X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

E-commerce : le testing pour réduire les risques lors de la refonte de votre site web

Les raisons pour refondre un site web sont nombreuses : changement de charte graphique, nouveaux produits ou services, nouvelle approche client ou modernisation globale. Toutefois, après avoir passé du temps et investi des efforts et de l’argent dans l’amélioration d’un site existant, une refonte génère toujours de nombreuses interrogations : sera-t-il vraiment plus efficace que l’ancienne version ? Est-ce que l’expérience utilisateur sera réellement améliorée ? Dans quelle condition ?

Pour limiter la zone de risque et d’inconfort liée à la refonte d’un site de e-commerce, il faut alors penser à trois choses : tester avant, tester pendant et tester après !

Avant : toujours tester un site avant toute évolution

Il est indispensable de tester la version actuelle du site si vous souhaitez le faire évoluer, même si l’évolution est mineure.

De plus en plus d’entreprises mènent en continu des campagnes de tests A/B différenciés et à variables multiples pour évaluer l’impact de nouveaux contenus et de nouvelles stratégies commerciales. Alors, pourquoi attendre que le développement d’un nouveau site web soit finalisé pour évaluer la réaction des internautes à la nouvelle expérience ?

Prenons l’exemple concret et critique du tunnel de conversion : refondre votre site sans avoir testé votre tunnel actuel est extrêmement dangereux et risqué. Non seulement vous basez votre refonte sur des intuitions, et non des faits statistiquement fiables et éprouvés, mais en plus, votre nouveau tunnel pourrait être bien moins efficace que le précédent. Et dans ce cas, vos marges de manœuvre seront proches de zéro si vos internautes sont insatisfaits.

Pendant : tester pour confirmer la direction prise

Même en cours de refonte, il est important de continuer à tester votre site. Il est, en effet, possible de tester des éléments du nouveau contenu, processus et parcours client sur le site existant. C’est un facteur clé de réussite de base qui fera de votre projet de refonte, un projet réussi.

Petit exemple : un opérateur de télévision anglo-saxon s’est lancé dans un projet de 6 mois avec une agence pour la refonte de l’image de marque de son catalogue. Grâce à des tests, ils ont pu déceler que les changements apportés généraient un niveau d’engagement moins élevé que la version antérieure du site.

En testant la nouvelle image de marque du catalogue avant sa mise en place finale, l’entreprise a pu faire marche arrière avant le lancement et a ainsi évité une mauvaise publicité et des retours clients négatifs.

Après : continuer à tester le nouveau site en ligne

Une fois que votre nouveau site est disponible et accessible, c’est le moment d’achever votre dernière phase de test. En effet, certains aspects du nouveau design ne peuvent être testés sur l’ancien site. Il faut donc être prêt à tester la nouvelle version dès que possible. Cela permettra d’identifier les problèmes plus rapidement et de mettre en place des mesures correctives de manière proactive, plutôt que de devoir les corriger dans la précipitation.

Tester un site web ne doit pas être qu’une mesure ponctuelle. C’est un processus d’amélioration continue qui doit intégrer toutes les composantes techniques, design et marketing pour garantir son succès. Plus vous testerez votre site web, plus vous serez en mesure de l’améliorer et, le cas échéant, d’en réussir la refonte.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.