X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

Quel est l’avenir du leadership financier ?

Deirdre Houchen
Senior Marketing Director, ERP/EPM, Oracle

À l’ère du numérique, à quoi ressemble l’avenir du leadership financier ?

Aujourd'hui, les CFO sont sur un pied d’alerte : ils doivent réinventer leur rôle pour répondre directement au bouleversement du numérique, aux volumes de données qui augmentent sans cesse, à la surveillance plus étroite des parties prenantes et aux changements de la réglementation en vigueur. Les CFO doivent mettre ce moment à profit pour façonner l'avenir des services financiers et y définir le rôle des technologies.

Il est déjà admis que l’automatisation, rendue possible par le Cloud et l’apprentissage automatique en particulier, éliminera de nombreuses tâches routinières auxquelles les équipes de la finance consacrent actuellement un temps précieux. Les rapprochements bancaires, souvent effectués sur des tableurs, peuvent d’ores et déjà être effectués automatiquement dans le Cloud. Dans un futur proche, l’automatisation intelligente des processus devrait permettre d’automatiser l’intégralité du bouclage financier, un processus qui deviendra systématique pour que les équipes interviennent uniquement dans la gestion des exceptions. 

Alors, les métiers de la comptabilité sont-ils voués à disparaître ?

Lors de nos travaux avec des organismes professionnels tels que le CIMA (Chartered Institute of Management Accountants), nous avons découvert que même si certaines tâches seront en effet supprimées, les professionnels de la finance dotés des bonnes compétences seront plus sollicités que jamais.

Devenez le gourou des données

« Dans la finance, toute la partie liée à l’historique et aux transactions ne fait référence qu’à des opérations de base, elle ne constitue en aucun cas un avantage concurrentiel », a déclaré Nick Jackson, le vice-président du CIMA, lors d'un récent webcast. « Les CFO devraient consacrer une partie de leurs investissements aux données en temps réel, et l’autre aux analyses en temps réel. »

Jackson a insisté sur la valeur des données en temps réel à titre de ressource stratégique, ressource que les professionnels de la finance peuvent comprendre et analyser pour obtenir les réponses aux questions cruciales que se pose l’entreprise.

« Les données prises indépendamment ne peuvent pas résoudre nos problèmes, même si nous parvenons à mettre en œuvre une automatisation et un nettoyage des données excellents. Le service financier occupe une position optimale pour devenir l’interface humaine nécessaire au bon fonctionnement de ce processus. »

 

De par leur formation en chiffres et formules mathématiques, les professionnels de la finance sont en effet les mieux placés pour interpréter les données, émettre des recommandations et guider l’entreprise vers sa prochaine stratégie décisive. Bien loin de leur faire risquer le licenciement, la croissance explosive des données place ainsi les experts financiers et leurs compétences analytiques au premier plan.

 

« Il y aura toujours une autre question à poser », affirme Jackson. « Les services financiers jouent ainsi le rôle de partenaire commercial, pour interpréter les analyses à partir des chiffres du rapport et les relier à ce qui se passe effectivement dans le secteur de l'entreprise concerné. »

Il ajoute : « Je suis convaincu que les leaders financiers deviendront les acteurs du changement de l’entreprise : si les bons outils et les bons collaborateurs sont déjà en place, tout changement productif dépendra désormais de la bonne gestion des données extraites des opérations de l’entreprise. »

 

Quel est le rôle du Cloud dans tout cela ?

Le Cloud est indispensable à une gestion efficace des données en temps réel. En exploitant un modèle de données partagé dans tous les systèmes Cloud (finance, RH, chaîne logistique et expérience client), les entreprises obtiennent une source unifiée d’informations avérées dans l’ensemble de l’entreprise, pour établir une vision fiable de chaque client. Ensuite, un Cloud connecté diffuse l’innovation à tous les niveaux de l’activité de manière systématique, grâce aux nouvelles fonctionnalités et aux bonnes pratiques régulièrement déployées par le fournisseur Cloud.

 

Cette innovation continue est l’un des avantages essentiels du Cloud. Lors d'une récente étude réalisée par Oracle, une écrasante majorité des participants (85 %) ont cité comme principal avantage de la finance dans le Cloud : « Être toujours au fait des technologies ». Il est bien plus simple de mettre à profit les nouvelles technologies (comme l’apprentissage automatique) pour automatiser et ajuster des processus à fort coefficient de main d'œuvre et de créer de nouveaux services si l’on bénéficie d’un accès immédiat à ces fonctionnalités au fur et à mesure de leur évolution.

 

Équipes, processus et technologies

Cependant, à l’instar de tout type de transformation, la technologie ne fait pas tout. Lorsque vous envisagez l’avenir de vos services financiers, vous devez le faire de pair avec sa stratégie commerciale. Étudiez d’abord les objectifs de l’entreprise, identifiez la voie qu'elle souhaite prendre et les compétences dont votre équipe financière devra disposer pour accompagner ce parcours. Ensuite, définissez les outils, technologies et processus qui permettront de donner les bonnes réponses à la finance, tout en automatisant le maximum de tâches routinières pour libérer du temps que vos équipes pourront consacrer à ce qui compte vraiment.

 

Découvrez à quel point il est facile de planifier les ressources d’une entreprise et de réduire les coûts grâce à Oracle Cloud. Calculez votre ROI

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.