X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

Votre équipe est-elle entrée dans l’ère du testing ?

Si le testing des sites web commence à rentrer progressivement dans les habitudes de travail des professionnels du marketing en France, cette pratique est plus aboutie dans la plupart des pays anglo-saxons. Marqueur de décalage à la fois culturel et technologique, cette distinction peut aussi s’expliquer par une différence d’état d’esprit et de connaissance où l’intuition joue un rôle important. Le testing étant un levier très puissant pour optimiser son site et développer son chiffre d’affaires, c’est une pratique qui infuse tout de même de plus en plus chez nous et qui tente de rattraper son retard.

Des moyens et des attentes différents

Aux États-Unis ou en Angleterre, la plupart des grandes marques disposent d’équipes entières dédiées à cette activité (avec des équipes pouvant aller jusqu’à 40 personnes aux États-Unis). En France, moins de 5% des enseignes ont une personne qui y est dédiée. Toutefois, depuis deux ans, la situation évolue considérablement et les enseignes comprennent de plus en plus l’intérêt de l’optimisation via le testing pour fournir une expérience pertinente aux internautes.

Le marketing, porteur de projets de testing

Lorsqu’on parle de testing, l’initiative vient le plus souvent du marketing. Et cette première démarche est faite en interne. Il s’agit de confirmer une idée, de vérifier des données ou d’optimiser un site. Toutefois, si l’usage d’un éditeur visuel qui ne nécessite aucune capacité de codage est très utilisé, comme sur des bannières ou des calls to action, ces tests, s’ils ne sont pas inscrits dans une réelle stratégie, montrent vite leurs limites.

C’est le moment de professionnaliser son approche.

Pour assurer le succès de son activité de testing, la mise en place d’une roadmap de tests est essentielle. Pour la développer, les marques choisissent alors de s’appuyer sur des sociétés externes, leur permettant de bénéficier d’un transfert de compétences des consultants, des analystes et des développeurs.

Nouvelles perspectives et nouveaux métiers

Les entreprises les plus agiles sont celles capables de s’adapter à l’évolution des besoins selon les tendances portées par les nouvelles technologies. C’était le cas il y a dix ans avec les community managers, lors de l’explosion des réseaux sociaux. C’est le cas aujourd’hui avec la professionnalisation du testing en tant qu’outil décisionnel pour un service marketing.

Cette logique ouvre la voie à la création de nouveaux postes au sein des équipes digitales. On recrute des spécialistes ou des managers en optimisation et ces nouvelles fonctions assurent la bonne gestion et la mise en œuvre de la stratégie d’optimisation. Essentiel pour répondre à différents objectifs, que ce soit d’augmenter le taux de conversion, d’améliorer l’engagement client ou de générer du trafic sur le point de vente.

Tester et optimiser son site web n’est plus une simple lubie d’un manager trop zélé. C’est devenu une activité essentielle pour garantir la pérennité d’une marque et d’un site web à travers sa communication numérique.

Les choses sont d’ailleurs en train de changer, puisqu’on estime que d’ici deux ans, deux tiers des grandes enseignes françaises seront dotées d’équipes dédiées au testing. Une bonne nouvelle pour les internautes qui vont pouvoir naviguer sur des sites web bien plus qualitatifs.

 

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.