mardi juil. 05, 2016

De quelles nouvelles compétences le DAF doit-il s'entourer ?

"Le point de vue de Oracle et Intel®"A l'heure du big data, la direction financière a plus que jamais besoin de spécialistes de la donnée. Elle doit pour cela faire évoluer les compétences techniques de ses collaborateurs et attirer à elle des « digital natives ».

Les directions financières sont depuis longtemps rompues au Big Data. Chaque jour, ce sont des gigaoctets de données qui leur parviennent du système comptable ou de l'ERP. A ces données structurées s'ajoutent de plus en plus des données externes : les historiques de navigation web sur une plateforme d'e-commerce, les commentaires laissés sur les réseaux sociaux...

Cet accroissement du volume de données offre de nouvelles possibilités d'analyse des résultats financiers. Il permet aussi, dans une entreprise « data driven », de livrer de précieux indicateurs au marketing, à la logistique ou aux ressources humaines.

Sans se substituer au DSI ou au chief data officer (CDO), le DAF doit être à même d'apprécier les enjeux de valorisation des données en s'entourant de spécialistes de la data. Les organisations les plus mâtures ont nommé un chief analytics officer (CAO), qui peut être rattaché au DAF. Elles arrivent aussi à attirer les fameux data scientists. Ces oiseaux rares qui conçoivent des algorithmes complexes pour lutter contre la fraude ou tester de nouveaux modèles économiques.

Pénurie de compétences et guerre des talents

Selon le cabinet McKinsey, il pourrait manquer jusqu'à ...

Lire la suite>> 

[Read More]

lundi juin 06, 2016

Mesurer l’intangible : un dilemme de la finance moderne

Au cours de la dernière décennie, il est devenu évident que la façon dont nous mesurons la valeur des entreprises a complètement changé. Traditionnellement, la valeur se référait aux actifs corporels : les choses physiques que l'on peut voir et toucher, qu'il s'agisse de la trésorerie, du stock, des machines et des usines ou encore des immeubles de bureaux. Mais cela a changé. La vraie valeur d'une entreprise provient de plus en plus de ses actifs incorporels : des choses intangibles mais néanmoins extrêmement précieuses, telles que la propriété intellectuelle, la marque ou encore les ressources humaines.

Ces actifs incorporels sont au cœur des plus grosses entrées en bourse et des plus fortes valorisations que nous ayons connues ces dernières années. Pensez à Facebook (dont la capitalisation boursière a dépassé 104 milliards de dollars), Uber (estimé à 50 milliards de dollars) et Twitter (48 milliards de dollars). Aucune de ces entreprises ne possède réellement quelque-chose de physique ayant une quelconque valeur à part quelques bureaux et des fermes de serveurs – certainement pas assez pour justifier ces valorisations avec les outils de mesure traditionnels. Ce sont leurs actifs incorporels qui contribuent le plus à leur valeur : les données de leurs clients, leurs algorithmes et leurs marques.

Ce changement fondamental de la méthode de valorisation entraîne de véritables défis pour les services financiers des entreprises. Pour que les finances puissent comprendre et démontrer la valeur réelle de leur entreprise, elles doivent pouvoir mesurer et chiffrer avec précision ces entités intangibles. Ce qui nécessite de comprendre ce que sont ces actifs, d'établir pour eux des indicateurs clés de performance (KPI) afin de pouvoir en mesurer la performance. Ces données doivent ensuite être publiées de façon compréhensible et transparente auprès des investisseurs, des actionnaires, des clients et de toutes les parties concernées.

Plutôt simple en théorie, mais comme le souligne un récent rapport de CGMA (Chartered Global Management Accountant), certaines équipes financières pourraient rencontrer beaucoup de difficultés à mesurer ces actifs incorporels.

Lire la suite>>
[Read More]

lundi avr. 25, 2016

Les DAF ont plus que jamais un rôle déterminant à jouer

image DAF

Les DAF ont toujours su apporter leur éclairage sur la stratégie des entreprises ainsi que sur les les espoirs et les craintes des PDG

Les DAF ont toujours su apporter leur éclairage sur la stratégie des entreprises ainsi que sur les les espoirs et les craintes des PDG. Ils sont d'ailleurs souvent sollicités pour leur succéder. Mais aujourd'hui on attend d'eux qu'ils apportent à leur entreprise une valeur ajoutée beaucoup plus importante que jamais. Ils sont censés être aussi experts dans l'analyse des données et le reporting financier que dans la technologie, la gestion des équipes et la présentation d'idées complexes au conseil d'administration dans des termes facilement compréhensibles. 

[Read More]

vendredi avr. 08, 2016

Pourquoi la finance détient les clés de la DeLorean

image delorean

 Par Laurent Dechaux, Applications Vice President for ERP Western Europe, Oracle @LaurentDechaux

Prévoir l'avenir est une science notoirement inexacte. Au mieux pouvons-nous faire quelques suppositions bien avisées en extrapolant à partir de notre expérience passée et des tendances actuelles. Les plus optimistes pensent pouvoir faire un remake du film Retour vers le futur 2 (je croise encore les doigts en espérant obtenir un jour un hoverboard capable de voler sur l'eau).

Mais prévoir l'avenir est exactement ce que l'on attend des directions financières. A court terme, les analyses financières permettent de prévoir les performances de l'entreprise dans le trimestre qui vient. A plus longue échéance, une analyse plus approfondie des données de l'entreprise doit permettre de concevoir ses stratégies commerciales à long terme. Face à de telles attentes, le DAF et ses équipes sont sous pression. On attend d'eux qu'ils maîtrisent ces prévisions au point d'en faire une discipline aussi précise que cohérente.

Lire la suite...
[Read More]

lundi févr. 29, 2016

Success Story : retour sur la migration dans le Cloud de Camaїeu

logo camaieu

Camaïeu a sélectionné Oracle Planning and Budgeting Cloud Service parce que la société considérait Oracle Hyperion comme la référence pour les systèmes d’information financière, et ne doutait pas que la version cloud allait transformer la collecte manuelle et l’analyse de l’information financière en analyse décisionnelle de pointe. Camaïeu a fait un appel d’offres mais les solutions concurrentes ont été incapables de rivaliser avec l’étendue des fonctions et les prix compétitifs du cloud Oracle.

« J’étais sûr que la portée fonctionnelle d’Oracle Planning and Budgeting Cloud Service serait pratiquement illimitée car c’est la référence de l’industrie et la solution a été déployé dans des milliers d’entreprises, à la fois sur site et dans le cloud. Miser sur une plateforme reconnue et de premier plan est très rassurant, » a déclaré Bertrand David, CFO, Camaïeu S.A.

Un deuxième critère de sélection a été la capacité de prévision et de budgétisation, à un tel point que Camaïeu prévoit de mettre en œuvre la planification prévisionnelle et les prévisions de mise en œuvre pour chaque magasin avant la fin de l’exercice en cours.

« Un facteur supplémentaire qui nous a donné pleine confiance dans le succès du projet a été la disponibilité d’un partenaire Oracle de mise en œuvre, certifié SaaS, avec une excellente expérience dans le commerce de détail, qui plus est situé à une heure du siège de Camaïeu qui est à Roubaix, avantage évident par rapport aux offres concurrentes, » a affirmé Bertrand David.

[Read More]

mercredi janv. 27, 2016

La finance ne peut se permettre d'ignorer le cloud

image_article1

Laurent Dechaux, Applications Vice President for ERP Western Europe, Oracle

Mêmes les données les plus sensibles sont plus en sécurité dans le cloud, là où elles sont par ailleurs utilisables pour transformer le fonctionnement de l'entreprise

L'un des rôles essentiels de la direction financière est de s'assurer de la rentabilité et de l'efficacité économique de l'ensemble de l'entreprise. On pourrait donc s'attendre à ce qu'elle adopte les outils qui concourent à cet objectif. Mais en ce début d'année 2016, les directions financières sont encore trop nombreuses à ignorer la technologie la plus à même de réduire les dépenses de fonctionnement, d'améliorer l'agilité et de renforcer la rentabilité : le cloud.

Pendant des années, les entreprises se sont montrées très réticentes à l'idée de confier à des prestataires extérieurs des données aussi sensibles et confidentielles que leurs informations financières. Cette prudence excessive est parfaitement légitime, mais celles qui se refusent à utiliser le cloud prennent le risque de se laisser bercer par un sentiment de sécurité erroné, basé sur des idées préconçues aujourd'hui périmées.

Les directions financières sont nombreuses à se demander si le transfert dans le cloud des données sensibles de performances financières leur apportera des avantages supérieurs aux risques qu'elles craignent en matière de sécurité. Cette question peut sembler très pertinente, mais elle démontre en réalité une mauvaise connaissance des technologies cloud les plus modernes. La question devrait plutôt être celle-ci : “notre infrastructure existante est-elle suffisamment sécurisée pour assurer la protection de nos données face aux dangers actuels ?” ou, plus simplement : “pouvons-nous prendre le risque de conserver en interne nos informations financières ?”

Si l'on doit respecter les motivations qui empêchent les directions financières de “confier” leurs données à un tiers, il faut bien reconnaître que malgré leurs bonnes intentions, le sentiment de sécurité qu'elles éprouvent en conservant leurs données en interne est erroné. Quelles que soient les compétences des équipes informatiques de l'entreprise et la modernité de son infrastructure technologique, il est fort peu probable qu'elles puissent rivaliser avec celles d'un opérateur cloud dont les experts passent leur temps à optimiser en permanence la sécurité et la disponibilité.

La direction financière n'est pas le seul service ayant la responsabilité de données sensibles, mais contrairement à d'autres entités elle est souvent passée à côté des avantages que peut apporter le cloud : l'agilité, une tarification ne comprenant que des coûts de fonctionnement, un accès abordable aux logiciels les plus récents ou encore une amélioration du travail collaboratif.

Qui plus est, les directions financières se refusent à confier leurs données les plus critiques à des logiciels cloud de gestion des performances (EPM – Enterprise Performance Management) et de gestion opérationnelle (ERP – Enterprise Resource Planning) qui permettent aux entreprises d'avoir une vision claire de leur situation et de répartir leurs ressources de façon optimale. Mais pour travailler efficacement, ces systèmes ont besoin d'une représentation globale de l'ensemble des ressources de l'organisation (physiques, humaines mais aussi et surtout financières) pour que l'entreprise puisse comprendre comment réussir ses projets de transformation. La non-intégration des données de la direction financière dans ces projets laisse un trou béant dans la compréhension qu'une entreprise peut avoir de ses actifs, ce qui ne lui permet pas de déterminer efficacement la meilleure répartition de ses budgets pour atteindre les objectifs de ses différents projets.

La prudence est toujours préférable, mais quand on sait les milliards qui ont été investis pour créer des plateformes cloud ultra-robustes et sécurisées, les données sont-elles encore réellement plus en sécurité si elles sont stockées sur d'anciens systèmes on-premises ?

Le cloud existe maintenant depuis suffisamment longtemps pour que les fournisseurs de service aient pu démontrer la fiabilité et la sécurité de leurs offres. Le passage au cloud n'est plus un saut dans l'inconnu, mais plutôt une décision stratégique pour améliorer la sécurité des données – sans compter les nombreux autres avantages qu'il peut apporter à la direction financière, à ses salariés et à l'ensemble de l'entreprise.

@LaurentDechaux

[Read More]

vendredi oct. 09, 2015

Tout ce que vous devez savoir sur le Cloud

Le cloud, un mot à la mode mais que personne ne comprend vraiment. Alors, nous vous donnons des éléments essentiels à retenir sur le cloud.

  • Multifonctionnel

Le cloud propose une gamme de services destinés aux entreprises et aux particuliers. Ces services sont ultra puissants, pratiques, accessibles et rentables.

  • S’individualise et destiné au métier

Le cloud s’adapte aux besoins spécifiques de l’entreprise. Grâce au cloud, les responsables métier sont plus à même de partager des informations et d’innover tout en se facilitant la vie.

  • Flexible

La flexibilité et l’évolutivité figurent parmi les principaux avantages du cloud. Vous pouvez développer ou réduire les activités de ton entreprise en fonction de ses besoins et accéder aux informations depuis n’importe quel appareil.

  • Utile pour tout

Le mode SaaS est la solution cloud la plus connue, mais le cloud ne se limite pas à ça. Le « data as a service» (DaaS), par exemple, est un moyen efficace de connecter des utilisateurs à tes segments de données de la façon la mieux adaptée, afin de répondre à des besoins particuliers.

  • Pouvoir sortir du cloud à tout moment

Il se peut qu’un jour vous ayez besoin de récupérer vos données. Donc avant de transférer vos données dans le cloud, veillez à bien comprendre comment les récupérer si vous le souhaitez et renseignez-vous sur ce qu’il vous en coûtera et combien de temps cela prendra.

Pour en savoir plus, téléchargez l'ebook "le SaaS pour les nuls" édition spéciale Oracle 

mercredi oct. 07, 2015

Retour sur le CFO Summit 2015 organisé par Oracle

photo_CFO

Le 22 septembre 2015, à l’hôtel d’Evreux à Paris les CFOs ont eu la possibilité de partager les « Best practices » lors du CFO Summit 2015, organisé par Oracle. 

Cet évènement consacré à la transformation digitale de la finance avait pour thème : 

"Creating Value in the Digital Age"

Plusieurs spécialistes sont intervenus pour apporter leur vision et point de vue concernant le rôle du CFO :

  • Mark Hurd, CEO Oracle Corporation
  • Jacques Attali, écrivain, économiste et conseiller d’Etat honoraire
  • Andrew Miskin, président député de CIMA
  • Laurent Giquel, CFO & CIO Europe BIC
  • Philippe Mathieu, Oracle SVP Strategy & Operations, EMEA & APAC

Des forums de discussions ont été animés par nos clients, nos experts et notre partenaire Accenture strategy.

Près de 300 invités et plus de 1500 tweets envoyés avec le #CFOSummit

Cliquez ici pour découvrir ce #CFOSummit en images

[Read More]

jeudi oct. 01, 2015

Revivez les moments forts d’Oracle Digital Transformation Day 2015

L'Oracle Digital Transformation Day 2015, c’était plus de 1 200 personnes, 20 partenaires sponsors, plus de 7 000 tweets, mais aussi :

  • des StartUps
  • des objects connectés (iOT)
  • des sessions thématiques : ERP Finance, RH, gestion des talents, Marketing, DMP, Expérience client (CX), big data et cloud…

Tous réunis le 23 septembre 2015 à la Maison de la Chimie, Paris !

Cliquez ici pour retrouvez les meilleurs moments en vidéo


lundi août 31, 2015

Poclain Hydraulics, Club Med, La Poste : les gagnants des Trophées Oracle des Clubs Utilisateurs 2015 partagent leurs impressions

3SI, Carrefour, Club Méditerranée, La Poste, Poclain Hydraulics ont été désignés comme les gagnants des Trophées Oracle des Clubs Utilisateurs 2015 lors de la cérémonie de remise des prix de la 8ème édition qui s’est déroulée chez TF1. 

Ces cinq dossiers ont tout particulièrement retenu l’attention du Jury par leur capacité à s’inscrire dans la transformation de leur organisation.

Poclain Hydraulics a également reçu le Trophée des Trophées lors de la Journée Utilisateurs 2015 et remporte une invitation pour deux collaborateurs à Oracle Open World à San Francisco.

Les 5 gagnants de l’édition 2015 :

Trophée Transformation & Efficacité Opérationnelle & Trophée des Trophées – Poclain Hydraulics – Interview de José Munoz, CIO

Trophée Transformation & Expérience Client – Club Méditerranée – Interview d’Andrée Bourlat, Responsable IT et Vincent Giraud, Responsable Relation Client

Trophée Transformation & Business Analytics – La Poste – Interview de Nicolas Hanon, Directeur de la Stratégie, DSI, Branche Services-Courrier-Colis

Trophée Transformation numérique – 3SI

Trophée Transformation & Cloud – Carrefour

« Les dossiers que nous avons reçus cette année et les cinq projets que nous récompensons  montrent que la transformation numérique des entreprises est effective. Nous sommes fiers que les solutions Oracle aident nos clients à réaliser des projets innovants », commente  Laurent Dechaux, Country Leader Oracle France

« Pour les Clubs Utilisateurs, les Trophées consacrent l’énergie, l’engagement, la créativité de toute une équipe dans la mise en œuvre d’un projet d’évolution ou de transformation du système d’information et de son organisation. Lors de la constitution du dossier, ces équipes prennent  du recul par rapport à leur projet. Elles réalisent pleinement le chemin parcouru. Ces Trophées constituent une remarquable occasion de valoriser leur travail, tant en interne qu’auprès de leurs pairs », déclare Jean-Jacques Camps, Président de l’AUFO (Association des Utilisateurs Francophone d’Oracle).

mercredi août 26, 2015

Partagez un moment avec les acteurs de la transformation digitale


Clients, partenaires, experts d’Oracle seront présents le 23 septembre 2015 à la Maison de la Chimie, Paris 7, à l’occasion du Forum Digital Transformation de 13h00 à 18h30.

Une opportunité de partager l’expérience de nos clients : Accor, Club Med, Vinci, Orange, Randstad qui viendront s’exprimer sur les thèmes d’actualité, tels que l’expérience client, le Big Data, la DMP, le Cloud…

A ne pas manquer également, les invités d’honneur :

  • Jacques Attali, Economiste, écrivain et conseiller d’Etat honoraire à 13h30
  • Mark Hurd, CEO, Oracle Corporation
  • Gonzalo Quesada, Entraîneur de l'équipe de rugby du Stade Français et Champion de France de Rugby 2015.

Rejoignez-nous le 23 septembre 2015 pour ce forum dédié à la transformation digitale ! 

Toute l'actualité sur Twitter #OracleDigital ou sur le site dédié : bit.ly/ForumDigital


mercredi janv. 28, 2015

Oracle place les DAFs au cœur de la transformation numérique

Le Finance Day qui s'est déroulé le 27 janvier, en partenariat avec KPMG a rassemble plus de 100 responsables informatiques et les membres de Directions financières pour une demi-journée de table-ronde et de présentations autour des enjeux du cloud pour les Directions financières.

"Le DAF doit apparaître comme le leader de la transformation numérique. C’est une des conclusions que l’on aurait pu tirer de l’événement Oracle Finance Day qui s’est tenu hier à Paris. A la clé : placer les départements finance des entreprises au cœur des vastes projets de transformation numérique en France et les positionner comme un pivot maître de cette transition.

Par transformation numérique, il faut comprendre la numérisation des processus et des flux d’informations. Un chantier d’envergure qui a débuté chez les entreprises et dont l’ambition est de les aider à passer le cap du numérique. Mais également à créer de nouveaux modèles économiques reposant sur de nouveaux flux financiers."

Cliquez-ici pour accèder à l'article complet sur LeMagIT

lundi juin 24, 2013

Webcast Oracle: La gouvernance des données de référence pour les départements Finance


Inscrivez-vous dès maintenant à la session webcast du 11 juillet, de 11h à 12h organisée pour le lancement d’Oracle Data Relationship Governance

Vous souhaitez centraliser et partager les données de référence des différentes applications de votre système d’information Finance pour en assurer la cohérence et en diminuer les coûts de réconciliation? Cette session est une opportunité unique de découvrir les avantages pour votre entreprise de l’offre "Oracle DRG – Data Relationship Governance".

En échangeant avec nos experts dans le cadre d’une session interactive et d’une démonstration de la plateforme, vous découvrirez :

  • Une application dédiée à la gestion des données de référence Finance : plans de comptes, entités légales, axe organisation, axes analytiques.
  • Un processus de mise à jour du référentiel Finance via un workflow.
  • Comment garantir la cohérence des données de référence.
  • L’audit et l’historisation du référentiel Finance pour répondre aux exigences de contrôle et de traçabilité de la loi Sarbanes-Oxley.

Détails de l'événement:

Jeudi 11 juillet 2013: 11:00 – 12:00

Pour vous inscrire : cliquez içi

mardi mai 21, 2013

Matinale Hyperion - 26 juin 2013

INNOVATION - LEADERSHIP - EVOLUTION

Votre rendez-vous annuel privilégié avec la communauté Hyperion (clients, partenaires et experts solutions) en partenariat avec les Clubs Utilisateurs Oracle.

Réservez dès à présent votre matinée du 26 juin prochain pour échanger sur des cas réels d’utilisation de la solution Oracle Hyperion Enterprise Performance Management lors de cette édition résolument placée sous le signe de l'interactivité.

Inscrivez-vous vite, nombre de places limité.

26 Juin 2013
8h30 à 11h30

Châteauform' Monceau Rio
4 place Rio de Janeiro 75008 Paris

Plan d'accès

About

about image


Le blog Oracle Applications France vous propose un autre regard sur toutes les applications métier pour la gestion de l'expérience client, du pilotage financier de votre entreprise, de votre back office et de votre capital humain...


TWYT


Twitter

Search

Archives
« juillet 2016
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
    
1
2
3
4
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
17
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
       
Today