lundi févr. 08, 2016

Directions RH, libérez votre potentiel !

Le 04 février 2016, Oracle, en partenariat avec KPMG, a reçu dans le cadre luxueux du Royal Monceau Hôtel Paris une vingtaine de clients pour une nouvelle édition du dîner débat HR4HR.

Cette soirée fut l’occasion pour KPMG, partenaire de cette édition de présenter son approche « Evidence-based RH » qui donne aux DRH les moyens de mettre en œuvre des politiques RH génératrices de performance, d’agilité et d’innovation.

Les directions des ressources humaines ayant un rôle important à jouer pour aider les entreprises à se transformer, les trois grands thèmes de ce dîner étaient :

Ubérisation, Innovation, Digitalisation…

Tout au long de ce dîner débat, les invités ont pu échanger autour des problématiques spécifiques aux Ressources Humaines notamment :

· Comment aligner la politique RH sur les objectifs stratégiques de l’entreprise ?

· Comment faire le lien entre les modes de travail et de management des salariés et la performance de l’entreprise ?

· Comment exploiter les données issues des métiers et des RH pour accélérer la croissance et la rentabilité de l’entreprise ?

Les RDV Oracle HR4HR s’inscrivent dans une dynamique d’échange et partage, organisés autour de thématiques cohérentes et pertinentes qui mobilisent les décideurs RH.

Pour plus d’informations sur les prochaines dates suivez nous sur : @Taleo_FR

Page LinkedIn : Oracle HCM

Site web : Oracle HCM


[Read More]

lundi janv. 25, 2016

Recrutement et réseaux sociaux : l'importance d'être cohérent et transparent

image_Article

Les réseaux sociaux peuvent s'avérer très utiles pour recruter les bons profils, mais ils comportent également une part de risques et peuvent vous faire manquer des opportunités si vous ne les gérez pas correctement.

La fonction RH s'intéresse de plus en plus au recrutement social, et avec raison. Si l'on s'y prend bien, les réseaux sociaux constituent pour les entreprises un excellent moyen de promotion des offres d'emploi auprès d'une audience beaucoup plus large. Ils leur permettent également d'accéder aux réseaux personnels de leurs salariés pour recruter les meilleurs talents.

Mais il faut être prudent. Comme l'a expliqué mon collègue Vance Kearney, VP HR EMEA, lors de la conférence annuelle de la branche écossaise du CIPD qui s'est déroulée en mai à Glasgow, le recrutement social peut facilement ressembler à du parrainage évolué.

Il est évident que les entreprises prennent un risque quand elles demandent à leurs salariés de les aider en leur donnant accès à leurs contacts personnels. Mes contacts personnels sur les réseaux sociaux présentent le plus souvent des parcours et des profils assez similaires. J'essaye bien évidemment de minimiser les contacts Facebook avec mes enfants et leurs amis, avant tout pour préserver ma tranquillité ! Quoi qu'il en soit, cet argument est à double tranchant. D'un côté, si l'entreprise recrute des personnes qui me ressemblent, avec des points de vue et des valeurs que je partage, il y a de bonnes chances pour qu'elles s'intègrent parfaitement à la culture de mon organisation. De l'autre, elle risque de passer à côté de la diversité et de la multiplicité des opinions qui contribuent à rendre une entreprise intéressante et innovante. Si le recrutement social constitue un outil extrêmement précieux pour les entreprises qui cherchent à recruter des talents cachés, les RH devront néanmoins s'assurer que leurs stratégies de recrutement permettent de développer un personnel varié et diversifié. C'est particulièrement vrai pour des postes ou des compétences tels que "gourou du cloud" ou "expert digital" qui sont encore assez nouveaux.

L'identification des nouveaux talents est une priorité pour les RH, mais elle est parfois difficile. Les meilleurs candidats ne sont pas forcément visibles, et la plupart d'entre eux font tellement bien leur travail qu'ils sont particulièrement choyés par leur employeur et n'éprouvent pas le besoin d'aller voir ailleurs. Le recrutement social pourra aider les entreprises à atteindre ces profils, mais il faudra bien plus qu'un simple contact non sollicité pour éveiller leur intérêt.

Nous vivons à l'heure de la transparence. De nombreuses sources d'informations permettent de découvrir facilement l'ambiance de travail au sein d'une entreprise. Comme son nom l'indique, un site Web tel que Glassdoor ("la porte vitrée") permet aux chercheurs d'emploi de découvrir les conditions de travail dans quasiment n'importe quelle entreprise à laquelle ils peuvent s'intéresser, et les candidats les plus brillants savent en tirer parti. C'est une réalité que démontre une étude récente de CEB, un cabinet de conseil spécialisé dans la transformation des performances de l'entreprise. Cette étude révèle que les communications officielles auprès des salariés sont cinq fois moins efficaces que d'autres sources d'informations pour influencer la décision des candidats – et ce résultat n'est finalement pas si étonnant. La majorité des informations utilisées par les futurs salariés pour mieux connaître leurs éventuels employeurs ne sont pas contrôlées par les entreprises mais par d'autres sources, telles que leur personnel actuel ou leurs anciens salariés.

C'est pourquoi l'ouverture des deux côtés de la vitrine est si importante. Les gens veulent travailler pour des entreprises dont les valeurs sont cohérentes avec les leurs, mais ces valeurs dépendent de chaque secteur d'activité. Malgré tout le buzz qui entoure les jeunes startups technologiques, tout le monde n'a pas envie de travailler dans un campus high-tech en se déplaçant d'un pouf à l'autre en planche à roulettes, et rien ne prouve qu'un tel environnement favorise la productivité dans tous les domaines. On imagine bien que cette approche ne donnera pas d'excellents résultats dans une caserne de pompiers, par exemple. Comme souvent lorsqu'il est question d'humain, une solution stéréotypée ne convient pas forcément à tout le monde.

Une certaine cohérence doit exister entre les valeurs de l'entreprise et celles des personnes qu'elle cherche à attirer. Après tout, le temps et les efforts consacrés au recrutement d'un nouveau salarié ne représentent pas la partie la plus coûteuse du processus de recrutement. Ce sont plutôt toutes les conséquences d'un mauvais recrutement qui coûtent vraiment cher. Il est donc dans l'intérêt de tous que les candidats sachent exactement à quoi s'attendre et ce que l'on attendra d'eux. Pour autant, une autre étude de CEB a montré que seulement 36% des nouveaux recrutés pensent avoir reçu au cours du processus de recrutement des informations précises sur ce que serait leur travail dans le poste qui leur était proposé.

Je ne dis pas pour autant que les entreprises ne devraient recruter que des robots complaisants – les profils inhabituels sont indispensables pour les entreprises qui veulent se différencier – mais elles doivent faire en sorte que l'intégration se fasse de façon harmonieuse, ce qui nécessite un travail de leur côté autant que de celui des nouveaux arrivants. Il est vital de proposer une expérience cohérente et séduisante tout au long du processus de recrutement et d'intégration, pour s'assurer que les nouveaux salariés deviennent pleinement efficaces et productifs le plus rapidement possible.

Dans cette période d'ouverture, la vitrine ne représente qu'une partie de l'équation. Pour compléter les sources externes d'informations, les gens veulent voir par eux-mêmes comment travaille une entreprise avant de la rejoindre, un peu comme lorsqu'ils regardent à travers la vitrine d'un magasin avant de décider d'y entrer. Avec l'émergence des médias sociaux cette transparence est devenue cruciale – et il faut bien le reconnaître inévitable – à travers l'ensemble de l'entreprise. C'est maintenant aux employeurs de faire en sorte que les personnes qu'ils recherchent apprécient ce qu'elles voient lorsqu'elles regardent à travers leur vitrine.

proposé par Melanie Hache-Barrois, HCM Strategy Director South Europe 

lundi déc. 21, 2015

La transformation des ressources humaines dans le secteur banques et assurances.

Le banquier et l'assureur sont des rôles qui sont essentiels dans les étapes clés de nos vies: la première voiture, première maison, premier enfant, premier emploi ... et ces personnes-clés ont toujours été non seulement des personnes de confiance, mais aussi qui connaissent parfaitement nos vies et habitudes. Grâce aux nouveaux moyens de communication, à la technologie dans le secteur des banques et assurances, les temps changent : le banquier ou l'assureur ont toujours un rôle important dans nos vies quotidiennes, cependant, la nature de nos interactions est très différente.

L’apport du numérique dans l‘industrie bancaire :

L'avènement du numérique a conduit les banques à accélérer la remise en question de leur business model y compris au sein de leurs agences. La banque dans l’ère du numérique doit répondre efficacement aux besoins des clients, avec des services faciles d’accès et répondant à des normes de sécurité très exigeantes. Sécurité et confiance sont deux mots-clés dans cette industrie.

L’innovation est également devenue fondamentale dans ce secteur: de nombreuses banques ont déjà collaboré avec des groupes technologiques et ont investi dans des FinTechs innovantes (start-ups spécialisées dans la technologie financière).

Néanmoins, les étapes de nos vies restent inchangées. Les décisions financières demeurent des décisions financières. Ce qui a changé , c’est la façon de prendre ces décisions: l'expérience utilisateur et le mode d’interaction avec la banque sont maintenant plus efficaces grâce aux solutions numériques : selon une étude de la Fédération bancaire européenne, d'ici 2018, plus de 50% des recettes supplémentaires des produits bancaires devraient être numériques, en Europe de l’Ouest et près de quatre personnes sur cinq - 79% - qui utilisent les services bancaires mobiles en Europe ont acheté un produit en utilisant leur appareil mobile au cours des 12 derniers mois. [Lire la suite]

[Read More]

mercredi déc. 09, 2015

Retour sur HR Tech World Congress 2015

Oracle a été sponsor diamant au congrès HR Tech Mondial qui s’est tenu à Paris les 27 et 28 octobre 2015.

Cette nouvelle édition a remporté un grand succès auprès des participants. En quelques chiffres :

  • 3600 présents au total pour 80 pays représentés,

  • 300 visiteurs sur le booth Oracle,

  • Plus de 100 démos par nos presales, 

  • 55 participants internationaux au dîner Oracle,

  • 14 689 mentions du #HRTechWorld sur deux jours,

  • 775 Tweets publiés par les employés Oracle, le meilleur taux d’amplification parmi les Sponsors diamants,

  • 90 652 impressions grâce aux posts du Twitter Oracle HCM

Revivez cet évènement en images en cliquant ici

Découvrez l'interview de l'équipe HCM d'Oracle en cliquant ici

vendredi oct. 09, 2015

Tout ce que vous devez savoir sur le Cloud

Le cloud, un mot à la mode mais que personne ne comprend vraiment. Alors, nous vous donnons des éléments essentiels à retenir sur le cloud.

  • Multifonctionnel

Le cloud propose une gamme de services destinés aux entreprises et aux particuliers. Ces services sont ultra puissants, pratiques, accessibles et rentables.

  • S’individualise et destiné au métier

Le cloud s’adapte aux besoins spécifiques de l’entreprise. Grâce au cloud, les responsables métier sont plus à même de partager des informations et d’innover tout en se facilitant la vie.

  • Flexible

La flexibilité et l’évolutivité figurent parmi les principaux avantages du cloud. Vous pouvez développer ou réduire les activités de ton entreprise en fonction de ses besoins et accéder aux informations depuis n’importe quel appareil.

  • Utile pour tout

Le mode SaaS est la solution cloud la plus connue, mais le cloud ne se limite pas à ça. Le « data as a service» (DaaS), par exemple, est un moyen efficace de connecter des utilisateurs à tes segments de données de la façon la mieux adaptée, afin de répondre à des besoins particuliers.

  • Pouvoir sortir du cloud à tout moment

Il se peut qu’un jour vous ayez besoin de récupérer vos données. Donc avant de transférer vos données dans le cloud, veillez à bien comprendre comment les récupérer si vous le souhaitez et renseignez-vous sur ce qu’il vous en coûtera et combien de temps cela prendra.

Pour en savoir plus, téléchargez l'ebook "le SaaS pour les nuls" édition spéciale Oracle 

jeudi oct. 01, 2015

Revivez les moments forts d’Oracle Digital Transformation Day 2015

L'Oracle Digital Transformation Day 2015, c’était plus de 1 200 personnes, 20 partenaires sponsors, plus de 7 000 tweets, mais aussi :

  • des StartUps
  • des objects connectés (iOT)
  • des sessions thématiques : ERP Finance, RH, gestion des talents, Marketing, DMP, Expérience client (CX), big data et cloud…

Tous réunis le 23 septembre 2015 à la Maison de la Chimie, Paris !

Cliquez ici pour retrouvez les meilleurs moments en vidéo


mercredi août 26, 2015

Partagez un moment avec les acteurs de la transformation digitale


Clients, partenaires, experts d’Oracle seront présents le 23 septembre 2015 à la Maison de la Chimie, Paris 7, à l’occasion du Forum Digital Transformation de 13h00 à 18h30.

Une opportunité de partager l’expérience de nos clients : Accor, Club Med, Vinci, Orange, Randstad qui viendront s’exprimer sur les thèmes d’actualité, tels que l’expérience client, le Big Data, la DMP, le Cloud…

A ne pas manquer également, les invités d’honneur :

  • Jacques Attali, Economiste, écrivain et conseiller d’Etat honoraire à 13h30
  • Mark Hurd, CEO, Oracle Corporation
  • Gonzalo Quesada, Entraîneur de l'équipe de rugby du Stade Français et Champion de France de Rugby 2015.

Rejoignez-nous le 23 septembre 2015 pour ce forum dédié à la transformation digitale ! 

Toute l'actualité sur Twitter #OracleDigital ou sur le site dédié : bit.ly/ForumDigital


jeudi juin 25, 2015

Modern Marketing Tour, 11 juin 2015. Et si vous passiez au marketing digital agile et rentable ?


Et si vous passiez au marketing digital agile et rentable ? (1/2)

Une plateforme marketing intégrant les services tout en enrichissant les données clients centralisées fait entrer l’entreprise dans l’ère du marketing digital. Fini les cloisons entre équipes web, email, papier… Une stratégie marketing globale devient possible avec une relation client personnalisée et un ROI rapide.

« Avec l’explosion des données, des réseaux sociaux, de la mobilité… et du permission marketing, le marketing moderne revisite fortement les pratiques, habitudes et processus en place, » annonce David Pastural, directeur commercial Europe du Sud chez Oracle.

Un dilemme Amour/Argent insoluble ?

Forrester rapporte que 70% des directeurs marketing souhaitent donner la priorité à l'expérience du client, tandis que le cabinet Fournaise Group affirme que 75% des PDG veulent que leur directeur marketing se consacre à 100 % sur le retour sur investissement. « Double dilemme pour les responsables marketing désireux de faire entrer leur entreprise dans l'ère du numérique et d’offrir une expérience client exceptionnelle (Main Street), tout en générant un revenu positif, » résume David Pastural, qui ajoute : « Bien entendu, l’ensemble doit survenir à budget constant, voire réduit… Bref, le seul langage commun accepté tourne autour du ROI.»

Si le challenge semble audacieux, une analyse de la situation permet, dans un premier temps, de dessiner des pistes de réflexion.

Le constat, très répandu dans les entreprises, n’est pas des plus encourageants au vu des obstacles : un même client expérimente des interactions disparates et sans coordination via des canaux non communicants (boutique, Web, mobile, réseaux sociaux…). Et le comportement des clients varie plus vite que le rythme opérationnel du marketing. Résultat : le contenu reste global et sans personnalisation, et l'écosystème numérique paralyse la planification et la stratégie marketing. « Avant, le marketing travaillait sur la création, l’image,… Aujourd’hui il doit passer à l’heure de la technologie et des services numériques, » conseille David Pastural.

L’approche numérique par l’informatique incarne le moyen le plus efficace de balayer la plupart de ces obstacles pour parvenir à relever le défi.

Etape 1 – Associer données pertinentes et profils clients

Face à des clients naviguant sans logique prédéterminée entre les canaux, les messages en masse s’avèrent peu efficaces. Les entreprises ont donc créé des équipes dédiées (web, réseaux sociaux, email, e-commerce…). Cependant, ces équipes communiquent peu ou pas entre elles.

« Le “Département Digital” est donc composé d’équipes diverses, utilisant des outils (et souvent des données) différents. D'ailleurs, le CMO Club rapporte que 85,6% des professionnels du marketing pensent que leur principal problème en multicanal reste est l'indisponibilité ou la diffusion disparate des données, » relate David Pastural.

Pire encore, selon Forrester, 82% des professionnels du marketing n'ont aucune vue synchronisée des données des clients. Problématique quand on estime que les clients génèrent plus de 3 téraoctets de données par an (IDC).

Seul remède : Associer les interactions sur différents canaux
et terminaux à un client spécifique. « Pour y parvenir, il est essentiel d'identifier ce client sur différents périphériques et d'interagir avec lui sur les différents canaux, »assure David Pastural. « Dans Oracle Marketing Cloud, ce processus passe par l'outil Oracle ID Graph. »

Outil de dernière génération de données graphes, ID Graph utilise les interactions avec le client pour associer les identités obtenues sur divers canaux (en ligne et hors ligne) à une personne unique. On peut même enrichir ces données par des informations tierces (gratuites ou payantes). Il devient alors possible de cibler plus efficacement le client mieux défini, avec des messages plus personnalisés, grâce à Oracle Marketing Cloud.

Etape 2 – Interagir en temps réel pour maintenir la relation

Maîtriser l’information client, même la plus enrichie possible, ne suffit pas. « La rigidité des parcours client linéaires traditionnels n’est plus de mise. L’entreprise doit se montrer réactive et s’adapter à travers tous les canaux à un client fugace et inattendu. Le suivi en temps réel s’impose et doit se poursuivre, quel que soit le canal : du web au smartphone en passant par la boutique, » explique David Pastural. Logique donc que seuls 12 % des professionnels du marketing soient convaincus que leur processus marketing est suffisamment réactif pour générer des résultats concrets. Les outils actuels, trop éloignés du temps réel et cloisonnés fragmentent l’expérience client. « Désormais, il s’agit plus de réagir que de prévoir, » tranche David Pastural.

La fonction Rapid Retargeter d’Oracle Marketing Cloud traite immédiatement des situations comme l’abandon du panier d’achats : alerte immédiate en cas d’abandon avec possibilité de programmer des actions, envoi instantané de promotion via SMS, ou affichage de message ou bannière... Bref, tout mettre enœuvre pour le client n’achète pas ailleurs. Et cela est plus efficace encore si les données clients sont pertinentes et enrichies.

Etape 3 – Un contenu personnalisé pour une relation privilégiée

Selon l’Institut de Marketing de Contenu, 75% du contenu marketing n’est pas utilisé par le public ciblé. « Il faut évoluer d’un marketing essentiellement produit vers un marketing client, » analyse David Pastural. « Le client attend un contenu qui l’intéresse. Et le réseau réclame un contenu technique, voire produit. » Par ailleurs, les contenus sont souvent produits de façon cloisonnée : email, SMS, papier, web, réseaux sociaux, etc.

Oracle Content Marketing propose sa fonction Business Units. L’entreprise obtient ainsi une vue globale des ressources de contenu, de la planification et des analyses marketing. Et une vue centralisée lui permet de gérer tous les aspects de la stratégie de contenu : utilisateurs, profils et processus. Il est alors possible d’ajuster les contenus à l'ensemble de leurs processus de marketing, et de les diffuser aux prospects et clients sur les canaux de leur choix.

Etape 4 – Tout un écosystème à portée de main

« L’explosion des technologies fait fleurir un nombre croissant de nouveaux services marketing. Analyse Web, solutions de prévisions, fournisseurs de gestion des balises. e-mail marketing…Difficile de s’y retrouver ! » constate David Pastural.

Les entreprises utilisent en moyenne 17 outils de marketing, générant des dizaines de projets d'intégration… Au final, beaucoup de temps et d’argent.

Sur ce marché, on trouve trois types de solutions : les données, les applications et les médias. Pour simplifier la gestion et l’intégration, Oracle Marketing Cloud prend en charge toutes ces catégories. De plus, l’offre est également disponible sur le cloud en mode SaaS pour éviter à l’entreprise toute gestion d’infrastructure. Une plateforme centrale coordonnant ces services intégrés apporte l’agilité, la réactivité et la simplicité au spécialiste du marketing qui peut se consacrer pleinement à son métier !

Sage harmonise la relation Marketing/Ventes

Comme de nombreuses entreprises, l’éditeur de logiciels Sage (2000 employés, 600 000 clients et 83 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014) souhaitait que les efforts de ses effectifs marketing soient plus profitables aux commerciaux et que tous obtiennent une vue complète du client via des actions complémentaires améliorant les ventes.

Oracle Marketing Cloud est intégré aux CRM interne, avec lequel il échange des informations chiffrées et sécurisées dans les deux sens.

« Notre projet d’automatisation des processus marketing, reposant sur Oracle Marketing Cloud a été piloté à la fois par les métiers et la DSI. Les premiers souhaitaient obtenir une vision à 360 degrés du client et plus d’agilité via le cloud, tandis que la DSI devait assurer la cohérence de l’information, la sécurité et surtout l’intégration avec l’existant, » explique Alexandre Martinez, directeur marketing opérationnel SSB chez Sage. « En effet, comment récolter des informations pertinentes et cohérentes sans les informaticiens, même dans le cloud ? En outre, le métier doit aussi accepter de se poser et de se pencher sur ses processus, afin de faire disparaître les silos et lever tous les freins. »

Avec Oracle Marketing Cloud, Sage peut désormais regrouper ses informations de façon centralisée en interaction avec le CRM. Ce qui lui permet de définir des cibles et des campagnes exécutées dans Oracle Marketing cloud ou en passant le relai au CRM, pour le phoning par exemple. Ce lien avec le CRM assure le relai des actions entre le marketing et les commerciaux pour transformer les leads en ventes, et mesurer le ROI de chaque action.

Prochainement, nous aborderons la problématique suivante : Comment tirer pleinement profit d’informations client enfin pertinentes et enrichies ? (2/2)

Pour vous inscrire à notre Evènement Oracle Marketing Tour : Cliquez-ici !

lundi déc. 09, 2013

Oracle Benelux remporte le HR Excellence Award de la meilleure technologie RH et compagnie BPO

Le jury des HR Excellence Awards a attribué le prix du 'Best HR Technology and BPO company' à Oracle Benelux pour un important projet RH dans le cloud chez Euroclear. Le spécialiste des services financiers a sélectionné Oracle Human Capital Management Cloud pour la transformation complète de son programme RH. L’un des premiers projets Benelux où tous les processus RH sont gérés dans le cloud, de bout-en-bout.

En mai 2013, Euroclear a sélectionné Oracle HCM Cloud, une solution d'Oracle Cloud, pour gagner en agilité et bénéficier d'une gamme étendue de nouvelles fonctionnalités RH pour soutenir sa stratégie des ressources humaines. La solution permettra à Euroclear de remplacer son système actuel.

"Le soutien et les conseils d'Oracle durant tout le cycle ont influencé notre choix en faveur de l'Oracle Cloud", explique Frédéric Pierre, Director HR Transformation chez Euroclear. "Oracle a investi énormément de temps pour bien comprendre nos besoins et la stratégie liée au personnel, ce qui a permis d'identifier les solutions IT appropriées pour Euroclear ainsi que les stratégies d'implémentation correspondantes."

Cliquez-ici pour en savoir plus

dimanche nov. 24, 2013

Marque employeur : le digital, pilier d’une stratégie multi-canal

D'après une récente recherche RH de Robert Waters, 67% des demandeurs d’emploi utilisent les réseaux sociaux pour en savoir plus sur la culture d’une organisation, et 80% des demandeurs d‘emploi l’utilisent pour se préparer a un entretien d’embauche. Le talent que vous cherchez est souvent un "candidat passif", ainsi mettre en place une stratégie de recrutement social et développer une marque employeur forte devient crucial pour la performance de votre organisation.

Nous vous proposons de découvrir le témoignage de Florence Réal - Recruitment Marketing and Campus Lead , ACCENTURE lors d’une
session webcast interactive le 12 décembre à 14h.
Vous découvrirez alors comment améliorer l’expérience candidat avec un portail candidat personnalisé et mettre en place un processus de recrutement robuste avec une meilleure expérience candidat.
Cliquez-ici

Vous pourrez aussi accéder à toutes nos ressources, réunies sous formes de :
* livres blancs et infographies
* videos de témoignages client
* Et notre « guide du recrutement social pour les Nuls ».

mercredi oct. 30, 2013

Matinale Communauté Partenaires HCM

 

 

 

 

 


Save the date
: le prochain RDV de la
Communauté Oracle Partenaires HCM se tiendra le Jeudi 05 Décembre 2013!

Cette matinale s’inscrit dans la continuité des programmes Partenaires que nous avons lancés cette année. Cette nouvelle édition sera l’occasion pour vous de découvrir la stratégie HCM récemment mise en place ainsi que des retours d’expérience sur les projets Fusion HCM et nouvelles signatures.

Vous aurez aussi l’occasion de solliciter directement nos experts HCM ainsi que vos interlocuteurs Alliances qui auront le plaisir de répondre à toutes vos interrogations.

Au programme: success stories, roadmap, prochains évenements...

Infos pratiques

Jeudi 5 décembre 2013
De 9:00 à 12:00

Hôtel du Louvre
Place André Malraux, 75001 Paris

Attention nombre de place limité : Cliquez-ici pour vous inscrire ! 

jeudi oct. 24, 2013

Matinale Oracle CGI - La Gestion des Talents dans un monde en mouvement

Oracle et CGI vous invitent le 14 novembre prochain à un petit déjeuner d’échange sur les toits de Paris pour partager leur diagnostic et leur vision de la gestion des talents à l’échelle de la planète.

Car vous,
professionnels de la fonction ressources humaines, responsables de systèmes d’information, au niveau de la France ou du Groupe, vous avez besoin aujourd’hui d’articuler le local et le global.

Avec les interventions de Valérie Lacoste,
Talent & Development Director, CGI France &
Pierre Farouz, DRH, Oracle France.

Agenda

8h30 - Accueil des participants & petit déjeuner

9h00 - Les enjeux des ressources humaines dans un contexte global

9h30 - Retour sur les difficultés observées chez nos clients internationaux

10h00 - Présentation  de l'offre Oracle / CGI

Lieu

Kong, 1 Rue du Pont Neuf - 75001 Paris

Pour vous inscrire, cliquez-ici (Attention nombre de place limité)




vendredi juil. 19, 2013

Marque employeur… ou la synergie de la technologie et de la communication RH

Oracle a récemment organisé une matinée professionnelle à Paris sur le thème de la marque employeur. Cette question en vogue a été abordée sous 3 angles : les innovations de l’éditeur, l’approche stratégique du communiquant et le retour d’expérience de l’entreprise. En l’occurrence Oracle-Taleo, l’agence TMP Wordwide et le groupe Michelin.

Du job augmenté à la cooptation collaborative

Pour Thomas Delorme, patron de l’agence TMP en France, le premier outil de communication RH d’une entreprise, c’est l’offre d’emploi. "Or, aujourd’hui, elles essaient d’attirer les candidats avec des annonces qui équivalent à une liste des ingrédients sur l’étiquette d’un produit alimentaire. Cela ne fait pas rêver" regrette t-il. Pourtant, les possibilités sont vastes. Côté mobile par exemple, on parle désormais de jobs augmentés, par analogie à la réalité augmentée. Le principe : enrichir l’offre avec des contenus autres que la simple fiche de poste. Des photos et vidéos des locaux ou de l’équipe, la possibilité d’évaluer son temps de trajet depuis son domicile, les bons plans des collègues pour déjeuner, etc. Une manière de marketer son annonce, tout en impliquant les collaborateurs dans la démarche RH. A cet égard, Oracle-Taleo se propose d’outiller les salariés pour qu’ils endossent facilement ce rôle d’ambassadeur. En leur donnant par exemple la possibilité de promouvoir les postes à pourvoir dans leur entreprise depuis leur profil LinkedIn. "Notre métier est de capter toutes les innovations à tous les niveaux, les décliner au niveau local pour in fine simplifier la gestion de la marque employeur" estime Pierre Polycarpe. Le cas Michelin : l’harmonisation d’une marque employeur à échelle mondiale

Cliquez-ici pour découvrir le témoignage de MICHELIN.

About

about image


Le blog Oracle Applications France vous propose un autre regard sur toutes les applications métier pour la gestion de l'expérience client, du pilotage financier de votre entreprise, de votre back office et de votre capital humain...


TWYT


Twitter

Search

Archives
« mai 2016
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
      
1
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     
Today