lundi nov. 07, 2011

ASR et CAM

Après quelques billets à propos d'ASR pour les serveurs, je voudrais parler d'ASR pour les équipements de stockage qui peuvent être administrés avec CAM.

[Read More]

vendredi nov. 04, 2011

Les Raisons d'Installer ASR (3/3)

Pour clore la semaine et cette série sur les raisons d'utiliser ASR, le point abordé sera l'ouverture d'appel automatique.

Le nom même, Auto Service Request, suggère que l'avantage numéro 1 d'activer ASR sera une ouverture d'appel sans passer par le standard téléphonique et son IVR, ni se connecter sur le portail MOS : alors, promesse tenue ?

Comme nous l'avons vu dans les 2 précédents billets (1,2), ASR demande une petite préparation, un effort à faire une fois pour toutes, ensuite, ASR va se mettre en veille, à l'écoute des éventuelles alarmes de détection de pannes.

Voyons en détail comment cela se passe :


  • l'ILOM, le XSCF ou FMA détecte une panne et envoie une trap SNMP (FMA Solaris 11 va changer ce mode de transport) au serveur où est installé ASR, communement appelé l'asr manager.
  • le logiciel ASR va utiliser un jeu de règles, mis à jour régulièrement et automatiquement, pour décider s'il y a lieu d'ouvrir un SR ou pas
  • si oui, l'asr manager "remonte" l'alarme ainsi que l'identifiant de la machine impactée vers le serveur approprié chez Oracle.
  • après vérification des droits au support, un SR est ouvert dans MOS et le numéro est renvoyé à l'asr manager en accusé de réception de la demande.
  • ultime étape optionnelle, l'asr manager envoie une trap snmp à la console de monitoring d'entreprise.

Une fois ouvert, le SR va suivre exactement le même circuit qu'un autre SR ouvert par téléphone ou par le portail MOS.

Promesse tenue !

jeudi nov. 03, 2011

Les Raisons d'Installer ASR (2/3)

Après le support readiness, abordé dans un billet précédent, la deuxième raison d'installer ASR, mis à part le fait que ce n'est pas gratuit mais inclu dans les contrats de support et la garantie, donc ne pas l'activer serait ne pas utiliser ce que l'on a acheté, la deuxième raison est la détection des pannes.

En réalité, ASR en soit ne modifie pas les serveurs du parc, il ne fait qu'exploiter les mécanismes intégrés aux system processors (ILOM, XSCF) et à Solaris 10.

Mais, le résultat avec ASR, c'est que les détections de pannes ne resteront pas ignorées, mais au contraire, serviront à garder l'ensemble des serveurs dans le meilleur état de fonctionnement possible, prévenant les temps d'arrêt de production.

Le conseil qui en découle est simple et fort : si vos serveurs ou autres équipements homologués pour ASR, couverts par un contrat de support Oracle ou une garantie, n'hésitez pas et vérifiez que vous avez bien activé ASR.

Vous éviterez très sûrement toute situation délicate qui aurait dérivée d'une panne non prise en compte immédiatement après son apparition.

mardi nov. 01, 2011

Les Raisons d'Installer ASR (1/3)

Ce billet est le premier d'une série de 3 sur les raisons d'installer et d'activer ASR (Auto Service Request).

Le premier service offert par ASR est la préparation de l'accès au service : Support Readiness en anglais.

En effet, lorsque vous activez un équipement de votre parc :


  • un serveur avec ASR System,
  • un serveur de fichier de la gamme Unified Storage Server (S7000)
  • ou un tiroir de disques administré avec CAM,
  • etc

vous devez valider ASR dans MOS (My Oracle Support).

La première étape, si ce n'est déjà fait, sera de créer votre compte pour MOS, et en fonction de la taille de votre organisation, vérifier que vos collaborateurs concernés par le support, ont aussi un compte sur MOS.

Ensuite, il faudra vous assurer que vous êtes administrateur (CUA Customer User Administrator dans le jargon de MOS), du SI Support Identifier (ou CSI Customer Support Identifier) associé au support de votre équipement.

Si vous ne le connaissez pas, en allant dans MOS, dans l'onglet Settings, en sélectionnant Account & Priviledges, en cliquant sur le bouton request access, vous aurez l'option de faire une recherche basée sur le numéro de série, et le nom exact de client associé au CSI. Ceci n'est pas toujours évident : n'hésitez pas à faire usage du lien Contact us pour placer un SR non-technique et demander de l'aide, ou utilisez la communauté ASR en ligne, nous ferons tout pour vous aider également.

Si vous êtes déjà contact du CSI mais pas administrateur, vous devrez demander à la personne ayant ce rôle, soit de vous accorder les droits d'administration (il faut toujours qu'il y ait plusieurs CUA par CSI), soit lui demander de valider ASR.

Je vous renvoie à un billet précédent sur la manière d'associer un contact et valider ASR dans MOS.

Une fois, cette partie administrative terminée, vous êtes sûrs de :


  • savoir trouver votre machine dans MOS
  • que cette machine est bien couverte par un contrat de support ou une garantie
  • que ASR pourra ouvrir un SR en cas de détection de panne.

Il est prudent de bien préparer l'accès au support afin d'éviter tout problème si vous deviez appeler Oracle en cas de pépin, et pour cela, il est important d'activer ASR.

About

MOS, ASR, SDP, CAM pour la partie Connected Services et Beehive, UCM, WebCenter pour Social Networking au sens large.

Search

Archives
« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
    
       
Today