X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

Sécurité de vos données : votre maillon le plus faible

La sécurité des données est perçue comme une corvée : compliquée, elle est un frein à la créativité… et puis de toute façon, c’est l’affaire des services informatiques ! Cette litanie vous est familière ? La vérité, c’est que la sécurité des données façonne le moindre aspect de la révolution technologique qui bouleverse actuellement le marketing. Les responsables marketing ont non seulement besoin de prendre leurs responsabilités, mais ils doivent également prendre les choses en main.

Une fois que l’on a compris que la sécurité des données est essentielle à la valeur d’une marque, son côté rébarbatif fond comme neige au soleil.

Une violation de données représente en moyenne plus de 3,8 millions de dollars de pertes – entre la réputation qui est ternie, la perte de clientèle et la baisse des conversions clients, pour citer les plus gros dégâts subis. L’entrée en vigueur du RGPD a encore fait monter le curseur, avec une amende potentielle de 20 millions d’euros.

La sécurité de vos données est intimement liée à la valeur de votre marque. Il suffit d’une seule violation de données pour que les mois de travail passés à construire votre réputation soient aussitôt anéantis, et pour de bon. Alors oui, c’est une corvée. Oui, c’est un frein à la créativité. Mais non, ce n’est pas l’affaire du service informatique. C’est aussi l’affaire des responsables marketing et de leurs fournisseurs. Le moment est venu de prendre vos responsabilités – et les choses en main.

Avant même de parler de violation de données, rappelons que la sécurité des données englobe la qualité des données, et que de mauvaises données freineront davantage la créativité d’un responsable marketing que n’importe quelle réglementation. Voilà une raison de plus pour affirmer que la sécurité des données ne concerne pas que les informaticiens : le service marketing a aussi son rôle à jouer.

Le Cloud : gentil ou méchant ?

Avec le Cloud, tous les regards convergent vers la sécurité des données. Certaines applications essentielles, telles que le CRM et l’analyse de données, sont actuellement réalisées depuis des centres de données internes. Oracle prévoit que, d’ici à 2025, 80 % de ces applications seront hébergées dans le Cloud – cependant, 91 % des entreprises sont préoccupées par la sécurité liée à cette transition. Elles se disent que le passage au Cloud est inévitable, mais l’augmentation du risque l’est tout autant.

Ces deux constats sont clairement incompatibles – alors, le Cloud : gentil ou méchant ?

Ni l’un ni l’autre car la technologie Cloud est semblable à n’importe quel autre outil : ce qui compte, c’est l’usage que l’on en fait.

Le Cloud peut aider le marketing à être plus efficace et plus créatif. Mais au final, toute solution Cloud dépend de la qualité des données, ainsi que de la compréhension et de l’engagement des utilisateurs vis-à-vis de ces données. Et du fait que celles-ci doivent être sécurisées et utilisées dans le respect des lois et de l’éthique.

Alors ne vous trompez pas de combat. Le marketing doit prendre les choses en main car la sécurité des données et le marketing moderne, c’est la même chose.

Consultez les chiffres dans notre récent rapport sur la sécurité des données.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.