X

Gestion de la construction : Actualités, Ressources et Meilleures pratiques

Analyse des retours sur investissement dans la construction : prenez le contrôle !

Nous établissons la notion de valeur et de retour sur investissement dans notre vie de tous les jours en optimisant sans cesse notre temps, notre argent et nos ressources afin d’en tirer le meilleur bénéfice.

Ne devrions-nous pas faire de même pour les très grands projets d’ingénierie et de construction ?

Dans leur rapport sur la transition numérique, la société Fluor et d’autres membres du Global Industry Council ont identifié qu’“établir la valeur et le retour sur investissement” était l’un des principaux défis pour le secteur de l’ingénierie et de la construction.

Téléchargez le rapport : « 5 clés pour assurer la transition numérique de vos projets d’ingénierie et de construction »

Lancer une analyse coûts-bénéfices peut sembler facile mais de nombreuses organisations ont du mal à mesurer les processus métier et leur impact sur les résultats :

  • A quel processus donner la priorité ?
  • Comment définir le succès ?
  • Quelles sont les données qui comptent ?

Le Global Industry Council a identifié 4 étapes pour établir la valeur et le retour sur investissement :

  1. Obtenir le soutien de l’équipe dirigeante : elle doit accepter un ensemble de “critères de réussite”- qu’il s’agisse d’évaluer une nouvelle technologie ou d’implémenter une innovation. L’approbation des dirigeants garantit que les mesures sont alignées sur les besoins de l’entreprise.
  2. Etablir les indicateurs de référence : les organisations doivent d’abord établir des indicateurs de référence pour mesurer le retour sur investissement de la technologie. Développer ce référentiel aidera à évaluer l’impact après la mise en œuvre. Par exemple, Fluor a établi une mesure simple mais efficace pour rendre compte de la valeur de l’innovation par rapport à la réalisation de projets à l’échelle de l’entreprise. Leur objectif de base est un ratio de 1 pour 10 - ce qui signifie qu’une innovation doit être utilisée sur au moins 10 projets pour être considérée comme une réussite. Fluor a également prouvé que les métriques n’ont pas besoin d’être complexes.
  3. Elaborer un cadre de mesure qui définit :
    • Ce que l’on doit mesurer et évaluer ;
    • Le processus de collecte des données et la gestion des accès ;
    • Comment transformer les données brutes en indicateurs ;
    • Comment ces indicateurs seront transmis à différentes audiences ;
    • Comment l’information conduira à l’action.
  4. Partager les réussites : identifier les améliorations et les partager avec toute l'entreprise en établissant des indicateurs de référence et en suivant les performances au fil du temps. Les équipes projet prendront vite conscience des opportunités pour l’entreprise et commenceront à mettre en œuvre leurs propres nouveaux systèmes et processus afin d’observer des améliorations similaires.

En suivant les 4 étapes identifiées par le Global Industry Council dans le rapport intitulé « 5 clés pour assurer la transition numérique de vos projets d’ingénierie et de construction », les entreprises pourront surmonter les obstacles en matière de résistance à la transition numérique grâce à des résultats mesurables et éprouvés.

Be the first to comment

Comments ( 0 )
Please enter your name.Please provide a valid email address.Please enter a comment.CAPTCHA challenge response provided was incorrect. Please try again.