X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

Ayez confiance dans votre capacité à gérer des données

Angela Mazza Teufer
Senior Vice President ERPM WE, ERPM North Install Base

Ayez confiance dans les données financières stratégiques. Un zeste d’assurance peut permettre à votre équipe commerciale de conclure un contrat mais ne suffira pas pour livrer les produits ou services à vos clients dans les délais. Des informations précises sont essentielles pour assurer la réussite d’une entreprise mais notre étude révèle que les entreprises n’investissent toujours pas dans les outils ou les compétences nécessaires pour gérer efficacement leurs données. Ce manque de confiance dans la précision, la sécurité et la gestion des informations a des répercussions sur tous les services et sur leur capacité à atteindre les objectifs stratégiques. 

Seuls 34 % des financiers sont convaincus que leurs données sont parfaitement gérables, selon les conclusions de l’étude menée par Oracle. Cette statistique devrait faire réfléchir tous les dirigeants d’entreprise, dans la mesure où les données jouent un rôle de plus en plus important dans la façon dont leur entreprise mène ses activités. Selon Accenture, 77 % des DAF affirment que la transformation de l’entreprise relève de leur responsabilité. Par ailleurs, un pourcentage équivalent prévoit s’impliquer davantage dans les initiatives numériques de leur entreprise. Comment atteindre cet objectif alors que moins de la moitié d’entre eux ont confiance dans leur capacité à gérer des données ?

L’obligation d’adopter une approche plus stratégique en matière de données ne se limite pas à piloter la croissance. D’après le cabinet d’études RSM, la Financial Conduct Authority au Royaume-Uni a enregistré 819 incidents de cybercriminalité en 2018, soit une augmentation de 1 000 % depuis 2017. Même en tenant compte de l’attention renforcée que les gouvernements accordent à la détection des cybermenaces ces dernières années, il est clair que la sécurité des données deviendra une préoccupation grandissante et que la complexité des attaques s’intensifiera. 

Compte tenu des avantages importants liés à une gestion efficace des données, quels obstacles entravent les entreprises ? Ce n’est pas tant une question de quantité mais de qualité. La plupart des systèmes financiers modernes peuvent gérer d’importants volumes d’informations, mais concernant le déluge de données actuel, le véritable défi réside dans la transformation rapide des données en informations pertinentes.  

Une stratégie des données dans toute l’entreprise

Il n’est pas toujours évident de savoir qui est responsable de la gestion des données dans l’entreprise, c’est l’un des principaux obstacles pour les contrôler. Des services financiers, aux ressources humaines et aux équipes Marketing, moins de la moitié des personnes interrogées dans l’enquête d’Oracle s’estiment responsables de leurs propres données. Dans la plupart des entreprises, la tâche incombe toujours du service informatique. Cette approche n’est pas seulement dépassée, elle nuit à la réussite de l’entreprise. 

Le concept de stratégie des données à l’échelle de l’entreprise est encore assez récent, en particulier dans des entreprises bien établies qui fonctionnent en suivant un modèle en silos depuis des décennies. En conséquence, les principaux services refusent de gérer leurs données, alors même qu’elles deviennent de plus en plus vitales pour organiser leurs tâches quotidiennes. Pour être en phase avec la réalité, les entreprises doivent adopter un protocole de données commun au niveau de toute l’entreprise. C’est essentiel pour obtenir cette « source d’informations unique » chimérique mais pourtant si stratégique pour la réussite de l’entreprise. 

Établir une responsabilité partagée et la libre circulation des informations entre les services ne fera que prendre plus d’importance à mesure que les entreprises adopteront des technologies telles que l’intelligence artificielle (IA), le machine learning et la blockchain pour améliorer leurs services. Ces innovations reposent sur des données et la qualité de leurs performances dépend directement de la qualité des informations qui les alimentent.

Il en va de même pour l’automatisation et les systèmes autonomes, qui séduisent particulièrement les services financiers et les responsables de la chaîne logistique souhaitant alléger la charge de travail administrative qui pèse sur leur équipe et consacrer davantage de temps à soutenir les priorités stratégiques de l’entreprise. Les systèmes autonomes ont déjà permis des améliorations majeures en termes de gain de temps et d’économies pour de nombreuses entreprises, mais chacune de ces réussites repose sur une approche unifiée de la gestion des données et sur une stratégie d’innovation claire. 

Structurer l’innovation

Il est utile de souligner l’importance d’une stratégie d’innovation. De nombreuses entreprises ont du mal à structurer la gestion de leurs données. Elles doivent également faire preuve de davantage de dynamisme dans leur approche de l’innovation. Il ne suffit pas d’investir dans de nouvelles technologies et de prévoir des améliorations ; les entreprises ont besoin d’un processus clair pour innover qui repose sur la capacité à suivre, mesurer et gérer les données. 

Mais la théorie et la pratique sont deux choses différentes et il serait naïf de penser que tout se déroulera sans heurts. Cependant, les entreprises qui adoptent la bonne approche en tireront des bénéfices. Celles qui disposent d’une stratégie d’innovation sont davantage susceptibles de commercialiser avec succès de nouveaux produits et services. 

Prenons l’exemple d’Arcadis, l’un des leaders mondiaux en matière de conception et de conseil liés à l’environnement, qu’il soit naturel ou construit. L’entreprise compte 27 000 collaborateurs dans plus de 70 pays et génère un chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros. Mais pour s’adapter à l’évolution de ses besoins, Arcadis a compris qu’elle devait simplifier ses processus de front et de back-office. Dans le cadre d’une initiative de transformation numérique plus large appelée The Arcadis Way, l’entreprise a adopté une gamme de solutions cloud d’Oracle afin d’harmoniser ses opérations mondiales et d’exploiter plus efficacement ses données. 

Comme le souligne Gerard Sans, DSI d’Arcadis, l’entreprise souhaite que ses 27 000 collaborateurs travaillent de façon normalisée avec les clients du monde entier. « Cet objectif n’est réalisable que si nous disposons d’une structure uniforme et simple à gérer dans toute l’entreprise » déclare-t-il. « La gamme de services Cloud d’Oracle nous permet d’exploiter nos données et d’atteindre les performances nécessaires pour optimiser et intégrer nos processus métier stratégiques ».

Niall Dore, DAF chez Red Group, partage ce point de vue. Il estime que pour tirer efficacement parti des données, il faut s’appuyer sur trois domaines prioritaires : améliorer les processus grâce au machine learning, former les équipes à l’exploitation de ces données et utiliser ces informations en temps réel pour prendre des décisions stratégiques. Plus important encore, la base de toutes ces stratégies repose sur l’adoption d’une approche solide en matière de gestion des données. 

L’entreprise de demain dépend de la confiance à la fois des clients mais aussi des collaborateurs. Les DAF doivent être certains que les décisions qu’ils prennent sont basées sur des informations précises. Cela commence notamment par ne plus considérer la gestion des données comme une charge mais comme un facteur de différenciation stratégique.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.