X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marchés et la société.

L’informatique au service de l’innovation

Les dirigeants avisés doivent voir le changement comme un effort collectif. Sans négliger l’importance du leadership, la réussite d’un projet nécessite que de nombreuses personnes collaborent avec un minimum de conflits et un maximum d’efficacité. Les technologies intelligentes constituent en cela une aide précieuse, libérant les collaborateurs des tâches routinières et leur permettant de se concentrer sur des objectifs stratégiques.

On a souvent tendance à oublier le rôle crucial de l’informatique dans la gestion du changement, l’attention du public se portant généralement sur les décisions des dirigeants. À certains égards, cela se comprend. Prenez Apple, par exemple. Développer un produit aussi révolutionnaire que l’iPhone était un pari risqué. Seul un dirigeant exceptionnel comme Steve Jobs avait l’autorité – et l’audace – nécessaire pour prendre une telle initiative. Suite à cette décision, des milliers d’ingénieurs, de développeurs, de designers et autres contributeurs ont dû, au prix d’efforts considérables, faire évoluer l’activité informatique traditionnelle de l’entreprise pour en faire le fabricant de smartphones le plus rentable au monde.

Un tel succès exige à la fois une grande idée et une exécution minutieuse. Transformer les visions en réalité peut sembler la partie la moins intéressante de l’équation, mais c’est tout aussi important. La technologie joue un rôle de plus en plus important pour aider les entreprises à faire la transition entre le passé et l’avenir. Selon l’institut IDC, plus de 60 % du PIB mondial proviendra d’activités numériques d’ici 2022, et la croissance de chaque secteur d’activité sera « stimulée par des offres, des opérations et des relations numériques », ce qui conduit les analystes à cette conclusion : « Dans toutes les entreprises, les dirigeants doivent placer la transformation numérique au premier rang de leurs priorités. »

Cependant, concrétiser cette volonté s’avère souvent difficile. Les systèmes existants et certaines attitudes bien ancrées (l’attitude du « on a toujours fait comme ça ») peuvent devenir un frein important au changement organisationnel. Rendre la transition aussi facile que possible est donc un point essentiel, et cette tâche revient en premier lieu au service informatique. Le machine learning et l’analyse des données, par exemple, peuvent aider à identifier les goulots d’étranglement internes et à optimiser les flux de travail, tandis que le stockage des données dans le Cloud libère des ressources mieux utilisées ailleurs dans l’entreprise.

Des résultats souvent spectaculaires. Lorsque Australian Finance Group , l’un des plus importants courtiers en hypothèques du pays, a décidé de réorganiser son processus de validation à l’aide d’une suite de solutions Cloud Oracle, il a constaté une réduction de 45 % de son coût total de possession. En Grande-Bretagne, les patients de Turning Point , une agence de soins et de conseil, ont vu le temps d’attente pour les rendez-vous passer de quatre semaines à parfois seulement deux jours après le passage de l’entreprise d’un système de réservation interne à une solution Cloud.

La confiance est au centre de toute transformation de ce type : la confiance dans les prestataires de solutions technologiques, qui doivent traiter de façon fiable des données clients sensibles, mais aussi la confiance des dirigeants envers leurs propres équipes. En effet, le changement numérique est une tâche trop lourde pour la confier à une seule personne.

Découvrez comment les responsables informatiques perçoivent l’innovation dans notre rapport.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.Captcha