X

Retrouvez toute l'actualité autour des technologies émergentes et leur impact sur le marché et la société.

2 exemples de campagnes d’automation à réutiliser pour une activité B2C !

Le Marketing Automation a renouvelé le secteur de l’emailing a tel point que les directions marketing sont de plus en plus nombreuses à consommer l’emailing, non plus au routage avec des solutions d’un ancien temps, mais désormais sur des outils de gestion de campagne comme Eloqua et l’offre Oracle Marketing Cloud.

Une nouvelle donne qui séduit de plus en plus jusqu’aux TPE. Et comme nous allons le voir, les applications pratiques sont nombreuses et simples à imaginer. Tout type d’entreprise capable de capter des mails peut s’y lancer et créer des campagnes avec ou sans outils Big Data (même si c’est mieux avec).

En simple, cet article est à prendre comme un exemple simple de ce qui est possible du plus petit au plus gros business.

 

Oui, le Pizzaïolo du coin a intérêt à faire de l’automation !

4 scénarios classiques peuvent être mis en place :

 

  • l’envoi de coupons pour les clients qui ne reviennent plus,

  • le rappel à des moments précis dans la journée, certains jours dans la semaine ou à l’occasion d’événements dédiés (compétitions sportives, fêtes nationales),

  • un programme de bienvenue pour tout nouveau client

  • un programme de réactivation des clients qui ne sont pas revenus depuis plus de 30 jours

  • Un programme dédié aux employés de bureau (le midi), aux fans de foot, aux familles avec enfants, etc.

Objectif de la Pizzeria de quartier : fidéliser sa clientèle et rester dans les esprits au moment précis des commandes

Pour cela, on s’intéresse à la collecte de données en amont, elle se fait souvent à la commande, à la main, ou directement (système déclaratif) par le client. Ici, il faut penser à uniformiser les information collectées par les formulaires en ligne et les vendeurs en caisse. A terme en précisant ces informations, on peut tout à fait demander l’intérêt d’un client pour les matchs de football par exemple en lui demandant ses intérêts ou en affinant les dates auxquelles ont lieu ces commandes sur un calendrier des temps forts associé.

En outre, il est assez simple d’automatiser le ciblage d’un client en s’intéressant à l’outil de commande, "Mr Martin" commande-t-il plutôt pour lui seul, ou pour lui et ses amis, enfants, collègues ? On peut également procéder à une association avec des groupes de clients existants pour s’intéresser aux comportements globaux et générer des “buyers personas” : des profils types de clients à ranger dans des compartiments pour personnaliser le marketing. L’intérêt pour une pizzeria ? Associer Mr Martin à un profil de client type pour définir ses intérêts. Suivant les informations récoltées et l’historique de ses commandes, on s’intéresse à le cibler comme étudiant, famille, couple sans enfants, jeune actif qui commande pour des soirées entre amis, fans de foot, etc.

En bref, on cible pour mettre en place ces trois scénarios et déclencher l’envoi d’emailing dédiés au moment le plus judicieux.

Par exemple, les campagnes d'automation peuvent intégrer un calendrier : les étudiants seront plus réactifs aux coupons les jeudis et samedi soirs, les jeunes actifs le lundi, les familles le dimanche et le mercredi midi, etc.

En outre, les fans de foot verront leur taux de transformation grimper lorsque vous leur enverrez par mail ou sur les réseaux sociaux des contenus associés au match du soir. On ne rigole pas avec les pizzas un soir de PSG/OM...

Le voyagiste, le fan du Cross-selling et du ciblage à base de Big Data !

Comment ? Nous nous intéressons à 4 campagnes :

 

  • relances sur abandons de panier

  • suivi des utilisateurs inconnus et retargetting display

  • cross-selling sur les utilisateurs connus et déjà convertis pour proposer de nouvelles idées de voyages

  • un programme basé sur les buyer personas et de proposition de voyages en rapport avec les centres d’intérêts des prospects en bases

Deux profils types se dégagent, les utilsateurs connus (déjà en base) et les utilisateurs inconnus de votre site qui laissent une trace par leur parcours client en ligne, en règle général, on ne se rend pas sur le site d’un voyagiste pour choisir sa destination, on la connaît déjà, les recherches vont directement à l’essentiel. Bref, un anonyme parcours votre site sans laisser d’information, puis rebondi, le fameux "bounce". A cet instant, le meilleur outil d’automation, c’est clairement le remarketing, le Big Data y apporte une science précise pour recible l'audience inconnue sur des sites et médias partenaires d'une DMP.

Le voyagiste, c’est l’exemple type du secteur d’activité où l’automation a le plus de valeur ajoutée s’il est couplé à des outils de retargeting et de de Big Data.

Mais il est inutile de remarketer tous les anonymes, il est d’abord possible de restreindre en l’audience remarketing en fonction des pages consultées (une mise ne panier par exemple), mais aussi en fonction des informations Big Data achetées auprès de Third-Party providers qui s’interfacent avec un outil d’Automation (Par exemple Bluekai et Eloqua).

Avec des données Third Party, vous améliorez la collecte de Data grâce aux algorithmes des DMP qui agrègent des informations en provenance de plusieurs éditeurs pour définir un “profil client” online autant à propos des connus (en base).

Ainsi, il est possible de cibler les campagnes toujours par profil client. Le broker Big Data vous donne des éléments sur les centres d’intérêts de l’audience ciblée et vous permet par exemple de dégager un ciblage pour les familles, couples d’aventuriers, retraités paisibles, etc. C’est un atout pour mettre en ligne des campagnes Display de remarketing dédiées à ces cibles pertinentes pour un voyagiste.

Autre exemple, le cross-selling : un client déjà converti, c’est généralement le pactole (si tant est qu’il ait apprécié son voyage). En règle générale, le cross-selling est une pratique commerciale bien plus rentable, puisque reconvertir un client fonctionne à 60%, alors qu’un nouveau client a seulement 5% de probabilité d’être converti. Pour accélérer le Time-to-Value (mettre en place un parcours client plus court et accélérer la vitesse de conversion).

Et vous ? Quelle est votre activité ? Testez les parcours client innovant dans nos livres blanc le Marketing Automation simplifié et la gestion des données.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.