X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

4 profils pour réussir dans le marketing programmatique

Si le marketing a longtemps été l'apanage des grandes écoles de commerce et des cursus commerciaux, l’intégration et le développement des nouvelles technologies ont bouleversé ce marché. Aujourd’hui, il n’est plus question de faire du marketing sans ignorer la composante web et big data. Or, si le marketing évolue, les profils recherchés évoluent également.

Les écoles d’ingénieurs se sont progressivement imposées sur ce créneau et les écoles de management s’ouvrent à des cursus parfois doubles diplômants, avec des compétences en statistiques, traitement des données et big data. Parmi les plus connues, on peut citer, par exemple, l’ENSAI, ENSAE ParisTech, Grenoble École de Management, HEC ou Télécom École de Management.

Le marketing programmatique est un important pourvoyeur d’emplois. Gartner estimait d’ailleurs que seuls 40% des emplois dans ce secteur d’activité seraient aujourd’hui occupés. Ce qui laisse une marge de manœuvre importante pour les jeunes diplômés, les personnes en reconversion ou les professionnels du marketing qui souhaitent se remettre au goût du jour.

Data Scientist

Il est responsable de la construction, la consolidation, l’analyse et l’interprétation des millions de données qui peuvent transiter par une entreprise. C’est le spécialiste de la science des données. Le métier est relativement nouveau, mais en pleine évolution, et peut s’exercer dans des secteurs d’activités très variés, du e-commerce à la finance, en passant par le tourisme, la grande distribution ou l’informatique. C’est un profil hybride, qui comprend les enjeux du marketing et de la stratégie d’entreprise, mais se spécialise sur des recommandations basées sur l’analyse d’algorithmes prédictifs décisionnels ou comportementaux. Il joue un rôle central et doit disposer de la rigueur scientifique tout en étant capable de vulgariser et de partager ses conclusions afin d’apporter une aide importante à la prise de décision.

Le profil idéal ? Un diplômé d’une grande école de statistiques, d’informatique ou d’ingénieur avec une double compétence en marketing (MBA ou mastère spécialisé par exemple).

Expert en marketing digital

En agence, c’est souvent le chef de projets capable d’intervenir sur toutes les facettes d’une stratégie de marketing programmatique pour un client. Le profil type est beaucoup plus protéiforme : école de commerce, IUT, BTS, cursus universitaire… c’est une personne passionnée par le web et les nouvelles technologies, capable de comprendre, de convaincre et d’apporter des recommandations sur une problématique spécifique.

Expert du web, il maîtrise les principaux leviers des campagnes promotionnelles, que ce soit en e-commerce, en affiliation ou via l’achat d’espaces publicitaires (display, Facebook Ads ou Google Adwords) et accompagne ses clients dans l’organisation et la coordination de stratégies de marketing digital.

Chez l’annonceur, il peut prendre la dénomination du stratège numérique, capable de maîtriser et coordonner l’ensemble des projets de communication et de marketing numérique au service de sa marque. C’est la clé de voûte et le chef de projet de toute initiative en marketing programmatique.

Développeur Big Data

Il peut travailler en agence pour plusieurs clients, ou côté annonceur pour structurer et accompagner le marketing programmatique d’une marque. C’est un métier qui est très technique, et s’il n’ignore pas la dimension marketing, il est avant tout concentré sur la collecte et la structuration des données qui impactent le lancement ou la réalisation de projets. Il développe son expertise entre gestion des bases de données et science informatique, et travaille en collaboration immédiate avec un Data Scientist avec lequel il implémentera les algorithmes et le système de gestion des données. C’est avant tout un profil technique qui nécessite une grande maîtrise des langages informatiques, comme Python, Java, C ainsi que les frameworks associés.

Le métier est encore assez nouveau et les postes se trouvent principalement dans les grandes agglomérations.

Webdesigner

C’est celui qui va donner vie et incarner la stratégie de marketing programmatique. Le webdesigner va travailler à l’optimisation du site web, à la création de publicités en display, de templates, de maquettes et de nombreuses versions de landing pages. Maître du design et de l’expérience utilisateur, il est en première ligne pour intégrer des recommandations, proposer ses idées et mettre sa créativité au service d’une stratégie marketing.

En agence, il va travailler avec un expert en marketing digital pour trouver une solution créative à une problématique stratégique. Chez l’annonceur, il intègre souvent le service communication et peut aussi jouer le rôle du webmaster selon les organisations.

Si les grandes écoles de design offrent des cursus adaptés, c’est aussi le cas des IUT ou BTS qui peuvent être complétés par une troisième année de spécialisation avec une licence professionnelle.

 

Il existe de nombreux profils pour pleinement réussir sa carrière dans le marketing programmatique, mais tous évoluent très vite. Une fois en poste, la formation continue doit être une composante essentielle pour toute organisation. Le marché est en pleine ébullition, les technologies changent, les comportements des consommateurs également, et il est plus que jamais essentiel de prendre conscience de l’importance de cette révolution numérique, si ce n’est pas déjà fait.

 

Augmentez par 4 votre performance lorsque vous activez vos données marketing

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.