X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

Qu’est-ce que la dynamique d’innovation et d’automatisation ?

Richard Smith
Senior Vice President, UKII, ECEMEA & South Clusters for Technology

Innovation et automatisation. Ces deux mots sont en train de transformer tous les secteurs de l’économie mondiale, déterminant les gagnants et les perdants du marché numérique actuel. Les principaux acteurs économiques savent que ces deux concepts sont inextricablement liés. L’automatisation libère des ressources, permettant aux employés de se concentrer sur l’innovation. Quant à l’innovation, comme le montrent bon nombre d’études, elle a pour but d’améliorer les processus et d’adopter de nouvelles méthodes de travail, qui peuvent ensuite être automatisées pour permettre à l’entreprise d’être plus réactive. 

Depuis les améliorations graduelles jusqu’au changement transformationnel, l’efficacité conjuguée de l’innovation et de l’automatisation est le nouveau levier de réussite des entreprises. Et les systèmes autonomes actuels rassemblent ces deux éléments dans leur forme la plus aboutie. En associant la puissance des systèmes de mise à jour automatique et d’auto-optimisation à l’intelligence artificielle et au machine learning, ils permettent aux entreprises d’automatiser et d’améliorer constamment leur façon de travailler. 

Un système auto-géré

Le célèbre loueur de voitures Hertz a été l’un des premiers à adopter Oracle Autonomous Database pour faire face à l'augmentation de ses volumes de données et améliorer l’expérience de ses clients. Auparavant, il fallait à Hertz plusieurs semaines pour approuver, installer et configurer une nouvelle base de données. Cela ralentissait son processus de collecte de données et avait un impact sur les temps d’attente de ses clients. 

Nous avons tous vécu ce genre de situation : vous atterrissez à l’aéroport, passez le contrôle des passeports en un clin d’œil et vous précipitez au comptoir de location de voitures... où vous attendez des heures de récupérer votre véhicule. Pour Benjamin Arnulf, directeur de la veille stratégique et de l’analyse chez Hertz, Oracle Autonomous Database a été « une énorme révolution ». L’entreprise peut désormais mettre en place et analyser de vastes volumes de données en quelques minutes. Comme le précise Benjamin Arnulf, la fonction la plus impressionnante de la base de données est sa capacité à traiter des données de tous types et de toutes tailles pour améliorer les performances, et le tout sans aucune intervention humaine de son équipe ! 

Si un lien plus fort entre innovation et automatisation aide les entreprises à améliorer l'expérience client, il permet également aux scientifiques d’ouvrir une porte vers de nouvelles dimensions. Ou, dans le cas du CERN, vers de nouvelles galaxies ! .

Un impact universel

À la différence d’un service d’entreprise comptant quelques dizaines d’employés, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire dispose d’une équipe de plusieurs milliers de scientifiques qui mènent les recherches les plus ambitieuses au monde en matière de physique des particules. Leur objectif ? Utiliser le plus grand accélérateur de particules au monde, le collisionneur de hadrons, pour retracer l’origine de notre univers et mieux comprendre le cosmos. 
Selon Eric Grancher, responsable du groupe des services de bases de données du CERN, « Nous disposons du matériel et des infrastructures parmi les plus sophistiqués au monde. Tout au long de l’année, plusieurs systèmes enregistrent 150 000 points de données individuels par seconde. La fiabilité de ces données (et la vitesse à laquelle nous en tirons des informations) est cruciale pour la recherche scientifique actuelle ».
En résumé, le CERN travaille avec un volume de données sans précédent, littéralement généré à la vitesse de la lumière. Utiliser Oracle Autonomous Database élimine de nombreuses tâches manuelles liées à la configuration, au réglage, à la correction et à la sécurisation des données. Tout cela s’effectue automatiquement et en temps réel, diminuant le risque d'erreur humaine tout en permettant aux ingénieurs et aux chercheurs du CERN de se focaliser sur les résultats.

Renforcer le rôle des analystes

Ces exemples pourraient donner à penser que les systèmes autonomes représentent une énième nouvelle technologie qui remplacera les hommes par des machines dans le monde du travail. Mais ce n’est pas le cas. 

La base de données autonome a pour but de transformer la façon dont les entreprises gèrent leurs données. Grâce à elle, les analystes peuvent se soulager des tâches répétitives (requêtes, rapprochements, contrôles de version) et mobiliser toute leur expertise pour servir l’entreprise différemment.  C’est comme si un collègue très intelligent et consciencieux venait seconder votre équipe dans son travail... un collègue capable d’effectuer des milliards de calculs complexes à la fois ! C’est la raison pour laquelle Oracle Autonomous Database est aussi utile à une entreprise de location de voitures qu’à un organisme de recherche scientifique. Dans les deux cas, elle gère les tâches fastidieuses pour que l’ensemble de l’entreprise puisse innover et réussir.

Elle change également la donne dans le domaine de la santé. Quality Metrics Partners (QMP) est un prestataire américain de soins médicaux spécialisé dans la gestion des services auxiliaires. La vitesse avec laquelle QMP est capable de traiter et de transmettre les données des patients aux organismes de santé influe directement sur le niveau des soins que les patients reçoivent. Comme l’explique Michale Morales, le PDG de QMP, « Les patients ne veulent pas avoir à attendre une semaine ou deux pour connaître les résultats de leurs analyses de sang ou obtenir des informations sur leur facture ». 

Avec Oracle Autonomous Database, QMP s’est dotée d’une plateforme intelligente et autogérée qui lui permet de transmettre plus rapidement les résultats des patients à leurs prestataires de soins médicaux. Pour leur part, les administrateurs de QMP peuvent assumer d’autres missions car ils ne doivent plus passer leur temps à gérer des tâches subalternes. Aujourd’hui, QMP étudie de nouvelles pistes pour utiliser l’analyse, l’intelligence artificielle, la blockchain et d’autres technologies émergentes pour améliorer les soins aux patients.

Pour innover, vous n’avez pas besoin de recréer le Big Bang ou de tenter d’atteindre la vitesse de la lumière. Ici même, sur Terre, vous avez le pouvoir d’améliorer la quasi-totalité de vos processus métier. Jusqu’ici, le principal défi était de chercher continuellement de meilleures façons de travailler tout en répondant aux besoins d’un marché en rapide mutation, ce qui rendait difficile la gestion simultanée de l’innovation et de l’automatisation. 

Les systèmes autonomes rétablissent l’équilibre entre ces forces, permettant aux entreprises d’accélérer considérablement leurs processus tout en étant plus ambitieuses dans leurs stratégies de différenciation. Grâce à eux, nous sommes moins attentistes et plus prospectifs, et ils ont également modifié le rôle des analystes de tous les secteurs de l’entreprise. Loin d’annoncer la fin de la pensée humaine dans le monde des affaires, les systèmes autonomes offrent enfin à l'homme la sérénité dont il a besoin pour innover avec la rapidité qui s’impose à l’ère du numérique.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.