X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

Créez votre propre modèle de données

Passer au Cloud tout en contribuant au bien commun : une solution gagnant-gagnant dans le meilleur sens du terme. Voilà exactement ce que fait une banque alimentaire allemande. Et si cela peut donner l'exemple à d’autres ONG, chaque entreprise, indépendamment de sa taille, doit trouver son propre modèle de données et s’assurer que cet actif est toujours disponible, fiable et sécurisé.

Les entreprises disposent de plus de données que jamais. C'est vrai pour les grandes comme pour les petites entreprises. Prenez l’exemple de Tafel Leipzig, organisation caritative allemande. Fondée il y a plus de 20 ans en tant que petite ONG, elle distribue aujourd’hui des dons alimentaires à 15 000 personnes par mois. Parmi ses bénéficiaires dans la ville de Leipzig, des personnes sans emploi ou sans abri, mais aussi un nombre croissant de salariés à faibles revenus, parents célibataires, retraités, voire des étudiants.

Confrontée à l’augmentation considérable du nombre de personnes bénéficiant de son aide, à l’ouverture d’autres points de distribution et au durcissement des réglementations européennes en matière de protection des données (RGPD), Tafel Leipzig a décidé qu'il était temps d’abandonner la gestion manuelle de feuilles de calcul Excel. L’organisation a alors décidé de déplacer les données concernant les bénéficiaires et les fournisseurs vers un système plus pérenne : une solution de contenu basée sur le Cloud. Cette transition permet à Tafel Leipzig de respecter la réglementation relative à la protection des données et de stimuler sa productivité. « Cela nous permettra d’aider un plus grand nombre de personnes dans le besoin et de distribuer de la nourriture précieuse qui serait autrement gâchée », explique Werner Wehmer, PDG de Tafel Leipzig.

Les entreprises ont des objectifs communs quant à la gestion des données, notamment la sécurité des données. Si des données sont perdues ou volées, les biens informatiques se transforment rapidement en risques car le coût moyen des violations de données ou du non-respect de la conformité ne fait qu’augmenter d’une année sur l’autre. C'est pourquoi passer à un système d’information sur le Cloud permet de renforcer la protection des données sensibles et de protéger les processus métier essentiels. Toutefois, en matière de gestion des données, chaque modèle commercial nécessite une approche individuelle. Les personnes ou entreprises qui cherchent à regrouper tous les points de données existants et à imiter leurs concurrents vont droit à l’échec. La solution universelle n’existe pas. En outre, l’étude menée par Oracle indique que 80 % des charges de travail stratégiques de l’entreprise passeront sur le Cloud en 2019. Les entreprises devront donc protéger leurs données, à la fois en recourant à des technologies adaptées et en adoptant le modèle de données le plus approprié.

Alors que toutes les données de Tafel Leipzig étaient déplacées sur le Cloud, un consultant Oracle a formé leurs bénévoles pour leur dispenser les compétences informatiques de base leur permettant d'identifier les données à protéger et à qui les communiquer. Pour garantir le bon déroulement de la collecte, du stockage, du traitement et de la distribution des denrées alimentaires, les données telles que les adresses, les informations sur les véhicules ou les quantités d’aliments doivent être accessibles par les bonnes personnes, au bon moment.

Que l’on soit à la tête d’une organisation caritative ou d’une grande entreprise, les solutions Cloud permettent également de produire des données fiables et d’en extraire des informations utiles. Elles permettent d’en savoir plus sur les clients et sur ce qui est important pour eux. Avec l’intégration de nouvelles technologies, telles que l’intelligence artificielle (IA) et le machine learning (ML), les solutions Cloud sont devenues essentielles pour générer de nouvelles activités et propulser les entreprises sur la voie de l’innovation.

L’équipe de Tafel Leipzig peut désormais avoir accès aux données concernant ses clients et fournisseurs à partir d’appareils mobiles, et presque partout. L’organisation prévoit également de consigner, visualiser et évaluer de manière numérique le débit de ses produits pour optimiser ses dons. Ou, comme l’explique son PDG, Werner Wehmer : « La technologie Oracle apporte ainsi une contribution importante au bien commun et à la cohésion sociale. »

Pour lire notre récent rapport sur la sécurité et l’éthique du Cloud, veuillez cliquer ici.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.