X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

Optimiser sa content factory

Suite aux mouvements algorithmiques de Google et aux besoins de plus en plus précis des internautes, les éditeurs de sites web ont été dans l’obligation de créer des contenus à forte valeur ajoutée. Comme l’indique le célèbre adage « Le contenu est roi », et, il est devenu l’ingrédient numéro 1 pour améliorer son ROI. A ce titre, optimiser sa Content Factory est un facteur clé de succès pour générer en masse un contenu de qualité.

Pour rappel, la Content Factory constitue une véritable force de frappe en générant un contenu précis (articles, dossiers, actualités, images, vidéos, infographies, etc) et délimité en amont. La Content Factory peut être interne à l’entreprise ou réalisée chez un prestataire, tout dépend du volume, du budget et de la vision (à court terme ou à long terme).

L’objectif est de répondre aux questions de son audience (clients et prospects) tout en améliorant son taux de conversion. Dans le même temps, cette stratégie de contenu permet d’optimiser avec soin son référencement naturel (SEO). D’article en tribune, le site devient un réel média et doit compter sur une Content Factory de qualité pour rentabiliser cette production massive de contenu.

Savoir cadrer sa Content Factory afin que les rédacteurs n’aient plus qu’à…écrire

Buyers Personas et ligne éditoriale

Dans un premier temps, le gestionnaire d’un site web doit clairement établir le portrait-robot de ces Buyers Personas. En effet, il est essentiel de connaitre sa cible afin de délimiter les sujets traités, le ton utilisé et les méthodes de monétisation.

Ces éléments permettent automatiquement de définir avec précision la ligne éditoriale dudit site web. Celui-ci peut alors être uniquement informatif, avoir vocation à amuser (infotainment), être caustique/critique ou encore pointu.

Planification et choix des supports

Grâce aux 2 étapes précédentes, l’un des objectifs de la Content Factory sera d’élaborer un calendrier précis des publications, et ce, sur une période d’au moins 30 jours. Bien entendu, il faut se tenir à ce calendrier et éventuellement l’ajuster selon l’actualité comme les sujets chauds du moment.

Notons que ce calendrier doit notamment contenir les dates de rédaction, les dates de correction/relecture, les dates de publication et le nom des rédacteurs. Cette industrialisation du contenu demande une réelle gestion cadrée et très précise.

Dans le même temps, chaque sujet devra être lié à un support. Autrement dit, tel article sera-t-il publié sur la partie blog, dans la catégorie 1 ou 2, sur tel réseau social ou via une newsletter.

Marronnier complet et réservoir d’articles

Au-delà de cet aspect organisationnel, la Content Factory doit obligatoirement prendre en compte des articles de plus faible importance, planifiés dans le temps en respectant le programme événementiel déterminé par un marronnier de publications.

Ces articles permettent de meubler les périodes creuses ou les événements récurrents (soldes, rentrée, vacances, fêtes de fin d’année, etc…). Cela permet de disposer d’une réserve d’articles qui sert de véritable carburant à son audience et son ROI.

Gagner du temps avec du Lead Content

Ces contenus générés doivent être évalués afin de s’assurer de leur rentabilité. Par exemple, l’article A a généré tant de clics et tant de leads. A ce titre, l’optimisation du reach, à savoir le point de contact avec l’audience, doit être réalisé avec le Traffic Manager.

Cet homme-clé dispose de la capacité à évaluer l’importance et l’élasticité des différentes sources de trafic. Cette proche collaboration permet de mieux délimiter les sujets, les supports et la forme (image, article, tribune, etc), et ce, en quantité. Dans le même temps, la Content Factory devra travailler de pair avec les équipes commerciales pour encore mieux définir les Buyers Personas (optimisation qualitative). Plus la connaissance de sa cible est fine et plus les contenus devront s’ajuster pour améliorer le ROI.

Utiliser les bons outils pour diffuser le contenu

En matière de marketing de contenu, une autre étape essentielle est de savoir diffuser les éléments créés. En effet, ce dernier maillon est sans doute le plus important pour atteindre son audience et obtenir des clics et des leads. Blog, site institutionnel, réseaux sociaux, Newsfeed ou encore application, les supports ne manquent pas. Toutefois, il est vital de disposer d’outils de qualité, comme ceux d’Oracle, pour « envoyer » tel contenu à tel heure sur tel support.

Si cet article vous intéresse et que la maitrise d’un sujet-clé comme celui du Content Factory pourrait vous aider à booster votre ROI, n’hésitez pas à télécharger ce livre blanc. Il vous permettra d’en savoir plus sur les astuces et les bienfaits d’un marketing de contenu parfaitement maîtrisé.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.