lundi mai 14, 2007

Open source is not about "good enough" clones


This JavaOne was certainly big on client technologies which probably made my friend Romain very happy. Just looking at three announcements it may sound as if these are simply clones to existing technologies: JavaFX is compared to Flash, WorldWind Java to Google Earth and Project Wonderland (and derived MPK20) to SecondLife.

They all have Java in common but that's not the point. I would argue that community work and openness is what makes plausible the promise of taking existing concepts to a new level. Open source JavaFX runs everywhere, not just in most browsers, but on all platforms. WorldWind Java is not extensible via plugins, it \*is\* a plugin. Project Wonderland is bringing business collaboration to what today is essentially anonymous gaming.

mardi mars 27, 2007

Oslo for a day

After participating in the Paris Sun Tech Days, I flew to Oslo, Norway for a day to deliver a talk on GlassFish. This was part of an Open Source Day set up by the local Sun people. Lots of people showed up and some talks included interesting use-cases using projects such as OpenESB.

This was my first time in Norway so I thought I'd gather and share a few notes/thoughts:
•  The airport is a bit far away, but the express train is very convenient.
•  I'm amazed at the number of 7-Eleven, Burger King and McDonalds shops. More than cafes in Paris it seems.
•  I arrived late but still decided to have a short walk downtown, very pleasant. It's the kind of city where walking is "natural".
•  (really not Oslo-related) but why does every desk in a hotel room has to have a glass cover? Elegant but very mouse unfriendly :)
•  Norwegian TV is a mix of English and Norwegian. I understand having 8 millions inhabitants doesn't justify dubbing all movies and series like in other countries. Still, Norway seems to have a strong national identity and language (with no need for a "cultural exceptionalism").
•  Ground floor is called the 1st floor just like in most East-European countries.
•  Speakers are offered flowers after their talk, another "Slavic/Nordic" tradition I guess.
•  No power plug adapter needed for me (good, I really didn't think of taking one with me).

I'm looking forward to staying longer more next time around. Maybe JavaZone?

samedi mars 17, 2007

Sun TechDays Paris, dernière ligne droite

Sur le même principe (le même code en réalité) qu'au mois de juin dernier pour le JavaDay de Versailles, j'ai réalisé une carte des inscrits aux Sun TechDays qui débutent lundi à La Défense (cliquez sur l'image pour obtenir un gif animé).

La carte Google maps n'est pas en ligne directement car il y a cette fois-ci trop d'inscrits et trop de JavaScript pour une seule page (j'ai peut-être mal cherché, mais rien pour n'afficher qu'un marqueur par ville par exemple). Le taux de résolution du service de géo-localisation de Google Maps est cette fois-ci de 99% après correction des fautes de frappes et petit hack pour nos amis britanniques que Royal Mail ne souhaite pas que l'on localise. Au total, il aura fallu 72 minutes pour résoudre toutes les adresses en respectant les règles d'utilisation de ce service Google. La prochaine fois j'utiliserais Yahoo Maps histoire de comparer.

Dans les dernières nouvelles:
•  install parties NetBeans, GlassFish et Solaris
•  accès Wifi gratuit (merci Fon)
•  un iPod à gagner pour ceux qui viendront tôt et un voyage tout frais payés à JavaOne (mai 2007)

Rendez-vous lundi!


jeudi mars 15, 2007

GlassFish on SDNtv


My boss Eduardo is interviewed by Simon Phipps (Sun's Chief Open Source strategist) about GlassFish in this SDN-TV episode. It's probably not an easy job being either the interviewer or the interviewee for this 10-minute challenge trying to do justice to all of the GlassFish efforts. Tell me what you think of the interview (it's the second part after Mark Reinhold on OpenJDK).

jeudi févr. 22, 2007

JBI marketplace


I had not gone back to check on available JBI binding components and service engines since I first heard of this project being launched at java.net.

With a spec (JBI) focusing mainly on interop at the infrastructure level, it is certainly important to have an illustration of how well the market is coming together. With the next release of the reference implementation around the corner and Gregg's post, I went back only to find out that it seemed to have made nice progress. Check out this page for a list of what's available and what's planned (components, engines, encoders, and more).

lundi févr. 12, 2007

Une différence fondamentale entre Sun et Microsoft


La volonté coté Sun comme Microsoft de fournir une meilleure inter-opérabilité entre nos technologies respectives est bien réelle. Le projet Tango/WSIT pour l'inter-opérabilité des Web Services en est un bon exemple.

Par contre, quand je lis ce genre d'article ("Nous n'avons plus de concurrence"), il m'apparait clair qu'il y a toujours une différence fondamentale entre nos deux sociétés.

Sun crois au contraire qu'en augmentant la taille du gâteau (du marché), sa part augmentera mécaniquement et que c'est une meilleure stratégie. C'est le raisonnement à la base de la stratégie de Volume et d'Open Source de Sun en général et de Java en particulier.

jeudi févr. 08, 2007

Mes présentations Solutions Linux en ligne


Mes présentations "GlassFish, serveur Java EE 5 Open Source" et "Java Open Source" sont en ligne sur le site du salon.

dimanche nov. 12, 2006

Tout le monde n'a pas eu le luxe de commencer en Open Source


C'est le cas de Sun. Depuis des années, Sun n'est pas en reste (nfs, OpenOffice, OpenSolaris, OpenSPARC, NetBeans, GlassFish, ...). Aujourd'hui c'est le tour de Java qui est désormais disponible sous licence GPL (v2). Pour limiter les effets viraux de la GPL, la clause Classpath Exception (créée il y a plusieurs années) est utilisée.

L'objectif de Sun est double: ouvrir de nouveaux marchés pour Java (GNU Linux en est un évident) tout en préservant la compatibilité de Java. Le choix de la licence GPL répond à ces deux objectifs. Il devient maintenant possible d'intégrer Java dans les distributions Linux, y compris dans Fedora (comme le laisse entendre Anthony Green de RedHat), Debian et les autres distrib "communautaires" et s'il devait y avoir fork incompatible, celui-ci devrait être fait en public ce qui en minimise probablement les chances. Ce n'est pas la première fois que Sun utilise la GPL (cf. OpenSPARC), mais ce n'est pas pour autant un choix de licence qui va modifier tous les autres projets Open Source de Sun. Ainsi Jini est sous licence Apache et OpenSolaris est en CDDL. Un seul objectif: la bonne licence pour la bonne communauté.

Duke and friends...Pour être plus précis sur ce qui est annoncé aujourd'hui :

- OpenJDK est le nom du JDK mis en open source par Sun sur java.net et pour lequel la partie HotSpot et javac sont disponibles dès aujourd'hui (et compilables dans NetBeans). Le reste arrive dans les 6 mois, le temps de mettre en place un nouveau gestionnaire de source (Mercurial). Le tout fait 6 millions de ligne de code (autant que Solaris).
- Mobile and Embedded est le nom du projet qui regroupe les technologies CDC et CLDC de Java ME. La première est disponible en GPL aujourd'hui, la seconde le sera dans quelque semaines.
- GlassFish, le serveur Java EE qui était déjà en open source sous la licence CDDL (celle d'OpenSolaris et de NetBeans) sera progressivement (début 2007) disponible également sous licence GPL v2.

GlassFish est un bon exemple de collaboration entre produits Java EE pourtant théoriquement concurrents: Oracle contribue la partie JPA (Java Persistence API) avec TopLink, BEA et JBoss utilisent des briques de GlassFish (JSF et pile Web Services), Jetty utilise le framework Grizzly de GlassFish, etc... Il n'y a pas de raison que cela ne se produise pas de la même manière pour le JDK (open source ou non).

Pourquoi maintenant (et pas plus tôt)?
Sun prend très au sérieux sa responsabilité de leader de la communauté Java qui compte des millions de développeurs et des milliards d'utilisateurs. Une décision irrévocable comme celle qui vient d'être prise ne s'improvise pas et ne peut être que le résultat d'un processus de communication et d'écoute de l'ensemble de la communauté Java. L'expérience acquise avec les projets OpenOffice, GlassFish, NetBeans et OpenSolaris ainsi que l'affirmation par des communautés clé de l'open source que seule une version compatible de Java n'avait de sens en open source ont amené Sun à prendre cette décision en 2006.

Quelques détails supplémentaires:
- A court terme, les utilisateurs ne sont pas impactés par cette annonce puisque les licences existantes perdurent.
- Rien ne change pour le JCP (sauf pour le JSR 306 qui vise à améliorer la collaboration avec des communautés externes).
- Sun garde le branding Java (le trademark et le logo).
- Le TCK n'est pas mis en Open Source et seul un produit qui a passé le TCK a droit de s'appeller Java. Les bourses d'obtention de TCK continuent d'exister.
- Oh et j'oubliais, Richard Stallman est enchanté.

Tout le monde n'a pas eu le luxe de commencer en Open Source.
Tout le monde n'a pas l'élégance de corriger le tir.

Le Webcast devrait contenir encore quelques surprises...

jeudi nov. 09, 2006

Les lecteurs de LMI vous le disent...


... sur le nouveau site du Monde Informatique:


About

This blog has moved

Alexis Moussine-Pouchkine's Weblog

GlassFish - Stay Connected

Search

Archives
« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
    
       
Today
Blogroll

No bookmarks in folder

News

No bookmarks in folder