samedi juil. 11, 2009

Table ronde à l'ITIForum : retour sur disques SSD et stockage x86

Translate in English

C'est avec un petit décalage de 15 jours que je reviens sur la table ronde disques SSD et stockage x86, organisée par Jean-Pierre Dumoulin, lors du dernier ITIForum du CRIP. Je reprends également ce billet en français, ce qui est préférable, à la vue du résultat de la dernière traduction électronique de l'anglais vers le français ! Je vous en laisse juge en cliquant ici.

Lors de cette table ronde, les membres du CRIP, nous avaient posé 2 questions, à mes confrères fournisseurs de stockage, ainsi qu'à quelques utilisateurs : François Dessables de PSA, Christian Jaubert de Bouygues Télécom et Jacques-Alain Barret de Manpower.
2 questions sur lesquelles je vais tenter de vous faire un bref résumé.

1) Utilisation des disques SSD ( Flash ) , quels enjeux pour l'industrie, pourquoi l'adoption est-elle plus lente en France ?

Globalement un consensus s'est dégagé sur cette question. Les SSD sont une tendance de fond qui se retrouve petit à petit dans l'ensemble des offres. Sachant qu'il faut bien distinguer les disques SSD d'entreprise de ceux utilisés pour le grand public.

Toutefois, 2 stratégies de mises en oeuvre apparaissent. Une stratégie classique, qui consiste à intégrer les disques SSD au sein des baies existantes, l'autre, celle de Sun notamment, qui s'appuie sur les disques SSD pour accélérer les I/O de manière transparentes aux applications et aux administrateurs.

Dans le cas des disques SSD au sein des baies de stockages, il est nécessaire de définir quelles seront les données qui en bénéficieront, tout un travail en perspective. Car vous n'allez pas remplir une baie avec un ensemble complet de disques SSD (pour ne pas avoir à vous poser cette question) pour 2 raisons : le coût, la capacité des contrôleurs des baies actuelles, qui de toute façon ne pourraient pas tenir les IOPS potentielles. Naturellement, Sun disposant de baies de stockage de ce type, nous sommes capable de répondre à ce besoin pour certains cas d'usages adaptés. Ce besoin de réfléchir au placement des données et à sa pertinence, c'est peut-être une des raisons qui explique l'adoption lente en France -outre le fait que tous les acteurs du stockage n'en disposent pas...

L'autre axe de développement sur lequel Sun investit et délivre des solutions déjà disponibles aujourd'hui, c'est l'OpenStorage, commercialement connus sous les gammes x45xx et 7000. J'ai déjà produit un billet sur cette « révolution ». En 2 mots, nous rapprochons les disques SSD au plus prêt des processeurs, au sein des serveurs, et nous nous en servons également comme (très très gros) cache secondaire dans nos « baies » OpenStorage. Ainsi, toutes les applications en bénéficient de facto. Je vous invite à consulter ce blog pour quelques chiffres de performance en stockage de type NAS.

Maintenant, pour en faciliter l'adoption, l'enjeux pour les industriels, dans les 2 stratégies, est de fournir les guides de mises en oeuvre en fonction des usages. Ce que nous faisons bien évidement... Si vous souhaiter déployer, par exemple, vos bases Oracle sur Sun Storage 7000, je vous engage notamment à lire ce Blueprint. Et si vous avez un doute, n'hésitez pas à nous consulter, nous pourrons vous guider !

Pour plus d'information sur les disques SSD (technologies) et la démarche d'intégration, je vous renvoie à cet article d'Adam Leventhal : "Can flash memory become the foundation for a new tier in the storage hierarchy?", ainsi qu'à son blog.

Maintenant passons à la deuxième question de cette table ronde...

2) L'émergence des offres de stockage sur base X86 ( à l'image de ce qu'utilisent les grands acteurs du web, Google, Amazon, ... ) , quelle utilisation pour l'industrie, est-ce une opportunité de réduire les coûts dans le contexte de crise actuel ?

Pour répondre à cette dernière, je vais être beaucoup plus synthétique en vous invitant à (re)lire : "Openstorage: La révolution dans la gestion des données", déjà cité précédemment.

Je compléterais juste par le fait qu'au-delà du HPC (voir: Solving the HPC I/O bottleneck - Sun Lustre Storage System) et des stockages en grilles, les utilisations pour l'industrie que je vois dès aujourd'hui sur certains projets auxquels je participe se situent principalement dans le stockage d'environnement virtualisés type VMWare ainsi que les environnements de bases de données en développement et intégration. En effet, les solutions de stockage x86 offrent une réelle opportunité de réduire les coûts. D'autres cas d'usages existent et quelques uns sont résumés dans l'image ci-contre.clic to enlarge

Comme pour les disques SSD, le stockage x86 est une tendance de fond (voir: Data Trends... Driving Storage (radical) Evolution), avec la performance des processeurs actuels et les solutions logiciels complètes disponibles comme la stack OpenStorage d'OpenSolaris. Nous sommes au début de la standardisation de l'offre de stockage avec :

  • abandon des solutions propriétaires,
  • adoption de solution standards à base de x86 et des logiciels open source associés,
  • s'appuyant sur des technologies innovantes (SSD, ZFS,...)

Donc, fort potentiel de gain en performances et en coûts. C'est sur ce constat qu'il y a bientôt un an, Sun a fédéré ses ingénieries serveurs et stockages. Nos serveurs x86 (incluant les disques SSD) devenant le composant de base pour construire nos solutions de stockage x45xx et Sun Storage 7000, en y ajoutant l'intelligence avec OpenSolaris et toutes ses fonctions OpenStorage (snapshot, réplications, « de-duplication » à la mode ZFS...).

Translate in English

About

Eric Bezille

Search

Archives
« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
    
       
Today