X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marchés et la société.

Est-ce la fin de l’obsolescence technologique pour les systèmes financiers ?

Deirdre Houchen
Senior Marketing Director, ERP/EPM, Oracle

Ils avaient pour objectif de réduire leurs coûts. C’est l’innovation qui les a séduits.

Voilà la conclusion principale d’une récente enquête réalisée par Oracle portant sur les tendances propres à l’ERP (de l’anglais « enterprise resource planning », ou progiciel de gestion intégré), et à l’EPM (de l’anglais « enterprise performance management », ou solution de gestion de la performance). Dans une étude qui a réuni plus de 400 leaders de la finance et des technologies de l’information, 79 % des participants ont indiqué qu’ils sont passés au Cloud pour leurs applications financières ou qu’ils prévoient de le faire dans les deux prochaines années.

Les raisons qui sous-tendent cette transition sont essentiellement économiques : éviter les investissements en infrastructures (45 %) et mises à niveau sur site (33 %), et réduire le coût total d’acquisition (38 %) Une vaste majorité des participants (63 %) ont atteint les objectifs économiques qu’ils s’étaient fixés au départ.

Un élément surprenant est ressorti des résultats de l’étude. Lorsque les participants ont dû indiquer les principaux avantages de l’ERP dans le Cloud, une écrasante majorité (85 %) a cité « Être toujours au fait des technologies », prenant de loin le pas sur tous les autres avantages proposés.

La possibilité de tenir le rythme face à des changements d’une vitesse sans précédent dans le monde de l’entreprise, comme la mise en œuvre régulière des dernières bonnes pratiques et innovations, est un phénomène entièrement nouveau. Dans ce modèle, de nouvelles fonctionnalités sont déployées plusieurs fois par an dans le secteur financier (comme pour les mises à jour IOS, avec une combinaison d’améliorations obligatoires et facultatives).

Dans le monde traditionnel des systèmes on-premise, il est tout simplement impensable de mettre à jour les ERP à une fréquence aussi élevée. Des années s’écoulent souvent entre les mises à niveau. Chaque année accroît le risque de perdre du terrain face aux concurrents, sans compter le risque d’atteinte à la sécurité des données.

Avec le Cloud, le risque de l’obsolescence technologique chute à zéro, offrant à l’entreprise une base plus solide, et donc plus concurrentielle. La transition vers une application financière hébergée dans le Cloud est la dernière mise à niveau que vous aurez à faire.

Qui plus est, les fonctionnalités disponibles aujourd’hui dans le Cloud peuvent apporter une valeur ajoutée immédiate pour les services financiers. À la question « Que pourriez-vous accomplir dans le Cloud, que vous ne pouviez pas faire avec vos applications sur site ?», les participants ont indiqué les réponses suivantes :

  • Gestion connectée
  • Création de packages de reporting mensuels complets dans un délai de 4 jours avant la fin du mois
  • Génération simple de rapports qui répondent aux besoins clients
  • Génération d’une modélisation P&L par simple activation d'une touche

Les technologies émergentes vont transformer le secteur de la finance

Le Cloud est également le principal mécanisme d’exécution des nouvelles technologies et des technologies émergentes : la blockchain, l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique, l’informatique cognitive, l’automatisation intelligente des processus et l’Internet des Objets (IoT). Les professionnels financiers expriment à l’heure actuelle un vif intérêt pour ces technologies. Environ 4 sur 10 sont déjà en train d’étudier ces domaines pour satisfaire leur désir d’innovation et de nouvelles possibilités.

Nombre de ces technologies émergentes correspondent directement aux exigences du secteur financier. Par exemple, la blockchain offre plusieurs scénarios d’utilisation qui pourraient avoir un impact sur la finance et la chaîne logistique, tandis que l’IA et l’apprentissage automatique permettent de déceler des tendances au sein d’ensembles de données immenses qu’un être humain pourrait ne jamais découvrir, ce qui peut réduire voire corriger les risques matériels.

Ces technologies ont le potentiel d’automatiser le traitement des transactions quotidiennes, d’éliminer les tâches manuelles et de réduire la probabilité d’erreurs. Une telle automatisation permettra de libérer un temps précieux aux responsables financiers, temps qu'ils pourront consacrer à leur mission de conseil stratégique auprès de leur direction.

L’heure n’est plus à la stratégie « Cloud First » mais à l’approche « Cloud Now ».

Avec des avantages plus convaincants que jamais, la finance dans le Cloud est devenue la nouvelle norme des directions financières. Le moment de la transition ne prête pas à discussion : c’est maintenant.

Tandis que le rythme du changement s’accélère dans le monde de l’entreprise, les leaders financiers se rendent compte que les technologies du passé ne leur permettront pas de suivre la concurrence. Passer au Cloud offre aux entreprises l’occasion de se réinventer et de transformer leurs processus opérationnels. Les innovations régulièrement proposées par le Cloud, couplées au risque zéro d’obsolescence technologique, placeront les leaders financiers en position optimale pour réaliser leur avenir dès aujourd’hui.

 

Découvrez à quel point il est facile de planifier les ressources d’une entreprise et de réduire les coûts grâce à Oracle Cloud. Calculez votre ROI

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.Captcha