X

Gestion de la construction : Actualités, Ressources et Meilleures pratiques

Vaincre la résistance au numérique dans la construction

Je travaille comme consultant dans le domaine de l'ingénierie et de la construction depuis de nombreuses années, et j'ai pu observer une situation récurrente : chaque fois que je présente une solution logicielle élaborée - en particulier un outil permettant une nouvelle approche qui change radicalement la manière d’opérer - je suis confronté à une certaine résistance de la part de quelques personnes.

Les sceptiques affirment souvent qu'utiliser un tableur est plus rapide que d’implémenter et apprendre un nouveau logiciel. C'est peut-être vrai dans certains cas, mais il ne faut pas s’arrêter à cet aspect court terme.

Téléchargez le rapport : « 5 clés pour assurer la transition numérique de vos projets d’ingénierie et de construction »

Par exemple, au cours d'une présentation à laquelle j'ai assisté, l'auditoire a convenu à l'unanimité que le système et les processus existants étaient inefficaces, coûteux, difficiles à apprendre et lourds sur le plan administratif. Deux personnes n'étaient pas d'accord avec cette évaluation : un administrateur système et un développeur interne - des professionnels pourtant compétents.

Ma théorie : la possibilité de changement est plus préoccupante pour les personnes ayant le sentiment d’être en retard sur le plan du numérique que le risque d'échec de la livraison du projet - que le changement proposé ait un impact sur la sécurité de leur emploi, augmente ou diminue leurs heures de travail ou cause d'autres inconvénients personnels.

Ce qui m’amène à la question suivante : pourquoi une telle opposition à améliorer les processus grâce à la transition numérique ?

Atténuer les risques avec succès

Considérons la notion de risque avec l’analogie suivante. De nombreux motocyclistes qui parcourent des dizaines de milliers de kilomètres peuvent n’avoir pas eu d’accident pour les raisons suivantes : ils roulent prudemment, ils portent des vêtements très visibles avec des réflecteurs la nuit, ils considèrent que les conséquences d'un accident sont plus importantes que le coût ou le temps de préparation ou de formation. Ils atténuent ainsi les risques avec succès, comme les personnes du secteur de l'ingénierie et de la construction qui adoptent la transition numérique.

La lumière est au bout du tunnel pour le secteur de la construction

On répète l’expression « la lumière est au bout du tunnel » depuis des années et la référence est franchement obsolète pour un projet de construction. Aujourd'hui, les tunnels réussis et bien éclairés sont construits en tant qu'ouvrages numériques bien avant que la pointe de forage ne touche la moindre roche. La plupart des organisations s'entendent sur l'importance de maintenir leur réputation en termes de ponctualité et de respect du budget sur un marché aussi concurrentiel que l’est celui de la construction aujourd'hui. Une collaboration et une communication efficaces entre les centaines d'organisations participant aux phases de conception, d’appel d’offres et de construction des projets d'infrastructure sont la véritable lumière au bout du tunnel - du début à la fin – car elles permettent une visibilité en temps réel des risques.

La transition numérique permet d’identifier les risques, comme :

  • Un nombre excessif de demandes d’information créées par les mêmes personnes en amont du projet, ou remarquer qu’un processus de validation prend plus de temps que prévu.
  • Un manque de fluidité de l’information, en particulier pendant la phase de conception.
  • Des révisions de document excessives, n’accompagnant ni revue ni diffusion.
  • Des processus retardés, incomplets ou interrompus.

La capacité à comprendre comment et pourquoi ces risques se produisent - et à les atténuer dès le début - l'emporte de loin sur le coût et les inconvénients liés à la préparation. Il s'agit en fait de mettre en lumière le début du tunnel, là où on en a vraiment besoin. Les feuilles de calcul Excel ne permettent pas de le faire de façon efficace et synchronisée. La transition numérique dans la gestion des projets de construction facilitera la mise en place d’une méthode d’exécution adaptée pour le secteur.

Cliquez ici pour en savoir plus sur Aconex.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.