DSI, Technologies Clés 2015 & Stratégie Oracle

Translate in English

Trois éléments m'ont poussé à écrire ces quelques lignes : (1) les préoccupations des DSI face au Cloud Computing, (2) la sortie du rapport sur les technologies clés 2015,  publié en ce début d'année par le Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie, et (3) la venue la semaine dernière à Paris du responsable du développement des Solutions Optimisées au sein d'Oracle.

Les préoccupations des DSI face au Cloud Computing

Les systèmes d’informations sont devenus au fils du temps des systèmes complexes, qui, aux travers des approches multi-couches, multi-fournisseurs, ont souvent du mal à évoluer. Tous les DSI regardent les acteurs du Cloud Computing publique avec envie, mais restent réaliste sur le fait qu’ils ont un existant à faire vivre et un nombre de services métiers à adresser bien supérieur.

La tâche du DSI et de ses équipes est d’autant plus complexe, qu’il faut non seulement traduire le besoin métier en solution applicative adaptée, mais aussi en architectures matérielles associées, tout en intégrant le projet de mise en œuvre dans les délais, et sa capacité d’exploitation une fois la solution déployée.

3 éléments du rapport sur les technologies clés 2015 à mettre en perspective

Comme l’a clairement identifié le volet TIC de l’étude sur les technologies clés 2015 :

  1. « La révolution numérique, avec la numérisation accrue des contenus et services et le développement de l’internet, a permis [..] d’étendre très largement la diffusion des TIC au-delà des grandes entreprises auprès du grand public et des PME »

  2. « Cette dépendance croissante de pans entiers de l’économie vis-à-vis des TIC, impose une fiabilité et une disponibilité accrue tant pour les infrastructure [..] que pour les applications. »

  3. «le marché se banalise fortement avec une demande qui, sous l’effet de l’informatique en nuage, s’oriente vers des centres de données automatisés et mutualisés reposant sur des matériels standardisés ». Ce qui implique « d’avoir une maîtrise simultanée de nombreuses technologies (matériel, logiciel, contenu et réseau) permettant le développement d’applications, services et contenus [..], en prenant en compte une multitude d’interfaces. »

 Stratégie Oracle : Solutions Optimisées, approche verticale et standards ouverts

C’est à partir de ces mêmes constats : l’efficacité du Cloud Computing publique et la réalité des systèmes d’information d’entreprise, qu’Oracle a décidé d’optimiser et d’intégrer en amont l’ensemble des composants répondant aux enjeux métiers de l’entreprise, du portail B2B/B2C, à la gestion client, en passant par la paie, et jusqu’à l’ERP. En effet, de par notre capacité à adresser l’ensemble des besoins, des applications métiers jusqu’aux infrastructures matériels, nous sommes dans la position unique de pouvoir réaliser toute la problématique de dimensionnement et de mise en oeuvre en amont, tout en incluant les niveaux de services maximum dès la conception : performance, haute-disponibilité, sécurité, et évolution.


Le tout pouvant venir s’intégrer dans un existant, car l’ensemble des composants Oracle s’appuient sur des standards ouverts. C’est ainsi que nous avons lancé déjà 7 Solutions Optimisées, autour de nos applications métiers (Portail Webcenter, Siebel CRM, Peoplesoft RH, ERP E-Business Suite,...) et 2 solutions intégrées en usine, l’une couvrant la base de données (Exadata) et l’autre le middleware (Exalogic).

Cette capacité nous permet de revoir les approches traditionnelles pour aller vers beaucoup plus d’efficacité, et offrir une vrai fondation pour la mise en oeuvre d’un Cloud Computing d’Entreprise s’appuyant sur des composants standards, ouverts, et optimisés pour bien fonctionner ensemble : des applications jusqu'aux infrastructures disques et bandes (mais j'y reviendrai dans un prochain billet).

Pour aller plus loin, je vous invite à consulter l'ensemble des documents techniques déjà publiés autour des Solutions Optimisées, et à les revisiter régulièrement, car nous en gérons le cycle de vie en fonction des évolutions des composants matériels ou logiciels constituant chaque solution.

Translate in English

Comments:

Post a Comment:
  • HTML Syntax: NOT allowed
About

Eric Bezille

Search

Archives
« avril 2014
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
    
       
Today