X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

Fusion des systèmes informatiques : les 3 conseils pour éviter la migraine

Guest Author

Fusion entreprise

Miguel Vergara, évangéliste EPM chez Oracle, explique comment le Cloud aide les entreprises à utiliser les fusions de systèmes informatiques comme des tremplins de transformation

Lorsque deux entreprises fusionnent, il est rare que l'intégration des systèmes informatiques soit la préoccupation majeure. Au contraire, on a plutôt tendance à la considérer comme un fardeau plutôt qu'une opportunité. S'il ne s'agit pas de la partie la plus sympathique d'une fusion, l'intégration des systèmes informatiques est un facteur essentiel à laréussit de l’unificationde deux entreprises. D’autant plus que  les données des entreprises sont de plus en plus en précieuses dans le contexte économique actuel.

Face à la fusion de deux systèmes entièrement distincts, il peut être tentant de faire le minimum requis pour que l'entreprise soit opérationnelle le plus vite possible. Toutefois, les entreprises seraient bien inspirées d'envisager une F&A comme une occasion de moderniser intégralement leur back-office, particulièrement maintenant que le Cloud facilite plus que jamais la combinaison et l'intégration de bases de données, de systèmes et d'applications autrefois disparates, pour les entreprises en quête de croissance.  

Prenons l'exemple de Ziggo, le câblo-opérateur le plus important des Pays-Bas. Lors de sa fusion avec UPC Nederland en 2015, Ziggo a décidé d'aligner ses systèmes RH et ERP. En choisissant d'exécuter son logiciel ERP sur une plateforme Cloud unique, Ziggo est parvenu à réaliser une fusion réussie dans un délai très court de neuf mois. 

Marco Nieuwenhuizen, qui a piloté la transformation de Ziggo, a récemment partagé les trois points importants à retenir pour les sociétés qui souhaiteraient s’inspirer de son entreprise :

Conseil 1 : La personnalisation est l'ennemie de l'efficacité

Après des années de personnalisation pour des projets spécifiques ou pour renforcer la sécurité, de nombreuses entreprises ont accumulé d'invraisemblables niveaux de complexité au sein de leurs systèmes informatiques. Les entreprises sont désormais plus à l'aise avec la sécurité dans le Cloud, et comme elles accordent toujours davantage d'importance à la standardisation et à la flexibilité, la suite logique est de se tourner vers une plateforme Cloud unique et configurable.

 

Conseil 2 : Tirez le meilleur parti de votre fournisseur de technologies

Les fournisseurs de solutions technologiques ont intérêt à faire en sorte que les projets de leurs clients réussissent et à fournir un service de très haute qualité, particulièrement en matière d'implémentations Cloud, domaine dans lequel ils ont un degré de responsabilité plus élevé. Les entreprises telles qu'Oracle et PwC, l'intégrateur de systèmes de Ziggo sur le projet, peuvent s'appuyer sur des années d'expérience pour aider les équipes administratives à réaliser une fusion des systèmes informatiques réussie avec la plus grande efficacité possible à tous les points du processus.

 

Conseil 3 : Assurez-vous que le service informatique est impliqué dans toutes les décisions

Même si les grands dirigeants contrôlent les budgets et pilotent la transformation Cloud de leur équipe de plus en plus fréquemment, il s'agit toujours essentiellement d'un projet de transformation des systèmes informatiques. Pour que l'opération soit un succès, il est primordial d'obtenir l'adhésion des responsables informatiques et de travailler ensemble. Ce point de vue est illustré par les recherches récentes effectuées par Oracle en collaboration avec MIT Technology Review, qui révèlent comment les responsables des ressources humaines, de la finance et de l'informatique collaborent plus étroitement  tandis que leur entreprise se tourne vers le Cloud.

 

La majorité des fusions ne sont pas à la hauteur des attentes qu'elles suscitent. De nombreux facteurs entrent en compte, notamment des conditions de marché imprévisibles et des différences culturelles, mais les inefficacités inhérentes aux systèmes informatiques et opérationnels de l'entreprise faisant l'objet de la fusion peuvent tout autant être montrées du doigt. Ces inefficacités sont également les problèmes les plus faciles à éviter, et les entreprises qui parviennent à éliminer la complexité de leur processus de back-office se retrouveront sur une base plus solide que la plupart de leurs concurrentes.

 

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.