X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

My Money Bank : le choix du Cloud Computing au service de la conquête commerciale et de la performance financière

Wallet

My Money Bank (MMB) est le fruit du rachat de General Electric Money Bank par le fond Cerberus Capital Management L.P. en 2017. Elle rassemble les activités de la SOVAC, fondée par André Citroën en 1919, du Crédit de l’Est, de la Banque Royal Saint-Georges, de Sorefi et de Réunibail, rachetées progressivement par General Electric entre 1995 et 2013. Les activités de MMB s’articulent aujourd’hui autour du financement automobile et de l’épargne pour les particuliers et les professionnels ; du crédit à la consommation et du regroupement de crédit pour les particuliers. Présent en France métropolitaine et en Outre-Mer, le Siège Social de MMB de La Défense a des airs de startup et n’a rien à envier aux Fintechs de l'immeuble.

Sous l'impulsion de Cerberus, MMB renforce sa gamme de produits et son modèle de distribution pour les produits de consommation à forte croissance. Avec un chiffre d'affaires en hausse de 13 % en 2018, première année complète sous la tutelle de Cerberus, et une croissance de 30 % sur son marché principal de la consolidation de dettes en 2019, la société peut aujourd’hui approuver des prêts en moins de 10 jours, contre 55 jours il y a un an seulement, et des demandes d'assurance de prêt en ligne presque instantanément, contre un mois auparavant. Cerberus a une exigence stricte selon laquelle toute entreprise dans laquelle il investit doit générer un rendement minimum des capitaux propres de 15 %.

MMB est une des banques françaises à avoir adopté de façon dynamique la technologie Cloud. Plusieurs raisons à cette orientation stratégique : remplacer des systèmes vieillissants par un système harmonisé entre la métropole et les filiales d’outre-mer ; être plus réactive et agile en bénéficiant d’une innovation continue moins coûteuse ; positionner MMB comme une cible d'acquisition facile à intégrer en choisissant un outil de référence ; bénéficier de la facilité de déploiement du Cloud et d’une réduction importante des coûts informatiques.

Phone work

C’est ainsi que MMB a choisi Oracle ERP Cloud fin 2016. En 10 mois, MMB avait mis en service plusieurs modules : la comptabilité générale, la comptabilité fournisseurs et les achats. Début 2018, c’était Planning & Budgeting Cloud Service qui était mis en œuvre.

Globalement le coût des systèmes financiers a été réduits de 40%. Grâce à Oracle ERP Cloud, MMB clôture aujourd’hui ses comptes mensuellement en 5 jours, qu’il s’agisse des états comptables consolidés ou des reporting par métier. L’ERP Cloud permet également de générer des rapports automatisés pour les personnes qui n'ont pas un accès au système, ce qui limite le nombre de licences nécessaires. L’ERP Cloud a aussi permis de réduire le coût de la maintenance applicative, d’améliorer la productivité des équipes financières grâce à l’automatisation des processus et l’amélioration de l’interface utilisateur et d’améliorer la capacité d’analyse et de reporting des données financières.

MMB est un exemple de transformation de la fonction finance, au bénéfice de l’ensemble de l’organisation. Les raisons qui ont prévalues à ce choix pourraient être invoquées au sein de n’importe quelle autre institution financière. Les choix de MMB préfigurent ce qui sera bientôt une norme au sein des services financiers pour ne plus rien avoir à envier aux plus agiles et innovantes Fintechs de la place de Paris.

Voir ou revoir

Les nouveaux clients digitaux bancaires

La transformation des ressources humaines dans le secteur banques et assurances.

La Blockchain : une solution technologique en quête de besoins métier ? (Partie 2)

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.