple, la barre verte plus large indique un RFM important pour les distributeurs de fast fashion et des segments de jeunes personnes aisées. Mesurer les parcours du client et le RFM pour les distributeurs de fast fashion et des jeunes personnes aisées Enfin, nous arrêtons de nous poser la question "combien chaque magasin a-t-il vendu dernièrement" et nous nous questionnons plutôt "à quel point optimisons-nous les parcours des clients les plus rentables pour chaque segment stratégique ?" Peut-être la première question peut être considérée comme un KPI de tendance, mais il manque aux distributeurs un contexte essentiel sans les résultats des mesures de la deuxième question. Je clorai cette publication en affirmant qu’identifier et dériver les bons KPIs pour façonner l’identité d’un distributeur moderne et vaincre dans l’environnement dynamique du détail actuel représente seulement la moitié de la bataille. A quoi bon tout cela, si on ne les utilise pas correctement ? Il faut une gestion pour ce qui se mesure – cela fait déjà consensus. C’est l’autre face de la pièce que j’ai mentionnée antérieurement. Finalement, restez à l’écoute pour mon prochain blog, dans lequel je parlerai sur comment l’Oracle Retail Home résoudra cela. Explorez l’Oracle Retail Insights Suite, le Merchandising Insights,  Customer Insights et découvrez por quoi le Gap Inc. a utilisé l’Insights .

Comment va votre économie ? Cela semble une question très simple, n’est-ce pas ? Evidemment, cela dépend de comment vous choisissez de l’évaluer, basé en partie sur votre propre situation. Par...

Cas clients

Alshaya décroche un partenariat avec Oracle Cloud afin d’accélérer la croissance et l’expansion

L’opérateur de la franchise multinationale sélectionne le Cloud Suite pour équiper ses associés avec des nouveaux outils et ainsi personnaliser l’expérience client Le principal opérateur de franchises du secteur du détail dans le Moyen-Orient, M.H. Alshaya Co. s’est mis en collaboration avec Oracle dans le but de réaliser une transformation entrepreneuriale, améliorer son efficacité opérationnelle et bâtir une fondation pour la croissance et l’innovation futures. La transformation numérique de Alshaya donnera davantage de pouvoirs à ses associés, en introduisant les meilleures pratiques du détail dans un élan de créer une expérience de service clients plus réactive et personnalisée à travers son portfolio de marques reconnues globalement. Depuis plus de 30 ans, Alshaya a été une force pionnière dans le détail en tant qu’opérateur de franchise de presque 90 marques parmi les mieux réputées du monde, comme H&M, Mothercare, Debenhams, American Eagle Outfitters, Victoria’s Secret, Starbucks, The Cheesecake Factory, Boots e Pottery Barn. Ce portfolio de marques diversifié pourvoit à Alshaya une présence de plus de 4.000 magasins physiques et 53.000 associés dans tout le Moyen Orient, l’Afrique du Nord et l’Europe. Afin de simplifier les opérations omnicanales et soutenir les objectifs de fidélisation à la marque, Alshaya implémentera un pack d’applications Oracle Retail, Oracle Customer Experience et Oracle Cloud. Ces solutions seront fournies dans l’infrastructure Oracle Cloud. “L’Oracle est un fournisseur mondialement éprouvé de solutions pour le détail, avec une connaissance incomparable, ils seront un partenaire fondamental dans notre transformation”, déclare Steve Marston, directeur de technologie de M.H. Alshaya Co. “Alshaya a travaillé avec Oracle depuis plusieurs années et nous sommes satisfaits d’étendre cette collaboration avec eux afin de moderniser nos opérations, investir dans nos équipes et promouvoir la croissance future par l’ampliation de notre portée omnicanale”.     Alshaya travaillera avec Oracle Retail Consulting pour implémenter des applications et des services en nuage dans tout son portfolio. Les associés d’Alshaya pourront segmenter et personnaliser l’expérience du consommateur et favoriser la fidélisation avec des nouveaux ressources de gestion de relations avec le client. Des systèmes opérationnels et financiers mis à jour accéléreront la croissance dans la mesure qu’Alshaya se développe. “Alshaya opère un modèle d’affaires global complexe avec un impressionnant portfolio de marques. Notre collaboration représente une opportunité unique de fournir de la valeur de long terme à ses clients”, affirme Mike Webster, Senior Vice President and General Manager, Oracle Retail. “Oracle se focalise dans l’innovation en aidant nos clients à maintenir une vision unique de leur client, du stock, des commandes et des canaux”. Alshaya a choisi une solution de détail moderne, complète et puissante d’Oracle, qui inclut :  Proportionner une expérience client moderne avec une vision unique de celui-ci : Oracle Retail Xstore Point of Service, Oracle Retail Customer Engagement Cloud Service, Oracle Marketing Cloud et Oracle Service Cloud Promouvoir l’excellence opérationnelle avec une vision unique du stock : Pack Oracle Retail Merchandise Operations Management avec Oracle Retail Store Inventory Management Moderniser des systèmes hérités :  Oracle Fusion Procurement Cloud, Oracle Talent Management Cloud et Oracle EPM Cloud Proportionner de l’innovation et de l’échelle: Oracle Infrastructure as a Service, Oracle Platform as a Service, Oracle Integration Cloud Service, Oracle Mobile Cloud Service, Oracle API Platform Cloud Service Written by Rose Spicer, Translation by Rosalia Giordano  

L’opérateur de la franchise multinationale sélectionne le Cloud Suite pour équiper ses associés avec des nouveaux outils et ainsi personnaliser l’expérience client Le principal opérateur de franchises...

Cas clients

Yamamay se tourne vers Oracle Retail pour analyser la performance des stocks, localiser les assortiments et optimiser les marges

La marque italienne de lingerie implémente les solutions Oracle Retail à travers son réseau de vente en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique Oracle a annoncé que la marque leader italienne Yamamay, appartenant au groupe Pianoforte, a investi dans la suite Oracle Retail afin de soutenir sa stratégie de croissance mondiale à long terme. Le distributeur a mis en œuvre les solutions Oracle Retail Merchandising Financial Planning, Oracle Retail Assortment Planning et Oracle Retail Xstore Point-of-Service pour localiser l'offre et personnaliser l'expérience client tout en renforçant la présence de la marque à travers un réseau capillaire de 680 magasins détenus et franchisés dans 39 pays de la zone EMEA (Europe, Middle-East, Africa). Dans un marché très concurrentiel, Yamamay souhaitait bénéficier de cycles de vente plus rapides de ses produits, mieux comprendre les préférences des clients et inciter la direction à s'adapter aux demandes des marchés locaux, la marque continuant à s’implanter dans de nouveaux lieux. En analysant plus efficacement le comportement des consommateurs grâce à la technologie Oracle Retail, Yamamay permet à l’équipe de planification de bénéficier d’assortiments plus localisés et mettre en œuvre des stratégies visant à mieux faire correspondre l'offre et la demande afin d'optimiser les revenus et maximiser les marges. "Yamamay est heureux de renforcer sa relation avec Oracle. Yamamay a sélectionné une suite de solutions pour le retail de classe mondiale pour améliorer l’excellence opérationnelle et la productivité", a déclaré Roberto Villa, directeur des systèmes d’information de Yamamay. "La suite Oracle Retail propose une large sélection de solutions qui amélioreront la capacité de Yamamay à interagir efficacement avec sa clientèle fidèle à travers le monde. Oracle nous fournit un système de planification stratégique qui offre un retour immédiat et qui pourra évoluer en fonction des besoins de notre entreprise." "Notre étude de consommation menée en 2018, The New Topography of Retail, a révélé que 72% des consommateurs européens estiment que la présence d'un personnel compétent est essentielle pour une expérience positive sur le point de vente. Une expérience de marque satisfaisante commence par une prise de décision intelligente en matière de planification d’assortiments pour une exécution parfaite en magasin", a déclaré Chris James, vice-président d’Oracle Retail pour la région EMEA. "Yamamay comprend l’importance de proposer le bon inventaire au bon client, de la planification à la transaction. Nous sommes ravis qu’ils aient choisi Oracle Retail pour aider leurs planificateurs et associés. " En raison de l’importance stratégique de l’investissement, Yamamay a appelé cette initiative de transformation "Project Retail Evolution" axée sur la planification de la gamme, la collection de produits et l’expérience de la vente au détail. La marque a commencé par la mise en œuvre d’Oracle Retail Merchandise Financial Planning afin de mieux contrôler le plan financier et de renforcer les processus et systèmes d'Open to Buy (OTB), et a poursuivi avec la mise en œuvre d’Oracle Retail Assortment Planning pour réduire le nombre de SKU (stock keeping unit, ou « unités de stockage ») par collection tout en générant de nouveaux flux de produit dans la collection. Yamamay utilisera également les informations et les données d'inventaire pour réviser la stratégie de regroupement des magasins afin d'améliorer leur assortiment et leur visibilité Utilisez notre Calculator pour déterminer le retour d'investissement en optant pour une solution de planification dans le cloud  

La marque italienne de lingerie implémente les solutions Oracle Retail à travers son réseau de vente en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique Oracle a annoncé que la marque leader italienne Yamamay,...

Le Magic Quadrant 2018 de Gartner pour le Commerce Numérique

Le choix de plateformes de commerce numérique est devenu plus complexe en raison de choix du fournisseur et de l’ampleur des offres, de la complexité des modèles d’évaluation et de l’apparition des offres de service géré. Dans leur dernier rapport, le Magic Quadrant de Gartner pour le Commerce Numérique, Gartner a évalué 18 fournisseurs de plateformes de commerce numérique pour assister les chefs d’application intégrant le commerce numérique. Gartner présente des suppositions révélatrices sur l’avenir du commerce numérique: En 2020, des moteurs de personnalisation intelligents utilisés pour reconnaître les intentions des clients permettront aux entreprises numériques d’augmenter leurs profits de jusqu’à 15%. En 2020, plus de 50% des vendeurs en ligne vont cataloguer leurs produits sur le marché ou vendre des produits tiers dans leurs sites de commerce principal. En 2020, 25% des principaux vendeurs en ligne auront déployé des fonctionnalités du «commerce qui vient vers vous» de première génération. En 2022, au moins 5% des commandes du commerce numérique seront prédites et initiées par l’IA. En 2022, 10% des organisations utilisant commerce numérique vont évoluer vers un commerce de plateforme afin de s’établir comme des entreprises numériques, et 60% entre eux utiliseront un écosystème ouvert pour favoriser la croissance. Les distributeurs d’aujourd’hui cherchent à rationaliser et simplifier leurs environnements de TI. En enlevant le fardeau de l’infrastructure, du développement personnalisé et des améliorations coûteuses, les distributeurs peuvent se concentrer exclusivement sur l’optimisation et l’innovation de leur expérience client. Voyez par vous-même comment la bonne technologie de commerce numérique et stratégie d’expérience client peuvent transformer votre entreprise de vente au détail grâce à l’innovation et l’intelligence artificielle pour augmenter vos profits en 15% jusqu’en 2020. Regardez le rapport complet pour en apprendre plus Ce graphique a été publié par Gartner, Inc. dans le cadre d’un plus grand document de recherche et devrait être évalué dans le contexte du document entier. Le document de Gartner est disponible sous la demande d’Oracle. Gartner n'avalise aucun fournisseur, produit ou service représenté dans ses publications de recherche, et ne conseille pas aux utilisateurs de technologies de sélectionner uniquement les fournisseurs ayant obtenu les meilleurs résultats ni aucune autre référence. Les publications de recherche de Gartner sont composées des opinions de l'organisme de recherche de Gartner et ne doivent pas être interprétées comme des déclarations de fait. Gartner s’exonère de toute garantie, exprimée ou insinuée, concernant cette recherche, y compris en ce qui a trait aux garanties de qualité commerciale ou d'adéquation à un usage particulier.

Le choix de plateformes de commerce numérique est devenu plus complexe en raison de choix du fournisseur et de l’ampleur des offres, de la complexité des modèles d’évaluation et de l’apparition des...

Le Groupe Dynamite déploie les Oracle Retail Planning and Optimization Cloud Services

Le distributeur de Fast Fashion canadien propulse sa croissance et augmente la productivité de l’Inventaire Oracle a annoncé que le Groupe Dynamite a déployé le Oracle Retail Merchandise Financial Planning Cloud Service afin de propulser ses équipes avec une solution de planification en Cloud intégrée et basée sur la science. Le Groupe Dynamite gère plus de 400 magasins et expériences de magasinage en ligne dans 10 pays et emploie plus de 6.000 personnes avec les marques Garage et Dynamite. En tant que distributeur de fast fashion, le Groupe Dynamite livre des marchandises créatives et nouvelles pour favoriser l’engagement des clients sur plusieurs points de contact. Le Groupe Dynamite requérait une approche de planification unifiée et globale afin d’améliorer la performance de l’inventaire, la flexibilité pour configure l’interface et la capacité d’infuser de la science des données dans la priorisation de l’assortiment, tout en fournissant des processus de planification OTB. “Nos processus actuel et solution en place requéraient un processus de planification de l’assortiment qui était coûteux en temps et encombrant. En basculant vers Oracle Retail, nous donnons du pouvoir à nos équipes avec une interface intuitive et moderne, et une solution de planification holistique qui fournit des détails au niveau des magasins et nous permet de faire des décisions commerciales plus stratégiques” a dit Julie Fillion, Directrice Senior de la Planification, du Groupe Dynamite.   “Actuellement nous avons une équipe de professionnels du renseignement des produits régionaux dédiée à analyser les données et identifier et transférer des produits vers les magasins. Avec des millions d’articles par année, nous devons être plus efficaces par rapport à la manière dont nous allons du temps pour les produits, notamment dans un marché très compétitif.” A dit, Sylvain Duval, directeur des opérations, du Groupe Dynamite.  “Nous voulons appliquer la science et l’optimisation de Oracle Retail Cloud Services afin d’augmenter l’efficacité et la productivité aujourd’hui. Le déploiement de Oracle Retail Merchandising Financial Planning Cloud Service a pris trois mois et nous avons pas dépassé le temps ni le budget et nous avons hâte de commencer la prochaine phase et implémenter le Oracle Retail Assortment Planning Cloud Service.” Le Groupe Dynamite a un partenariat durable avec Oracle Retail. En 2011, le Groupe Dynamite a lancé les marques de distributeur de vêtements fast fashion féminins Garage et Dynamite aux États-Unis supporté par les solutions Oracle Commerce. Le Oracle SOA Suite sous-tend ces applications, le Groupe Dynamite l’utilise pour uniformiser des processus de messagerie en temps réel. En 2014, le Groupe Dynamite a déployé les solutions Oracle Retail Merchandising, Stores and Financial Inventory Management pour accélérer l’expansion internationale avec un aperçu unique de l’inventaire. “Nous avons le plaisir de maintenir notre partenariat avec le Groupe Dynamite dans la prochaine étape de leur transformation informatique. Notre Oracle Retail Planning Cloud Services offre les meilleures solutions qui permettent aux distributeurs à augmenter la rentabilité et rester flexible dans un environnement de détail changeant,” a dit Ray Carlin, Vice-Président Principal et Directeur Général, de Oracle Retail. “Grâce aux coûts minorés par le déploiement en Cloud, des distributeurs comme le Groupe Dynamite peuvent avoir les retours de leurs investissements plus rapidement.”

Le distributeur de Fast Fashion canadien propulse sa croissance et augmente la productivité de l’Inventaire Oracle a annoncé que le Groupe Dynamite a déployé le Oracle Retail Merchandise Financial...

Moleskine augmente sa présence numérique mondiale avec le Oracle Customer Experience Cloud Suite

Avec un tout nouveau site web, Moleskine unifie l’expérience client en ligne mondialement Moleskine a déployé le Oracle Commerce Cloud, part du Oracle Customer Experience (CX) Cloud Suite, dans 35 pays, 10 langues and 15 monnaies locales. Le Oracle CX Cloud Suite permet à Moleskine de fournir une expérience client cohérente et aide la marque à promouvoir des campagnes en ligne intégrées autour du globe. “Nous avons démarré une transformation avec Oracle afin d’unifier et offrir la meilleure expérience client possible. Le comportement des personnes évolue très rapidement et en tant que marque distingué, l’un de nos objectifs principaux est fournir une expérience client harmonieuse et engageante. Bien sûr, nous avons évalué d’autres plateformes, mais notre décision finale a été en faveur de Oracle car nous étions aussi guidés par l’opportunité d’accéder une gamme de solutions en Cloud qui nous permettra d’optimiser notre transformation numérique dans l’expérience client,” a dit Arrigo Berni, Président du Conseil, Moleskine srl. Moleskine offre un éventail de plus de 750 produits qui sont disponibles dans plus de 90 pays à travers 23.000 points de vente: des carnets en papier aux carnets numériques de pointe, des sacs aux accessoires de voyage, des livres aux supports de dispositifs et d’autres. Avec le Oracle CX Cloud Suite, Moleskine pourra évoluer son commerce électronique d’une approche indépendante et locale vers un site unifié global. “Notre trajectoire de croissance durable s’appuie sur notre dévouement incessant pour la création de concepts, expériences et produits nouveaux et innovateurs pour nos fidèles clients. Pendant que les recettes nettes du commerce électronique continuent à croître, Moleskine a vu une opportunité pour établir des plateformes opérationnelles meilleures avec une portée et échelle globale qui nous permet d’exécuter un plan de marketing plus intégré afin de soutenir des lancements de produits,” a dit Gaia Franceschini, Directrice Numérique, Moleskine srl. Moleskine a déployé son premier site web en mai de 2017 à Hong Kong avec le Oracle Commerce Cloud. Oracle s’est associé avec Eurostep, le fournisseur numérique et de commerce électronique, qui a implémenté le site sous huit semaines et puis a vite étendu sa présence numérique dans plus de 35 pays en 10 langues avec 15 monnaies locales différentes en seulement sept mois. Avec le Oracle Commerce Cloud, Moleskine pourra mobiliser une vitrine configurable et personnalisable afin de permettre à son équipe répartie globalement de travailler avec des outils commerciaux modernes, du contenu localisé et la prise en charge des monnaies. “Dans l’actuel environnement dynamique du détail, les marques doivent pouvoir fournir des expériences harmonieuses, personnalisées et immédiates à travers tous les dispositifs et points de contact,” a dit Rondy Ng, Premier Vice-Président, Applications Development, Oracle. “Moleskine a bâti une marque incroyablement puissante et nous avons le plaisir de pouvoir aider l’équipe Moleskine profiter de ce succès afin de propulser l’innovation et la transformation des activités dans une échelle globale.”   Outre le Oracle Commerce Cloud, Moleskine mobilisera aussi le Oracle Marketing Cloud pour intégrer les parcours omnicanaux des clients. Le Oracle CX Cloud Suite a fourni à l’équipe de opérations de commerce électronique, numérique, marketing, et ventes de Moleskine une plateforme globale pour présenter des produits nouveaux, souligner l’identité de la marque et être toujours sur la même longueur d’onde que la fidèle communauté Moleskine. Regardez la vidéo: Moleskine a choisi le Oracle Commerce Cloud (3.26)      

Avec un tout nouveau site web, Moleskine unifie l’expérience client en ligne mondialement Moleskine a déployé le Oracle Commerce Cloud, part du Oracle Customer Experience (CX) Cloud Suite, dans 35...

Le groupe Chalhoub mobilise ses associés de magasin afin d’accélérer la fidélisation des clients

Au Moyen-Orient, comme partout ailleurs dans le monde actuel, les clients s’attendent à une expérience de magasinage plus personnalisée et un accès plus rapide et flexible aux articles qu’ils désirent. Le groupe Chalhoub, un important distributeur d'articles de luxe, qui gère 470 points de vente dans 14 pays, est en train d’équiper ses associés de magasin avec des informations plus précises sur les clients et l’inventaire et la capacité de se déplacer à travers le magasin pour aider les clients à trouver des articles, conclure des transactions et même acheter des articles depuis d’autres localisations. Dans une présentation récente, Kenza Rekik, chargée d’affaires en informatique du groupe Chalhoub, a partagé leur parcours. Pour atteindre leurs objectifs, le groupe Chalhoub a implémenté le Oracle Retail Xstore Point-of-Service (PDV) avec accès mobile pour les associés à son magasin emblématique Level Shoe District à Dubaï. Le groupe Chalhoub a complété l’implémentation, du lancement à la mise en service, en seulement six mois. Le Xstore aide leurs associés de magasin à fournir un service meilleur et plus convenable à travers l’environnement très grand et complexe de la vente au détail. Le Level Shoe District de Chalhoub, avec 8.900 mètres carrés, est possiblement le plus grand magasin de chaussures au monde, il est divisé en 40 boutiques de créateurs et quatre espaces multimarques: féminin, masculin, contemporain et tendance. Il y a un salon VIP, des restaurants gastronomiques, un cordonnier, et des stylistes de chaussure individuels. L’ambition de satisfaire la demande des clients d’aujourd’hui “Cinquante pour cent de nos visiteurs,” a dit Rekik, “souhaitent acheter en ligne et récupérer l’article dans le magasin, et 51% dissent qu’ils souhaitent avoir la même expérience en ligne et hors ligne. Les clients d’aujourd’hui s’attendent à de la commodité et de la cohérence d’un canal à l’autre, et à avoir des interactions en temps réel et personnalisées, dans la mesure où ils deviennent de plus en plus à l’aise en partageant des données personnelles pour recevoir des offres personnalisées.” Dans ce scénario, le groupe Chalhoub avait identifié que sa configuration de PDV et son passage en caisse échouait sur plusieurs aspects. D’abord, les terminaux de PDV fixes exigeaient que les clients attendent dans une file pour payer. L’attente était aggravée par la lente navigation du système et l’impressions des factures. Puis, les cartes de crédit des clients devaient être saisies manuellement. En outre, plusieurs achats étaient traités comme des transactions d’argent où les données du client n’étaient pas captées. Enfin, les responsables du personnel et associés de magasin manquaient des informations pour mieux aborder et assister les clients, à cause d’un manqué de données sur les clients et les articles au magasin. Un temps de transformation Au début de l’année dernière, la direction du groupe Chalhoub a décidé de choisir et implémenter un nouveau système de PDV. Le champ des possibles candidats a d’abord été réduit à trois concurrents, qui étaient évalués sur l’expérience de l’utilisateur, les caractéristiques, l’adaptabilité, la présence régionale, les références des clients, le coût de l’implémentation, le coût des licences, et la complexité de l’intégration. “Nous avons choisi le Oracle Retail Xstore,” a dit Rekik, “basés sur trois critères: il a les meilleures fonctionnalités son utilisation est facile et intuitive, et il est flexible, adaptable, et facile à déployer.” Notamment, dit Rekik, les choses que le groupe Chalhoub trouve les plus positives sur le Xstore incluaient: L’interface utilisateur intuitive rend les taches des associés de magasin plus faciles et rapides. Aussi réduit-elle la période de formation des nouveaux associés de magasin; Il fournit un accès rapide et facile aux informations pertinentes des clients aux associés de magasin, comme l’historique d’achats et commentaires, afin qu’ils améliorer leur assistance et service; Il se connecte avec n’importe quel système de gestion de commandes/CRM/carte cadeau, afin de réduire le besoin d’alterner les systèmes, ce qui assure que les associés de magasin puisse faire plus pour les clients; La mobilité et les paiements avec la carte intégrée de Xstore simplifient, accélèrent, et améliorent le processus de transaction 6 mois du lancement à la mise en service Travaillant avec l’intégrateur de systèmes Logic Information System, Rekik et son équipe ont déployé le Oracle Retail Xstore à Level Shoes sous six mois comme un projet pilote. Le déploiement initial, qui est d’ailleurs la première implémentation du Oracle Retail Xstore au Moyen-Orient, inclut 37 terminaux stationnaires et 30 iPhones. Lors de l’implémentation complète plus tard cette année, on ajoutera encore 30 iPhones. L’implémentation est tout à fait une histoire de succès, dit Rekik, “Il s’agit d’une avancée significative par rapport à la façon dont on faisait les choses dans notre magasin,” elle dit, “et les clients sont contents. Nos visiteurs adorent le fait que les factures sont envoyées par e-mail. Ils sont ravis et intrigués par les transactions et paiements mobiles, et ils apprécient le passage en caisse plus rapide et aisé.” En savoir plus sur le groupe Chalhoub:  

Au Moyen-Orient, comme partout ailleurs dans le monde actuel, les clients s’attendent à une expérience de magasinage plus personnalisée et un accès plus rapide et flexible aux articles qu’ils...

ÏDKIDS COMMUNITY choisit Oracle Retail Cloud pour optimiser la rentabilité de ses stocks

Le service intuitif de planification dans le Cloud permet au groupe français d’enseignes pour enfants (Okaïdi, Jacadi, Oxybul…) de mieux comprendre le comportement et les préférences des consommateurs vis-à-vis des marques et de l’emplacement des magasins. Oracle annonce que ÏDKIDS COMMUNITY a choisi Oracle Retail Planning and Optimization Cloud Services pour mieux comprendre ses clients et leurs comportements. ÏDKIDS COMMUNITY se spécialise dans les vêtements et jouets pour enfants et exploite des marques telles que Okaidi, Jacadi, Obaibi et Oxybul par le biais d'un réseau de plus de 1300 magasins présents dans 53 pays. La mise en œuvre des services Oracle Retail Merchandise Financial Planning Cloud Services et Oracle Retail Assortment Planning Cloud Services permettra à ÏDKIDS COMMUNITY d’améliorer l'achat et la planification de ses stocks grâce à une meilleure compréhension du comportement client. Elle favorisera également un retour sur investissement technologique rapide en accélérant sa transformation numérique par le biais d'une infrastructure Cloud. Cognira, membre Gold d'Oracle PartnerNetwork (OPN), guidera le détaillant tout au long de son processus de mise en œuvre et de migration vers le cloud. « Le comportement des consommateurs est en train de changer et nous savons que le fait d'avoir des outils qui offrent une perspective précise sur la façon dont les clients s'engagent avec nos marques nous permettra de prendre les bonnes décisions commerciales. Nous avons effectué une recherche pour trouver la solution retail à même d’offrir une analyse approfondie des ventes et des stocks afin d'augmenter la rentabilité de notre portefeuille et minimiser les rabais inutiles », déclare Rodolphe Even, Chief Information Officer, ÏDKIDS COMMUNITY. « Après étude approfondie de différentes propositions et solutions, nous avons choisi Oracle Retail Planning and Optimization Cloud Services pour leur richesse fonctionnelle et leur capacité à évoluer avec notre activité. » « Nos équipes commerciales étaient limitées par les outils disponibles pour planifier correctement les différents inventaires. Grâce à une approche modulaire et configurée, les équipes finances et planification peuvent rationaliser leur fonctionnement via un seul processus de planification holistique qui optimise l'efficacité et la précision, ce qui permet d’opérer des investissements de marchandises plus stratégiques et d’éliminer les stocks résiduels », explique Delphine Brabant, Responsable de domaine informatique Achats/Produit, ÏDKIDS COMMUNITY. « Nos équipes d'achat et de gestion des produits ont trouvé les solutions Oracle Retail intuitives et faciles à utiliser. » « Nous sommes ravis de nous associer à ÏDKIDS COMMUNITY dans le cadre de cette initiative visant à développer leur activité omnicanal, multi-format », déclare Franck Westrelin, regional sales manager d'Oracle Retail. « Avec les services Oracle Retail Cloud au cœur du projet de transformation numérique de ÏDKIDS COMMUNITY, les équipes informatiques peuvent s'attendre à un investissement qui continuera d'offrir les meilleures pratiques du marché au fur et à mesure que les marques continueront de croître. » « Cognira a aidé une grande variété de commerçants à tirer profit de façon mesurable de la planification de la vente au détail, de la supply chain et des investissements dans les logiciels d'analyse et nous sommes impatients de mettre cette expertise au service de ÏDKIDS COMMUNITY », déclare pour sa part Hatem Sellami, fondateur et Chief Executive Officer de Cognira. Cognira a livré avec succès la première implémentation d'Oracle Retail au niveau mondial chez Groupe Dynamite en moins de 3 mois. À propos d'Oracle Retail : Oracle fournit aux détaillants une suite complète, ouverte et intégrée d'applications d'entreprise, de services cloud et de matériel informatique qui sont conçus pour travailler ensemble et renforcer le commerce. Les leaders de la mode, de l'épicerie et les détaillants spécialisés utilisent les solutions Oracle pour anticiper les changements du marché, simplifier les opérations et inspirer des interactions authentiques entre les marques. Pour de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l'adresse www.oracle.com/retail. A propos d’Oracle Oracle Cloud propose des suites complètes d’applications SaaS pour l’ERP, le HCM et le CX, ainsi que les meilleurs services de plateforme (PaaS) en matière de base de données et une offre complète de services d’infrastructure (IaaS) s’appuyant sur des datacenters répartis en Amériques, en Europe et en Asie. Pour en savoir plus sur Oracle (NYSE:ORCL), visitez notre site oracle.com. Oracle et Java sont des marques déposées d’Oracle Corporation et/ou de ses filiales. Les autres noms cités peuvent être des marques appartenant à leurs propriétaires respectifs. Contacts presse : Bastien ROUSSEAU              Rivély MONAMPASSI / Paul GRAND Oracle France                        Burson-Marsteller i&e Tél : 01 46 85 62 67               Tél : 01 56 03 12 13 / 14 63 bastien.rousseau@oracle.com           team.oracle@bm.com  

Le service intuitif de planification dans le Cloud permet au groupe français d’enseignes pour enfants (Okaïdi, Jacadi, Oxybul…) de mieux comprendre le comportement et les préférences des consommateurs...