X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

Innover en sécurité : tirer parti de la contradiction

Neil Cattermull
Director, the Future as a Service

Face à des innovations technologiques qui bouleversent les normes tous les deux mois, comment les entreprises peuvent-elles assurer leur sécurité, rester innovantes et ne pas être soumises à la subjectivité de leurs différents services ? Il s’agit là d’un défi difficile à relever pour tout responsable informatique. Il existe cependant un moyen inattendu d’utiliser cette disruption à votre avantage.

Alors que je faisais face à un défi similaire il y a quelques années (la virtualisation commençait tout juste à émerger), j’ai dû batailler en interne pour faire passer l’idée que la virtualisation deviendrait la norme. Il m’a donc fallu préparer en peu de temps une analyse de rentabilité concrète basée sur les technologies open source et des contrats de maintenance matérielle. À l’époque, TOUS les principaux fournisseurs de matériel informatique me prévenaient qu’ils ne garantiraient pas leurs contrats de maintenance si je déployais des hyperviseurs sur l’ensemble des serveurs de la banque pour laquelle je travaillais.

J’ai présenté un dossier incluant les avantages et les inconvénients au conseil d’administration de la banque, qui m’a donné son accord. Dix ans plus tard, l’OpenSource et les technologies de virtualisation sont des éléments essentiels des questions d’infrastructure informatique.

Aujourd’hui, des défis semblables se présentent régulièrement en matière de sécurité. Face à la croissance des données, de l’infrastructure informatique et des accès, la sécurisation des environnements est une lourde responsabilité. Nous sommes tous confrontés à deux options : prendre nous-même en charge la sécurité, ou la sous-traiter. Selon moi, ce dilemme est simple à résoudre. Tout comme je l’ai fait pour cette banque il y a plus de 10 ans, je ferais aujourd’hui le choix de la transition.

Aucune entreprise ne peut se tenir au courant des évolutions en matière de sécurité, ni disposer des ressources internes pour offrir les garanties de sécurité adaptées face à des disruptions technologiques aussi fréquentes. En revanche, chaque entreprise peut bénéficier des bons conseils au bon moment, grâce à des prestataires prenant en charge les analyses et les tests et qui disposent d’une expérience suffisante.

Voici mon point de vue : Pour dire les choses clairement, en matière de changement technologique, de validation, de sécurité et de coûts (la sécurité étant la question primordiale) la plupart des équipes informatiques d’entreprises ont beaucoup de mal à se tenir à jour. La migration vers des fournisseurs de Cloud externalisés offrant une sécurité multi-couches est une approche flexible et économique, qui n’exige pas de recruter de personnel de sécurité ou d’infrastructure pour gérer ces environnements. En fait, si l’on prend en compte le temps, les ressources et le coût global d’une approche de sécurité multi-couches par rapport à une solution Cloud, on constate que la plupart des couches de sécurité pouvant être appliquées aujourd’hui sont sans agent. La conclusion semble donc évidente. De plus, si vous faites appel à un prestataire réputé et doté d’une solide expérience des principes de sécurité et de l’infrastructure informatique, comme Oracle par exemple, vous pourrez compter sur ce partenaire pour vous guider tout au long du parcours de sécurité en ligne et de transformation numérique.

Neil Cattermull – Analyste indépendant

@Neilcattermull

Découvrez ce que les dirigeants d’entreprise pensent du rôle de l’innovation dans leur politique de croissance.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.