X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

First, Second and Third Party Data : Avec quelles données le Big Data fonctionne-t-il ?

La donnée est devenue plus qu’un atout marketing, elle est essentielle pour optimiser la connaissance client / prospect. Nouvel enjeu marketing, le Big Data, ne fait aujourd’hui plus peur, il devient un moyen optimal de gestion des données CRM et Marketing pour enfin gérer uniformément toutes les sources d’information.

Le Big Data, c’est aussi un moyen d’améliorer le ciblage des campagnes d’acquisition média et de retargeting : pour faire simple, les données mises à profit dans toute campagne incluant du Big Data se découpent en plusieurs niveaux de propriété, Third (pour données propres), Second (pour les données échangées directement avec des partenaires) et Third (pour les données achetées à un tiers).

Si vous vous intéressez aux outils Big Data, notamment pour alimenter vos canaux marketing, vous êtes au bon endroit ! Le découpage très spécifiques des données propres ou partagées avec des tiers ou alliés sur un marché commun amène des nouveautés sur le mar

First Party Data : mieux gérer vos données en mode multi-canal

Les First Party Data sont des données “gratuites” puisque celles-ci sont collectées par l’entreprise sur ses médias propres (CRM, réseaus sociaux, sites, etc.) et alimentent des bases de données Cloud, les DMP pour Data Management Platform. Véritables reposoirs du Big Data en entreprise, les DMP comme Bluekai sont utiles à gérer et organiser les données en provenance de source multiples.

En effet, les First Party Data d’une entreprise, qu’elle évolue en B2B ou B2C, sont le plus souvent dupliquées et contiennent des informations erronées en fonction des informations collectées sur chaque prospect ou client au travers des diffférents canaux. La collecte systématique des données associées à une IP permettent de dédoublonner et d'affiner la connaissance en multipliant les sources d'informations et en les rendant plus fiables. Vous pouvez par exemple intégrer l'audience de vos profils sociaux, sites, applications mobiles, vidéos en ligne, et autres pour les intégrer dans une vue à 360° de vos prospects et clients. L'intérêt ? Adapter une communication personnalisée et de proximité pour mieux comprendre els attentes et les habitudes de chacun.

Par exemple, une agence de voyage peut collecter des données sur les données socio-démographiques des voyageurs, leur destination, les dépenses et le nombre de voyages achetés pour un programme de fidélité ou mettre en place un système de couponing afind e faire revenir des anciences clients sur les destinations qui les intéressent.

Third Party Data : l’Achat de listes marketing pour cibler une audience qui vous intéresse

Les Third Party Data sont des données vendues par des brokers et fournisseurs spécialisés. Ces données proviennent de sites qui commercialisent celles-ci, souvent des médias, réseaux sociaux ou des annonceurs eux-mêmes, ces sites et plateformes web jouissent d’un trafic dont les sessions sont nombreuses et longues pour collecter des informations pertinentes à propos des centres d’intérêts et thématiques qui intéressent chaque individu en ligne.

Les plateformes DMP agissent ainsi comme partenaire pour collecter, analyser les informations de navigation et définir des outils de ciblage pour réaliser des campagnes publicitaires en ligne.

L’exemple pratique peut être un constructeur automobile qui cherche à ré-adresser l’audience des sites e-commerce spécialisés dans les vêtements pour nouveaux-nés afin de ré-adresser cette audience sur les réseaux publicitaires en ligne pour proposer l’achat de mono-spaces de la marque.

Second Party Data : Vers un marché de gré-à-gré de la donnée ?

L’objectif : ouvrir des partenariats pour échanger des données dans un système “gagnant-gagnant” des flux de données d’une entreprise vers l’autre pour accroître la Customer Intelligence de chacun. L'autre atout, c'est globalement la capacité à déployer facilement des ciblages, récupérer des données sur l'A/B testing de campagnes et d'avancer vers un Marketing Thinking intégré en reprenant les résultats de partenaires et d'industries proches.

Les possibilités d’utilisation des Second Party Data ne se réservent pas seulement au Marketing, les débouchées sont aussi très intéressants dans la santé, l’énergie, etc. Mais le marché, doit d’abord se mettre en oeuvre et faire émerger des partenariats qui sont encore des projets.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’utilisation des données marketing, je vous invite à retrouver notre guide complet du marketing multicanal et ses conseils pour vous aider à mieux coordonner vos données marketing.

Voir ou revoir 2 exemples de campagnes d’automation à réutiliser pour une activité B2C !

Les 3J du Marketing Moderne

Big data et E-commerce : Le couple gagnant du Marketing 3.0

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.