X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

E-mailing : 4 conseils pour engager vos abonnés efficacement

Les canaux de communication pour toucher vos clients ou vos prospects n’ont jamais été aussi importants : réseaux sociaux, posts sponsorisés, display, jeux-concours, marketing de contenu, blog, livres blancs, etc. Pourtant s’il y en a un qui fait de la résistance, c’est bien l’e-mail.

Et pour cause.

Malgré les articles et les bonnes pratiques qui engagent la plupart des entreprises à ne plus s’appuyer sur les e-mails pour travailler ou communiquer, c’est un outil encore indispensable pour générer de la valeur sur votre activité. Non seulement les campagnes d’e-mailing fonctionnent, mais elles sont encore plus efficaces si vous êtes capables d’avoir une approche professionnelle, statistique et objective sur cette pratique. Pour optimiser votre retour sur investissement, temps et énergie, pour engager vos abonnés et devenir un professionnel de l’e-mailing, suivez nos quatre conseils-clés pour bien performer !

Conseil #1 : maîtrisez la segmentation

Importer une liste d’abonnés dans votre base de données n’est pas une fin en soi. C’est au contraire, le début d’un long processus qui doit être amélioré en permanence pour affiner vos listes par l’intégration de microvariables. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais chaque envoi vous coûte de l’argent. Votre logiciel d’envoi peut vous facturer au nombre d’abonnés ou au nombre d’e-mails envoyés. Si vous ne nettoyez pas régulièrement votre liste, vous payez pour des envois qui ne vous serviront à rien.

Pour ce faire, il faut créer des segments basés sur la date de la dernière ouverture. Vous pouvez, par exemple, créer un segment pour toutes les personnes n’ayant jamais ouvert un seul e-mail depuis 30 jours et faire une campagne spécifique pour vous rappeler à leur bon souvenir avec une landing page dédiée. Vous devriez également créer un autre segment avec les personnes n’ayant jamais ouvert un seul e-mail lors des 90 derniers jours. Voulez-vous vraiment continuer à écrire à ces cibles qui ne vous lisent pas et qui, en dépit de vos efforts ne vous liront jamais, et ne prendront pas le temps de se désabonner ?

La segmentation vous permet ainsi d’affiner vos listes et d’opter pour une approche personnalisée pour mieux communiquer et maîtriser vos messages.

Conseil #2 : prenez conscience de la saisonnalité

Même si chaque personne a des comportements différents, vous devez tenir compte des habitudes globales de vos cibles lors de l’envoi d’une newsletter. Si vous travaillez en B2B, privilégiez la semaine, du mardi au jeudi. On peut présumer que le lundi et le vendredi sont des journées peu adaptées pour lire des informations promotionnelles. Vous êtes en B2C ? Le soir ou le week-end seraient-ils des moments plus ciblés ?

Dans la construction de vos buyer personas, ce sont des indications à prendre en compte. À quels moments sont-ils plus réceptifs ? Quels moyens de communication utilisent-ils ? Que recherchent-ils dans une newsletter ? La construction de ces portraits-robots permet d’intégrer des variables de temps pour bien engager ses abonnés au bon moment.

Conseil #3 : produisez un contenu engageant

Bien engager ses lecteurs passe par une multitude de facteurs dans un envoi d’e-mailing. Le sujet est la première chose qui sera vue. Soyez impactant, créatif et professionnel. C’est ce qui fera que votre e-mail sera ouvert ou non.

Une fois ouvert, pensez à vos utilisateurs sur mobile : pas d’images trop lourdes à charger, pas de texte trop long ou trop petit à lire, pas de design inadapté. Misez avant tout sur l’efficacité !

Enfin, gardez en tête la règle du 80/20 : 80% d’informations intéressantes et 20% d’informations promotionnelles. Pour ces dernières, travaillez vos boutons d’appels à l’action et intégrez des balises utm à vos liens pour traquer précisément les comportements des lecteurs.

Pour ce qui concerne le contenu, celui-ci doit apporter quelque chose à vos abonnés : une information importante, une possibilité de gains, une réduction, une nouvelle fonctionnalité, une invitation, une exclusivité, etc. N’envoyez une newsletter que si vous avez vraiment quelque chose à dire, pas parce qu’il faut en envoyer une. N’oubliez pas que vous avez une responsabilité vis-à-vis de vos abonnés. Ils vous font une faveur en s’impliquant pour vous. À vous d’être à la hauteur et de leur montrer que votre niveau d’excellence et d’exigence est le plus haut possible.

Conseil #4 : misez sur le retargeting

Créer une audience personnalisée et travailler avec Facebook ou Google pour mettre en place une stratégie de retargeting adaptée peut avoir une incidence importante pour engager votre communauté. En effet, en réactivant votre contenu auprès de votre public sur des supports de communication différents, vous permettrez de recontacter émotionnellement votre marque au quotidien de vos abonnés.

Avec le retargeting, vous êtes capable de travailler plus en profondeur en utilisant des outils tiers, en termes de fidélisation, qui porteront leurs fruits à long terme lorsque vos newsletters seront distribuées.


La newsletter a encore des beaux jours devant elle ! Avec ces 4 conseils à appliquer d’urgence, vous serez en mesure de développer l’engagement de vos abonnés et d’augmenter vos taux de conversion. Une bonne pratique qui passe par un peu de technique, mais qui offre des résultats garantis !

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.